Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 07:38

Mercredi de la Quatrième semaine du Carême.

Evangile du jour : Saint Jean 5, 17-30.

 

"Nous sommes "chéris" de Dieu!

Son Amour n' aura pas de fin!".

 

tlt9pcxn.jpg

 

Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet,

curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.

 

"Sortez de votre prison!

Venez à la lumière!

Eclatez en cris de joie... Moi, je ne t' oublierai pas".

Merveilleuses Paroles, mes frères, que le Saint-Esprit suscite dans la bouche

du pophète Isaïe (49 8-15), Paroles qui disent vrai!

Chaque fois que nous prions nous sortons de nous-mêmes, nous sortons des

"prisons diverses et variées" dans lesquelles nous nous enfermons et qui s' appellent

orgueil, jalousie, égoïsme, autosuffisance, rancoeurs... Chaque fois que nous prions, nous

allons des ténèbres à la lumière, nous allons à Celui qui est Lumière et nous pouvons, pour

reprendre Isaïe "éclater en cris de joie"; nous sommes sûrs que le Seigneur ne nous oublie

pas, ne nous abandonne pas et plus encore qu' Il nous aime comme une maman chérit le

fruit de ses entrailles :

"Est-ce qu' une femme peut oublier son petit enfant?

Même si elle pouvait l' oublier, Moi, Je ne t' oublierai pas. Parole du Seigneur Tout-Puissant".

Ce temps du Carême nous redit que nous sommes "chéris de Dieu", à un point qui dépasse

notre entendement et notre imagination : c' est une Vérité qui perdure à tout jamais, c' est pour

cette Vérité que Dieu est venu au milieu de nous, vivre notre vie et notre mort!

Nous sommes "chéris de Dieu" : Son Amour n' aura pas de fin!

En permanence, tout au long de nos jours, mes frères, le Seigneur Se tient à la porte de notre

coeur : la poignée se trouve de notre côté : il ne tient qu' à nous de L' écouter frapper, d' ouvrir

et de Le laisser entrer et S' installer durablement; il ne tient qu' à nous de Le laisser nous dire

et nous redire, constamment, Son Amour durable, profond, éternel; il ne tient qu' à nous de

laisser le Seigneur nous "juger" -"Il a donné au Fils tout pouvoir pour juger" nous dit l' Evangile

de ce jour-; Jésus a le Pouvoir de nous libérer de toutes nos prisons afin que nous revenions

à la Lumière : ce Pouvoir, Il continue de l' exercer, tout particulièrement, dans l' admirable

Sacrement de la Pénitence et de la Réconciliation qu' Il a Lui-même institué pour notre

libération! "L' Evangile nous aide à comprendre qui est vraiment Dieu : Il est le Père Miséricordieux

qui, en Jésus, nous aime au-delà de toute mesure. Les erreurs que nous commettons, même

si elles sont grandes, n' entament pas le fidélité de Son Amour. Dans le Sacrement de la Confession,

nous pouvons toujours à nouveau repartir avec la vie : Il nous accueille et nous rend

la dignité d' être ses fils".

(Pape Benoit XVI. Homélie du 18 mars 2007.

Visite à l' institut pénitentiaire pour mineurs de "Casal del marmo" de Rome). 

Parce que nous croyons que l' Amour de Dieu nous est offert,

parce que nous sommes "les chéris de Dieu", nous osons Lui dire en ce jour :

Viens, Seigneur,

entre dans ma vie!

Viens, Seigneur,

demeure avec moi afin que

je demeure avec Toi!

Viens, Seigneur,

libère-moi de la nuit de mes prisons ou du tombeau,

attire-moi à Toi,

conduis-moi, à chaque instant, vers la Douce Lumière que Tu es,

hier, aujourd' hui et demain et

jusque dans l' Eternelle Vie!

Amen.

Saint Curé d' Ars

 

"Les erreurs que nous commettons,

mêmes si elles sont grandes,

n' entament pas la fidélité de Son Amour.

Dans le Sacrement de la Confession,

nous pouvons toujours à nouveau repartir

avec la vie : Il nous accueille, nous rend

la dignité d' être ses fils".

 

Pape Benoit XVI.

Repost 0
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 07:37

21 mars : Saint Augustin Zhao Rong.

 

Augustin Zhao Rong : 21 mars. Les 120 martyrs de Chine.

 

Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet,

curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.

 

Augustin naquit en Chine, dans la province du Si-Chuan, à une date qui nous est inconnue.

Il était issu d' une famille païenne; à l' âge de vingt ans, il s' engagea dans l' armée et fut donc

témoin des persécutions infligées aux chrétiens. En 1785, il fait partie de l' escorte qui achemine

à Pékin des prisonniers chrétiens dont monseigneur Gabriel Dufresse dont il admire la patience.

