Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 07:29

LA_TOU-1.JPG

 

25 décembre : Nativité du Seigneur Jésus.

 

"Le Bon Dieu habite chez nous!".

"Il est Lui, sur la terre, pour que tu sois,

un jour, parmi les étoiles!". 

4129430962_a77bedb8a3.jpg

Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet,

curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart,

prononcée le samedi 24 décembre 2011 et le

dimanche 25 décembre 2011

en l' église Notre Dame de l' Assomption de Bidart.

 

En ce Jour de la Noël du Seigneur Jésus, nous voici tous rassemblés, mes frères,

autour de la Crèche de Bethléem, près d' un nouveau-né couché dans une mangeoire.

Les peintures les plus anciennes aiment à représenter cette mangeoire comme un petit

tombeau dans lequel repose l' Enfant Jésus entouré de bandelettes, comme on le faisait

en ce temps-là pour un mort : ces peintures voulaient ainsi rappeler que ce petit être qui

repose entre les Bras de Marie est un humain, "Dieu né de Dieu" et en même temps Vrai

Homme qui est venu partager notre humanité jusqu' à sa mortalité. Il est vraiment venu

épouser notre condition humaine en toute chose, à l' exception du péché!

Plus tard, cet Enfant devenu Homme sera conduit à la mort du Golgotha, pieds et poings

liés, tel un agneau conduit à l' abattoir (Jérémie 11, 19), véritable "souffre-douleur" de Ses

juges et de Ses bourreaux (Isaïe 53, 3).

"Le sommet de l' Histoire d' Amour entre Dieu et l' homme passe à travers la Crèche de

Bethléem et le Sépulcre de Jérusalem".

(Pape Benoit XVI. Audience générale du mercredi 21 décembre 2011).

Saint Ambroise de Milan (+ 397) a ainsi pu écrire :

"Il a été Petit, Il a été Enfant, pour que tu puisses, toi, être un homme achevé;

Il est, Lui, enveloppé de langes, pour que tu sois, toi, dégagé des liens de la mort;

Il est, Lui, dans la Crèche, pour te placer sur les autels;

Il est, Lui, sur la terre, pour que tu sois, un jour, parmi les étoiles;

Il n' a pas eu de place à l' auberge pour que toi, tu aies plusieurs demeures

dans le Ciel (Saint Jean 14, 2)".

(Traité sur l' Evangile de saint Luc. Livre premier. La Nativité du Christ).

Noël, mes frères, c' est le Créateur de l' Univers visible et invisible qui est devenu créature

de notre monde, remis à l' Amour d' une Femme -la Vierge Marie-, remis à la Protection

paternelle de Joseph, un robuste charpentier de Nazareth!

Oui, Dieu S' est remis entre les mains d' un couple -couple hors du commun, certes!-, mais

un couple, celui de Marie et de Joseph qui se sont aimés, qui se sont appuyés l' un sur l' autre

pour veiller sur cet Enfant, pour Le choyer, pour guider Ses premiers pas hésitants, pour Lui

enseigner Ses premiers mots -Lui qui est la Parole de Dieu!-, pour veiller sur Sa croissance

comme le font tous les parents du monde, comme vous le faîtes encore aujourd' hui,

vous qui êtes parents!

Noël, c' est le Père de l' Univers devenu Enfant de cette terre :

"Dieu ne S' est pas seulement penché vers en bas -comme disent les Psaumes-; Il est

vraiment "descendu", entré dans le monde, devenu l' un de nous pour nous attirer tous à Lui".

(Pape Benoit XVI. Homélie de la Messe de la nuit du 24 décembre 2010).

Cet Enfant Jésus est l' Unique Fils de Dieu qui, par Sa Naissance à Bethléem devient notre Frère,

Premier-Né d' une grande Famille!

Qui sont-ils donc ces frères et soeurs de Jésus?

Ce sont celles et ceux qui L' accueillent, qui Lui ouvrent leurs bras et leurs coeurs, ce sont celles et

ceux qui se mettent à Son école et à Son écoute tout au long des siècles de l' Histoire humaine :

"Il crée la véritable Fraternité... la Fraternité dans laquelle nous sommes la Famille même de Dieu".

(Pape Benoit XVI. Cité plus haut).

Frères et soeurs, quand un enfant vient au monde, nous disons qu' il a tout à apprendre et tout à

découvrir de ce qui fait la vie humaine. A Noël, c' est l' inverse qui se produit et se vérifie : c' est

nous tous -enfants et adultes, savants ou ignorants, pauvres ou riches-, nous tous qui avons à

apprendre de cet Enfant!