Une autre fois, Augustin rencontre le Père Martin Moye : là aussi, il sera bouleversé par la charité,

la prière et la force de sa catéchèse. C' est ainsi qu' Augustin s' ouvrit au Christ et reçut le Baptême,

précisément le jour de la Saint Augustin, ce qui explique son prénom. Après un temps de cheminenent

et de préparation il est ordonné prêtre à l' âge de 35 ans par monseigneur Pottier.

Augustin remplit sa tâche sacerdotale avec beaucoup de zèle, de courage et de patience et répond à

son évêque qui l' envoie pour une mission difficile au sein d' une minorité Lolo du Yunnan. 

L' empereur Jiaqing déclencha une persécution anti-chrétienne : c' est au cours de celle-ci qu' Augustin

fut arrêté alors qu' il s' en allait donner le Sacrement des malades. Il fut conduit à la capitale

provinciale; là, on le traita durement, en tournant en dérision sa Foi au Christ.

On lui fit subir de cruels traitements tels de nombreux coups de bambou.

Il rendit sa belle âme à Dieu le 27 janvier 1815.

Il fut béatifié par le Pape Léon XIII le 27 mai 1900 et canonisé le 1 er octobre 2000 par le Pape

Jean-Paul II, en même temps que 119 autres martyrs de Chine.

Dans une lettre datée du 27 mai 2007 et adressée aux chrétiens de Chine, le Pape Benoit XVI disait :

"Aujourd' hui comme hier, annoncer l' Evangile signifie annoncer Jésus Christ, Crucifié et Ressuscité,

l' Homme nouveau, le Vainqueur du péché et de la mort, et Lui rendre témoignage. Il permet aux

êtres humains d' entrer dans une nouvelle dimension où la Miséricorde et l' Amour même envers

l' ennemi témoignent de la Victoire sur toute faiblesse et sur toute misère humaine... Personne n' est

un étranger dans l' Eglise, mais tous sont citoyens du même Peupe de Dieu, membres du même

Corps Mystique du Christ".

(Pape Benoit XVI. Lettre du 27 mai 2007 aux catholiques de Chine).

Soyons unis à nos frères et soeurs de Chine qui croient en Jésus, Unique Seigneur du monde,

au sein de l' Eglise unie au Successeur de Pierre : qu' ils persévèrent dans la Foi face aux

hostilités qu' ils peuvent rencontrer.

Saint Augustin Zhao Rong,

intercède pour nous :

qu' aucune entrave, ni d' esprit ni de corps, ne nous retienne

dans notre désir de suivre Jésus et de construire notre vie

avec Lui et sur Lui.

Toi qui fus un courageux témoin du Seigneur,

fais qu' en aucune occasion nous ne rougissions

d' appartenir à Celui qui, aujourd' hui et demain,

demeure pour tous les hommes,

le Chemin,

la Vérité et

la Vie!

Amen.

b16kids-746851_2.jpg

"Personne n' est un étranger dans l' Eglise,

mais tous sont citoyens du même Peuple

de Dieu, membres du même Corps

Mystique du Christ".

 

Pape Benoit XVI.

Repost 0
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 07:43

Mardi de la  Quatrième semaine du Carême.

Evangile du jour : Saint Jean 5, 1-16.

 

"Seigneur,

donne-nous une vraie générosité

à Te servir, à vivre pour Toi et avec Toi!".

 

Saint Sacrement de l' Eucharistie. 

 

Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet,

curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.

 

Dans la prière d' ouverture de cette Messe, mes frères, les uns avec les autres,

les uns pour les autres, nous demandons au Seigneur, en ce temps du Carême :

"Donne-nous une vraie générosité à Te servir".

"Dans l' Eucharistie -disait le Pape Benoit XVI-, Jésus fait de nous des témoins de

la Compassion de Dieu pour chacun de nos frères et soeurs. Autour du Mystère

eucharistique naît ainsi le service de la Charité  is-à-vis du prochain qui consiste

précisément dans le fait que j' aime aussi, en Dieu et avec Dieu, la personne que je

n' apprécie pas ou que je ne connais même pas... Dans les personnes que j' approche,

je reconnais des frères et des soeurs pour lesquels le Seigneur a donné Sa Vie en

les aimant jusqu' au bout (Saint Jean 13, 1)... le Sacrifice du Christ est pour tous...

l' Eucharistie presse alors toute personne qui croit en Lui... à s' engager pour un monde

plus juste et fraternel".

(Pape Benoit XVI. Exhortation apostolique "Sacramentum Caritatis n° 88).

"Venez et buvez avec joie" nous disait l' antienne d' ouverture de la Messe de ce jour!

"Jésus-Christ est un Conseiller absolument sûr -disait saint Bernard de Clairvaux-, un

Conseiller qui ne peut ni se tromper ni nous tromper. Il est une Aide puissante dont la Force

ne peut jamais s' épuiser! Recourons donc tous à un tel Maître : dans toutes nos

entreprises, invoquons cette aide; au coeur de nos combats, confions-nous à un

Défenseur si assuré. Il est déjà venu dans le monde, c' est pour habiter au milieu de

nous, avec nous et pour nous".

Oui, mes frères, buvons, savourons, ce qui nous est offert à la Table du Sacrifice Eucharistique;

puisons largement dans ce Trésor Vivant qui nous est offert par notre Maître incomparable;

c' est Lui que nous allons reconnaître à la fraction du Pain, Jésus réellement Présent au

milieu de nous, avec Son Corps livré et Son Sang versé, pour le Salut du monde!

Seigneur,

nous voici devant Toi, sans aucun mérite de notre part,

nous venons boire à la Source vive que Tu es,

nous venons manger le Pain de Vie que Tu deviens réellement

dans cette Eucharistie :

aide-nous à être plus généreux à Te servir et à T' aimer en

la personne de nos frères et soeurs.

Seigneur,

que cette Eucharistie, sois pour nous tous,

le "Remède qui nous guérira" (Prière sur les offrandes) et nous

rendra la joie de T' appartenir,

Toi, "notre Refuge, notre Force, notre Secours toujours offert" (Psaume 45).

Amen.

Repost 0
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 07:34

20 mars : Saint Herbert.

 

Herbert : 20 mars.

 

Herbert naquit vers 634 dans le nord de l' Angleterre.

A l' âge de 17 ans, il entra au monastère de Melrose, dans le sud de l' Ecosse.

Il fut sacré évêque, le Jour de Paques 685.

Il acheva sa route terrestre à l' âge de 53 ans, le 20 mars 687.

Repost 0
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 07:56

19 mars : Bienheureux Marcel Callo.

 

"O Christ,

je Te reconnais pour Roi universel!".

 

Marcel Callo.

 

Marcel Callo : 19 mars.

   Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet,

curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.

 

Marcel Callo naquit à Rennes, le 6 décembre 1921, dans un milieu profondément

chrétien; il était le cadet de neuf enfants. A l' âge de 12 ans il entra en apprentissage

chez un typographe et adhéra à la "Croisade Eucharistique" dont la belle devise était :

"Prie, communie, sacrifie-toi, sois apôtre!". Marcel entra ensuite chez les scouts et prit

plaisir à observer la "loi" du mouvement, se révélant à la fois malicieux, taquin et sachant,

au besoin, reconnaître ses torts. Plus tard, il entrera à la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (J.O.C)

où il tint toujours à privilégier la vie spirituelle comme source de toute action, dans un

monde ouvrier très déchristianisé à cette époque. Devenu président de section, Marcel se

dépense sans compter pour assumer toutes sortes de responsabilités.

Dans son "journal intime' il écrit :

  "O Christ, je Te reconnais pour Roi universel...

D' une manière spéciale, je me propose de faire triompher selon mes moyens les droits de

Dieu et et de Ton Eglise... Je veux aussi devenir, de plus en plus, dans la jeunesse ouvrière

chrétienne, un guide, un militant fier, pur et joyeux. D' un coeur débordant d' Amour pour mes

frères, je veux gagner les jeunes travailleurs"

.Marcel se fiance avec une jeune fille, Marguerite.

Le 8 mars 1943, au lendemain du bombardement de Rennes -dans lequel périra sa soeur

Marie-Madeleine-, Marcel reçoit l' ordre de partir en Allemagne au titre du Service du Travail

Obligatoire (S.T.O) : "Je pars -dit-il-, non pas comme travailleur mais comme missionnaire

auprès de mes camarades!".

Marcel est conduit à Thuringe où un groupe chalereux se forme autour de lui, ce qui attire

l' attention de la Gestapo qui n' aime guère cette "action catholique". Arrêté le 19 avril 1944

Marcel est jugé et condamné sous prétexte que "par son action catholique auprès de ses

camarades du S.T.O. s' est montré nuisible au régime nazi et au salut du peuple allemand".

Il est donc envoyé au camp de Mathausen. Là, souffrant de froid, de la faim, des mauvais

traitements, il doit travailler dans une usine souterraine. Au sein de toutes les épreuves

endurées, la Foi de Marcel demeure inébranlable : il écrit : "Le Christ est un Ami qui ne me

quitte pas, et qui sait me soutenir et me consoler durant les heures pénibles et accablantes.

Avec Lui, on supporte tout. Combien je remercie le Christ de m' avoir tracé le chemin que

je suis en ce moment".