Que nous apprend-t-Il en venant dans une Crèche toute simple, en Se présentant fragile, démuni

et même persécuté par le roi Hérode qui cherchera à Le faire mourir, à peine a-t-Il ouvert Ses

petits yeux de Nouveau-Né! Il nous apprend que là, à Bethléem, sur un peu de paille, Se trouve

pour tout l' Univers et pour les hommes de tous les temps -ceux de la préhistoire, ceux du

Moyen-Age, ceux d' aujourd' hui et ceux qui viendront après nous-, là, à Bethléem se trouve

la Réalité fondamentale de la vie, Celui qui est le Sens Eternel du monde :

"Je Suis l' Alpha et l' Oméga -déclare le Seigneur-, Celui qui est, qui était et qui vient...

N' aie pas peur. Je Suis le Premier et le Dernier. Je Suis le Vivant...

Je détiens le pouvoir sur la mort et le monde des morts".

(Apocalypse 1, 8 et 18).

Noël, c' est "un profond Mystère qui continue de marquer l' Histoire humaine aujourd' hui.

Noël intéresse ma Foi et mon existence".

(Pape Benoit XVI. Audience générale du mercredi 21 décembre 2011).

Nous ne sommes pas des orphelins!

Nous avons un Père du Ciel, et quel Père!

Nous avons un Frère, Jésus, et quel Frère!

Nous avons un Compagnon quotidien, l' Esprit de Vie, et quel compagnon!

A la Crèche de Bethléem, nous découvrons que notre vie -la vie de tout être venant en ce monde!-,

depuis sa conception jusqu' à sa mort naturelle-, est marquée de la plus haute dignité!

Cette vie -la nôtre!-, est une réalité sacrée qui mérite ni mépris ni rejet ni aucune autre atteinte :

elle porte l' effigie et l' image de son Créateur et Maître, de son Sauveur!

"Le fait d' être aimé de Dieu et la réponse de notre Amour nous attirent vers le Haut... Dieu est

descendu jusqu' à l' extrême bassesse de l' existence humaine pour nous tirer en Haut, vers Lui,

vers le Dieu Vivant... Nous avons besoin de l' humilité de la Foi qui cherche le Visage de Dieu et

se confie à la Vérité de Son Amour".

(Pape Benoit XVI. Homélie du dimanche 17 avril 2011. Messe des Rameaux et de la Passion).

Noël revient chaque année!

Chaque année nous revenons à la Crèche, près du "Petit Jésus", notre Grand Dieu et Seigneur!

Nous venons "voir" dans cet Enfant, le "Bon Dieu"! Cette expression "le Bon Dieu" n' est pas

périmée -loin s' en faut!- : le grand saint Augustin (+ 28 août 430) dira dans un sermon qu' il faut

confesser, haut et fort, que notre Dieu est "le Bon Dieu" : écoutons :

"Le Ciel est bon, les Anges sont bons, mais ils doivent leur bonté à quelqu' Un; les astres sont

bons, le soleil et la lune, le retour du jour et de la nuit, la reproduction des plantes et des arbres;

les différentes natures d' animaux, l' homme surtout dont la louange doit s' élever au milieu de

toutes ces autres créatures, tout est bon... Celui qui a fait tout, est Bon par-dessus tout car Il

ne doit Sa Bonté qu' à Lui-même... Ainsi donc reconnaissez qu' Il est le Bon Dieu!".

(Saint Augustin.Sermon XXIX. Les deux confessions).

Noël revient chaque année.

"C' est un Message toujours nouveau, toujours surprenant, parce qu' il dépasse notre espérance

la plus audacieuse... il n' est pas seulement une annonce : il est un Evénement, un fait, que des

témoins crédibles ont vu, entendu, touché dans la Personne de Jésus de Nazareth".

(Pape Benoit XVI. Message "Urbi et Orbi" du samedi 25 décembre 2010).

Noël revient chaque année et chaque année, en nous inclinant tous devant l' Enfant-Dieu,

né de la Vierge Marie, nous mesurons qu' avec Jésus tout nous est donné et que

TOUT NOUS RESTE A VIVRE AVEC JESUS,

LE BON DIEU.

Amen.

 

Divin Enfant

 

 "Le Bon Dieu habite chez nous!".

"Il n' a pas eu de place à l' auberge pour

que toi, tu aies plusieurs demeures dans

le Ciel!".

 

icone24.jpg

Autre homélie de monsieur l' abbé Hayet :

 

Veuillez cliquer ci-dessous :

 

25 décembre : Nativité du Seigneur. Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet, curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.

 

25 décembre : Nativité du Seigneur Jésus. Messe de la nuit. Homélie du Pape Benoit XVI.

 

25 décembre : Nativité du Seigneur Jésus. Message "Urbi et Orbi" 2011 du Pape Benoit XVI.

 

 25 décembre : Nativité du Seigneur. Message "Urbi et Orbi" 2010 du Pape Benoit XVI.

   

25 décembre : Nativité du Seigneur Jésus. Homélie de Monseigneur André-Joseph Léonard, archevêque de Malines-Bruxelles.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la Paroisse Saint Joseph des Falaises
  • Contact

Recherche

Liens