Quelques semaines avant sa mort, il écrit encore ceci :

"Chaque soir, avant de m' endormir, je pense à l' avenir; je passe en revue qualités et

défauts, je m' efforce de devenir meilleur en me rapprochant de plus en plus de Dieu;

petit à petit je prépare et bâtis ce chic foyer que je fonderai, à mon retour, avec Marguerite;

chaque soir aussi ma pensée va vers la France; combien je la désire belle et florissante;

tous les camarades et moi nous souffrons de la voir dans l' état où elle est actuellement;

nous tous qui avons souffert, nous la reconstruirons et nous saurons lui redonner son vrai

visage. Dieu, Famille, Patrie, trois mots qui se complètent et qu' on ne devrait pas séparer;

si chaque individu voulait bâtir et s' appuyer sur ces trois bases, tout irait bien.

Bien chers, j' ai voulu vous parler de tout cela ce soir, ces quelques lignes me font du bien

et m' ont fait oublier un peu ma peine...".

Epuisé par la dénutrition et la tuberculose, Marcel Callo rendit sa belle âme à Dieu le

19 mars 1945 : il avait 24 ans.

Le 4 octobre 1987, lors du synode des laïcs, il fut béatifié par le Pape Jean-Paul II (+ 2 avril 2005)

qui souligna dans son homélie que Marcel, à la suite de Jésus "a aimé les siens jusqu' à

l' extrême... sa vie entière est devenue Eucharistie. Parvenu dans la Joie Eternelle de Dieu, il

témoigne que la Foi chrétienne ne sépare pas la terre du Ciel. Le Ciel se prépare sur la

terre, dans la justice et dans l' Amour... A nous tous, laïcs, religieux, prêtres ou évêques, il

relance l' appel universel à la sainteté; une sainteté et une jeunesse spirituelle dont notre vieux

monde occidental a tant besoin pour continuer d' annoncer l' Evangile à temps et à contretemps".

Bienheureux Marcel Callo,

prie pour nous tous,

prêtres et fidèles du Christ,

afin que nous ne perdions jamais de vue que Jésus est l' Ami qui

ne nous quitte pas un seul instant,

que Jésus est Celui en qui nous devons avoir une Confiance absolue;

viens nous redire, Bienheureux Marcel Callo,

que par nos actes les plus humbles et les plus généreux,

nous préparons déjà, sur cette terre, le Ciel dans lequel

nous verrons Celui qui,

pour toi comme pour nous,

demeure la Grande Espérance qui soutient toutes choses :

Jésus,

la Joie de notre vie!

Amen.

 

Marcel Callo : 19 mars. Peinture de Pierre Gilles.

"Ma pensée va vers la France :

nous souffrons de la voir dans l' état où

elle est actuellement...

Dieu, Famille, Patrie, trois mots qu' on

ne devrait pas séparer; si on s' appuyait

sur ces trois bases, tout irait bien!". 

 

Marcel Callo.

Repost 0
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 07:40

19 mars : Saint Joseph.

 

    Joseph de Nazareth : 19 mars.

 

Vous trouverez ci-dessous des paroles et des prières des différents Papes qui ont toujours 

eu une grande dévotion envers le

charpentier de Nazareth, le glorieux

Saint Joseph : 

 

 Pape Pie IX :

 

"Celui que tant de prophètes et de rois avaient souhaité de voir,

non seulement Joseph Le vit, mais il conversa avec Lui, il Le pressa dans

les bras d' une paternelle tendresse, il Le couvrit de baisers; avec un soin

jaloux et une sollicitude sans égale, il nourrit Celui que les fidèles devaient

manger comme le Pain de l' Eternelle Vie".

 

Pape Pie IX.

Décret du 8 décembre 1870 déclarant saint Joseph

"Patron de l' Eglise universelle".

 

"Souviens-toi, ô très chaste époux de la Vierge Marie,

ô mon aimable protecteur, Saint Joseph,

qu' on n' a jamais entendu dire que quelqu' un ait invoqué ta protection et

demandé ton secours sans avoir été consolé.

Animé d' une pareille confiance,

je viens à toi et je me recommande à toi

de toute la ferveur de mon âme.

Ne rejette pas ma prière, ô toi qui es appelé le père du Rédempteur,

mais daigne l' accueillir avec bonté.

Amen.

 

Pape Leon XIII :  

 

"Dans une situation... difficile... et malheureuse, les remèdes humains sont insuffisants

et le seul recours est de solliciter de la Puissance Divine la guérison...

Afin que Dieu Se montre plus favorable à nos prières et qu' Il vienne plus promptement

et plus largement au secours de Son Eglise, il est très utile que le peuple chrétien s' habitue

à invoquer avec une grande piété et une grande confiance, en même temps que la Vierge,

Mère de Dieu, Son très Chaste Epoux, le Bienheureux Joseph : agissant ainsi, nous avons

la certitude de plaire à la Sainte Vierge Marie Elle-même et de répondre à Son désir".

 

Pape Léon XIII.

Encyclique "Quamquam Pluries"

du 15 août 1889. 

 

Pape Pie X :

 

   "Glorieux Saint Joseph,

modèle de tous ceux qui sont voués au travail,

obtiens-moi la grâce de travailler en esprit de pénitence

 pour l' expiation de mes nombreux péchés;

de travailler en conscience, mettant le culte du devoir au-dessus de mes inclinations;

de travailler avec reconnaissance et joie,

regardant comme un honneur d' employer et de développer par le travail

les dons reçus de Dieu;

de travailler avec ordre, paix, modération et patience,

sans jamais reculer devant la lassitude et les difficultés;

de travailler surtout avec pureté d' intention et avec détachement de moi-même ayant

sans cesse devant les yeux la mort et le compte que je devrai rendre du temps perdu,

des talents inutilisés, du bien omis et des vaines complaisances dans le succès, si

funestes à l' Oeuvre de Dieu.

Tout pour Jésus, tout pour Marie,

tout à ton intention, Patriarche Saint Joseph!

Telle sera ma devise à la vie à la mort.

Amen.

 

Pape Benoit XV :   

 

"Le Christ-Dieu, encore qu' Il fût le Fils Unique du Père Eternel,

a voulu être appelé le "Fils du Charpentier".

Or, nous savons par quel ensemble de hautes vertus Joseph releva l' humilité

de son foyer et de son état : les vertus qui convenaient à celui qui devait être l' époux

de Marie immaculée et le père putatif du Seigneur Jésus.

Que tous, à l' école de Saint Joseph, apprennent à ne considérer les biens éphémères

du temps présent qu' à la lumière des biens stables de l' Eternité...

A mesure que se développera parmi les fidèles le culte de Saint Joseph, on peut s' attendre

à voir augmenter en même temps leur dévotion envers la Sainte Famille de Nazareth, dont

il fut l' auguste Chef... Joseph nous amène directement à Marie, et Marie à la source de toute

sainteté, Jésus, qui, par Sa soumission à Joseph et à Marie, a donné aux vertus familiales

une véritable consécration...

Saint Joseph est surtout et à juste titre honoré comme le très fidèle assistant des mourants,

lui qui mourut entre les Bras de Jésus et de Marie".

 

Pape Benoit XV.

Motu Proprio "Bonum sane"

du 25 juillet 1920.

 

 

   Pape Pie XI :    

 

"Nous mettons la grande action de l' Eglise Catholique... sous l' égide du puissant

protecteur de l' Eglise, Saint Joseph.

Il appartient, lui, à la classe ouvrière, il a fait la rude expérience de la pauvreté, pour lui

et pour la Sainte Famille, dont il était le chef vigilant et aimant; il reçut en garde l' Enfant Divin

quand Hérode lança contre Lui ses sicaires.

Par une vie de fidélité absolue dans l' accomplissement du devoir quotidien, il a laissé un exemple

à tous ceux qui doivent gagner leur pain par le travail manuel, et a mérité d' être appelé le Juste,

modèle vivant de cette justice chrétienne qui doit régner dans la vie sociale".

 

Pape PieXI.

Encyclique "Divini Redemptoris"

du 19 mars 1937.

 

 

Pape Pie XII :

 

Le Pape Pie XII institua la fête de Saint Joseph, Artisan, le 1 er mai 1955 :

 

"O Glorieux  Patriarche Saint Joseph,

humble et juste artisan de Nazareth, qui as donné à tous les chrétiens,

mais spécialement à nous, l' exemple d' une vie parfaite dans le travail constant et

dans l' admirable union à Marie et à Jésus, assiste-nous dans notre tâche quotidienne...

Obtiens-nous du Seigneur, ô notre très aimé Protecteur, humilité et simplicité de coeur,

goût de travail et bienveillance envers ceux qui sont nos compagnons de labeur,

conformité aux Divines Volontés dans les peines inévitables de cette vie et joie dans

leur support... esprit de discipline et de prière, docilité et respect à l' égard de nos supérieurs,

fraternité envers les égaux, charité et indulgence pour nos subordonnés.

Sois avec nous dans nos moments de prospérité, quand tout nous invite à goûter

honnêtement les fruits de nos fatigues; mais soutiens-nous dans les heures de tristesse,

alors que le ciel semble se fermer pour nous...

Fais que, à ton exemple, nous tenions les yeux fixés sur notre Mère Marie, Ta Très Douce

Epouse, qui, dans un coin de ton modeste atelier, filait silencieusement, laissant errer sur

Ses lèvres le plus gracieux sourire;

fais aussi que nous n' éloignions pas notre regard de Jésus, qui peinait à ton établi de menuisier,

afin que nous puissions ainsi mener sur terre une vie pacifique et sainte,

prélude de celle Eternellement heureuse qui nous attend dans le Ciel,

duant les siècles des siècles.

Amen.

 

Pape Jean XXIII :

 

"O saint Joseph,

gardien de Jésus,

époux très chaste de Marie,

qui as passé ta vie à accomplir parfaitement ton devoir en entretenant par

le travail de tes mains la Sainte Famille de Nazareth,

daigne protéger ceux qui, avec confiance, se tournent vers toi.

Tu connais leurs aspirations, leurs angoisses, leurs espérances;

ils recourent à toi, car ils savent qu' ils trouveront en toi

quelqu' un qui les comprenne et les protège...

Obtiens que, dans chaque famille, dans chaque atelier, dans chaque chantier,

partout où un chrétien travaille, tout soit sanctifié dans la Charité, dans la Patience,

dans la Justice, dans la préoccupation de bien faire,

afin que descendent en abondance, sur tous, les Dons du Céleste Amour".

Amen.

 

 

Pape Paul VI :

 

"Jésus a élu Joseph.

Nous nous demandons pourquoi le Christ qui avait la liberté de choisir et plus encore

la possibilité de se créer un piedestal de grandeur, de noblesse, de puissance, de splendeur

pour dominer le monde et ainsi prêcher et sauver l' humanité, pourquoi au contraire Il a voulu,

comme exemple et comme type qui Lui agréait, un saint si petit et si humble?

Il y a deux raisons à cela... Il a voulu être seul tout en acceptant notre collaboration... Il a choisi

comme collaborateur l' instrument le plus humble et le plus simple, qui manifeste en un certain

sens, Sa toute Puissance exclusive de Rédemption... Le Seigneur est descendu au tout dernier

rang de l' échelle sociale. Quelle joie éprouvent les humbles, les pauvres, les pécheurs, les

déshérités, ceux qui sont pleinement conscients de la misère humaine -et nous devrions tous

l' être-, comme ils exultent d' être introduits auprès du Christ par un gardien, par

un patron tel que Saint Joseph".

 

Pape Paul VI.

19 mars 1965.

 

"Joseph est le modèle des humbles... il est la preuve que pour être de bons et

authentiques disciples du Christ, il n' y a pas besoin de grandes choses : il faut

selement des vertus communes, humaine simples mais vraies et authentiques".

 

Pape Paul VI.

19 mars 1969.

 

Pape Jean-Paul II :

 

"Dès les premiers siècles, les Pères de l' Eglise, s' inspirant de l' Evangile, ont

bien montré que, de même que saint Joseph a pris un soin affectueux de Marie

et s' est consacré avec joie à l' éducation de Jésus Christ, de même il est le gardien

et le protecteur de Son Corps mystique, l' Eglise, dont la Vierge Sainte est la figure

et le modèle... Si Elisabeth a dit de la Mère du Rédepteur : "Bienheureuse Celle qui

a cru", on peut en un sens attribuer aussi cette béatitude à Joseph, car il a répondu

affirmativement à la Parole de Dieu quand elle lui a été transmise... Au cours de sa vie,

qui fut un pélerinage dans la Foi, Joseph, comme Marie, resta jusqu' au bout fidèle

à l' Appel de Dieu".

 

Pape Jean-Paul II.

Exhortation apostolique "Redemptoris custos"

du 15 août 1989.

 

"Joseph, époux de la Bienheureuse Vierge Marie, est le Patron de l' Eglise universelle,

et il jouit dans le Peuple de Dieu d' une vénération particulière... En effet, en Joseph, qui

fut appelé à être le Père terrestre du Verbe Incarné, se reflète de façon très particulière la

paternité divine... Dans ce but, Dieu a communiqué à Joseph Son Amour Paternel, cet

Amour "de qui toute paternité, au Ciel et sur terre, tire son nom" (Ephésiens 3, 15).

Comme chaque enfant, Jésus a appris de Ses parents les notions fondamentales de la vie et

du comportement à suivre. Et comment ne pas penser que Sa parfaite obéissance à la Volonté

de Dieu, sous le profil humain, ait été mûrie en suivant l' exemple de Son père Joseph,

"un homme juste" (Saint Matthieu 1, 19)?

Invoquons aujourd' hui la Protection céleste de Saint Joseph sur tous les papas et sur leurs tâches

dans le cadre de la famille. Confions lui également les évêques et les prêtres, auxquels revient dans

la famille ecclésiale le service de la paternité spirituelle et pastorale. Que chacun puisse refléter, dans

l' exercice concret de ses responsabilités, l' Amour providentiel et fidèle de Dieu.

Que Saint Joseph et la Très Sainte Vierge, Reine de la famille et Mère de l' Eglise, obtienne cela pour nous".

 

Pape Jean-Paul II.

Angelus du dimanche 21 mars 1999. 

 

Pape Benoit XVI :

 

"Laissons-nous contaminer par le silence de Joseph!

Nous en avons tant besoin, dans un monde, souvent bruyant, qui ne favorise pas le

recueillement et l' écoute de la Voix de Dieu".

 

Pape Benoit XVI.

Angelus du 18 décembre 2005.

 

"La figure de ce grand saint... revêt dans l' Histoire du Salut, une importance

fondamentale... Il relia Jésus à la descendance davidique, de sorte que... le Fils

de la Vierge Marie peut se dire véritablement "fils de David"... A l' instar de son

épouse Marie, Joseph s' est montré... l' héritier authentique de la Foi d' Abraham :

Foi dans le Dieu qui guide les événements de l' Histoire selon son mystérieux

dessein salvifique.

 

Pape Benoit XVI.

Angelus du 19 mars 2006

 

"L' Enfant qui est engendré (en Marie) vient de l' Esprit-Saint.

Joseph est, dans l' histoire, l' homme qui a donné à Dieu la plus grande preuve

de confiance, même devant une annonce aussi stupéfiante...

Nous sommes tous membres des peuples que Dieu a donnés comme descendance à

Abraham. Chacun et chacune d' entre nous est pensé, voulu et aimé par Dieu. Chacun

et chacune d' entre nous a son rôle à jouer dans le plan de Dieu, Père, Fils et Esprit-Saint.

Si le découragement vous envahit, pensez à la Foi de Joseph;

si l' inquiétude vous prend, pensez à l' Espérance de Joseph, descendant d' Abraham qui

espérait contre toute espérance;

si le dégoût ou la haine vous saisit, pensez à l' Amour de Joseph, qui fut le premier homme à

découvrir le Visage humain de Dieu, en la Personne de l' Enfant conçu par l' Esprit-Saint dans

le sein de la Vierge Marie. Bénissons le Christ de S' être fait aussi proche de nous et

rendons-Lui grâce de nous avoir donné Joseph comme exemple et modèle de l' Amour à Son égard".

 

Pape Benoit XVI.

Homélie du jeudi 19 mars 2009 à

Yaoundé (Cameroun).

Repost 0
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 16:50

18 mars : Saint Cyrille de Jérusalem.

 

Cyrille de Jérusalem : 18 mars.

 

Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet,

curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.

 

    Cyrille naquit en Palestine vers 315 et reçut une excellente formation littéraire.

Ordonné prêtre en 348, il fut consacré évêque.

Il vécut à trois reprises l' épreuve de l' exil -sur ces 38 années d' épiscopat,

Cyrille en passa 16 en exil du fait de la division de la Ville Sainte entre les ariens et

les semi-ariens qui se disputaient le siège épiscopal.

Il fut un intrépide défenseur de la Foi Catholique, détaillant avec beaucoup de pédagogie

et de finesse le symbole de la Foi, les Sacrements et les rites chrétiens. Il nous reste de

Cyrille 24 catéchèses prononcées pour la plupart au Saint-Sépulcre.

Dans ses homélies, il disait aux catéchumènes :

"Tu es tombé dans les filets de l' Eglise (Saint Matthieu 13, 47). Laisse-toi donc prendre

vivant; ne t' enfuis pas car c' est Jésus qui te prend à son hameçon, non pour te donner

la mort mais la Résurrection après la mort. Tu dois en effet mourir et Ressusciter (Romains 6, 11-14).

Meurs au péché, et vis pour la justice dès aujourd' hui". (Procatéchèse 5).

Dans sa catéchèse 18 il enseigne que le Saint-Esprit fait en nous Son entrée "avec douceur, on

L' accueille avec joie, Son joug est facile à porter... Il revient avec la tendresse d' un Défenseur

véritable, car Il vient pour sauver, guérir, enseigner, conseiller, fortifier, réconforter, éclairer

l' esprit : chez celui qui Le reçoit, tout d' abord; et ensuite, par celui-ci, chez les autres". 

Homme rempli de paix Cyrille oeuvra jusqu' à la fin de sa vie à l' unité de l' Eglise.

Il s' éteignit à Jérusalem en 386 et fut proclamé "Docteur de l' Eglise" par le Pape Léon XIII

en 1893. Le Pape Benoit XVI lui consacra l' audience générale du 27 juin 2007.

 Dans une catéchèse sur l' Eucharistie, Cyrille dira avec force :

"Ce qui paraît du pain n' est pas du pain, bien qu' il soit tel pour le goût, mais le Corps du Christ;

et ce qui paraît du vin n' est pas du vin, bien que le goût le veuille ainsi, mais le Sang du Christ...

Fortifie donc ton coeur, prenant ce pain comme un pain spirituel, et réjouis le visage de ton âme.

Et, puisses-tu, ce visage découvert en une conscience pure, réfléchir comme un miroir la Gloire

du Seigneur" (4 ème catéchèse mystagogique, 9). 

Saint Cyrille de Jérusalem,

prie pour nous tous, prêtres et fidèles du Christ,

qui avons reçu un même Baptême :

que la Puissance du Christ se développe en chacun de nous,

afin que selon la vocation qui nous est propre,

nous puissions attester courageusement de qui

nous sommes les disciples.

Que jamais ne s' éteigne en nous la Joie d' appartenir

au Christ, Chemin, Vérité et Vie! 

Amen. 

Repost 0
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 09:32

19 mars : Saint Joseph.

 

6a8113b5312cc7240a3a5e6ef7c32b2d6463f77e.jpg

 

Bon saint Joseph,

saint Patron et Protecteur

de notre Paroisse,

nous te confions tous les habitants

de Bidart et de Guéthary :

les chrétiens fervents et

les chrétiens distants,

ceux qui cherchent une route et

un sens à leur vie;

nous te confions les familles heureuses et

celles qui sont éprouvées ou désunies;

nous te confions tout particulièrement

les enfants et les jeunes,

les malades et ceux qui portent de

lourdes souffrances :

que ta Prière et ta Protection nous

accompagnent chaque jour, afin que

nous puissions reconnaître le Christ Jésus

que tu as aimé comme un vrai père,

comme le Chemin,

la Vérité et la Vie,

et qu' au terme de notre route terrestre

nous partagions avec toi,

Bon saint Joseph et avec notre

Dame, la Vierge Marie,

la Joie de vivre heureux dans la

Maison de notre Père du Ciel

pour les siècles des siècles.

Amen.

 

à Bidart,

le lundi 19 mars 2012.

 

Abbé Jean-Bernard Hayet,

curé de la paroisse

saint Joseph des Falaises-Bidart.

Repost 0
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 08:58

19 mars : Saint Joseph.

 

Pour le plaisir des yeux et le plus grand

Bien de notre âme, voici quelques

 images du Bon Saint Joseph

 dont nous sollicitons la prière et la protection :1264709043_ea4390a9ec.jpg

 

Joseph de Nazareth : 19 mars.

 

Joseph de Nazareth : 19 mars.

 

Joseph de Nazareth : 19 mars.

 

Joseph de Nazareth : 19 mars.

 

Joseph de Nazareth : 19 mars.

 

Joseph de Nazareth : 19 mars.

 

Joseph de Nazareth : 19 mars. Peinture El-Greco.

 

Joseph de Nazareth : 19 mars-La Tour

 

Joseph de Nazareth : 19 mars : la mort de Joseph.

 

Joseph de Nazareth : 19 mars. Patron de la Bonne mort.

 

Joseph de Nazareth : 19 mars. Joseph est accueilli au Ciel par le Christ.

Repost 0
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 08:49

19 mars : Saint Joseph.

Joseph de Nazareth : 19 mars. Joseph est accueilli au Ciel par le Christ.

"Je te salue, Joseph,

image de Dieu le Père,

je te salue, Joseph,

père de Dieu le Fils,

je te salue, Joseph,

sanctuaire du Saint-Esprit,

je te salue, Joseph,

bien-aimé de la Très Sainte Trinité,

je te salue, Joseph,

très digne époux de la Vierge Mère,

je te salue, Joseph,

père de tous les fidèles,

je te salue, Joseph,

fidèle observateur du silence sacré,

je te salue, Joseph,

amant de la sainte pauvreté,

je te salue, Joseph,

modèle de douceur et de patience,

je te salue, Joseph,

miroir d' humilité et d' obéissance,

tu es béni entre tous les hommes.

Et bénis soient tes yeux qui ont vu

ce que tu as vu,

et bénies soient tes oreilles qui ont

entendu ce que tu as entendu

et bénies soient tes mains qui ont

touché le Verbe fait Chair

et bénis soient tes bras qui ont porté

Celui qui porte toutes choses

et béni soit ton coeur embrasé pour

Lui de plus ardent Amour

et béni soit le Père Eternel qui t' a choisi

et béni soit le Fils qui t' a aimé

et béni soit le Saint-Esprit qui t' a

sanctifié

et bénie soit Marie, ton Epouse,

qui t' a chéri comme un epoux et

comme un frère 

et bénis soient à jamais tous ceux qui

t' aiment et te bénissent!

Amen". 

 

Saint Jean Eudes

(+ 19 août 1680). 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de la Paroisse Saint Joseph des Falaises
  • Contact

Recherche

Liens