Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 12:43

DEUXIEME DIMANCHE DE L' AVENT. ANNEE C.

 

Messe avec les enfants du catéchisme.

 

220px-A child sad that his hot dog fell on the ground

"Quitte ta robe de tristesse!!

Laisse Jésus vivre en Toi!".

 

 

Homélie de monsieur le curé

Jean-Bernard  Hayet

prononcée le Dimanche 9 décembre 2012

à Notre Dame de l' Assomption de Bidart.

 

 

 

Nous venons d' entendre deux grands amis de Dieu, qui, chacun à leur manière,

vont nous aider à bien préparer et vivre la Fête de Noël : le premier -Baruc- n' a pas connu Jésus;

l' autre -Jean-Baptiste- a été très proche de Jésus, il était même le cousin de Jésus!

Baruc, est un prophète : 200 ans avant la naissance de Jésus, il redonne courage à ses amis,   il redonne courage aux croyants. Pourquoi? Parce qu' ils ont été faits prisonniers par un roi terrible,

Nabuchodonosor : beaucoup ont été emmenés en captivité : ils sont découragés, désespérés, ils   ont le coeur "gros" et sont remplis d' une immense tristesse; alors Baruc s' adresse à eux :

"Jérusalem! Quitte ta robe de tristesse et de misère... Debout! Regarde vers l' Orient : tout n' est   pas perdu! Tout n' est pas fichu! Tu verras le bout du tunnel! Dieu va venir te rejoindre et te sauver!

Jean-Baptiste -quant à lui- a connu Jésus : en l' An 28 de notre ère il annonce la Venue du Christ : il dit à ceux qui viennent l' écouter :

"Ca y est! C' est le moment! Les temps sont accomplis! Vous allez voir le Salut de Dieu! Vous allez voir le Visage de Dieu! Préparez-vous! Préparez votre coeur! Faites tout pour bien Le recevoir!". Jean-Baptiste parle comme un chef de chantier : "Enlevez du chemin -comprenons "enlevez de votre vie et de votre coeur"- ce qui empêche la Venue du Seigneur : regardez les obstacles, les difficultés, les refus, toutes ces choses qui dans votre vie sont encore comme une barrière entre Jésus et vous, entre vous et les autres, toutes ces choses qui sont comme une montagne ou une colline qui vous empêchent de voir l' autre côté du paysage". Jean-Baptiste nous dit encore : "Comblez les ravins?" : les ravins se sont d' énormes trous dans lesquels on peut tomber, se faire mal et avoir de la difficulté pour s' en sortir? Dans notre vie et notre coeur il peut y avoir toutes sortes de ravins : le ravin de la méchanceté, le ravin de l' égoïsme, le ravin de la jalousie, le ravin de la médiocrité, le ravin de la paresse : on ne fait rien ou pas grand chose ni pour le Seigneur ni pour les autres! Alors Jean-Baptiste nous dit : "Comblez les ravins!".Comment? Par la Paix, la Bonté, la Générosité, la Prière! Certains se demandent parfois : "A quoi ça sert, la Prière?". La prière, ça ne sert à rien et pourtant ça change tout! C' est comme l' Amour, finalement : ça ne sert à rien, mais on ne peut pas s' en passer. Quand tu embrasses ta maman ou ton épouse le matin, ça ne sert à rien mais ça change tout! De même que le petit baiser exprime la tendresse qui vous unit, de même la Prière est une manière de dire à Dieu notre Amour, notre union avec Lui! A quoi ressemblerait un Amour qui ne se manifesterait jamais? Quand on aime quelqu' un on a envie de passer du temps avec lui, on a envie d' être en sa présence : ainsi en va-t-il avec le Seigneur! Alors, peut-être bien que ça sert à ça, finalement la Prière : à goûter la Présence de Dieu, Son Amour, Son Amitié et donc, à être profondément heureux! Voilà donc de quelle manière nous pouvons "combler les ravins" : par la Paix, l' entraide, la générosité, le service des autres, la Prière! Dans 16 jours, ce sera Noël, la Noël de Jésus, la Noël de Sa Venue il y a 2000 ans sur notre terre dans un petit village de Judée -Bethléem-. Pour nous rappeler cet Evénement inoubliable, cet Evénement unique entre tous, nous allons dresser dans nos église et dans nos maisons, une Crèche mais surtout -comme le disait Baruc- nous allons regarder "vers l' Orient", pas siplement sur une carte de géographie, nous allons regarder vers l' Orient qui s' appelle Jésus : nous allons tous essayer -petits et grands- de penser plus fortement au Christ, de nous rappeler certaines de Ses Paroles, nous allons permettre à Jésus de vivre en nous comme la Sainte Vierge Marie Lui a "permis" de prendre Vie en Elle! Nous allons dire à Jésus que nous L' aimons, qu' Il est véritablement la grande Joie de notre vie, la grande Joie de tous les Baptisés et des hommes de bonne volonté!

Enfin, autour de nous, il y a des gens tristes, des personnes qui sont comme "habilées par une robe de tristesse " : ces personnes ont le cafard, n' ont pas le moral, se sentent perdues pour diverses raisons : parce qu' elles n' ont pas de travail, peu d' amis, des soucis de santé, elles sont dans la peine d' avoir perdu un être cher ou parce que dans leur famille on a du mal à s' entendre, on ne se supporte plus... Nous aussi, parfois, nous pouvons causer de la tristesse autour de nous de bien des manières... et nous allons, si nous le pouvons apporter un peu de la Joie de Noël autour de nous, apporter la Joie que Jésus nous offre : comment? Par un sourire, un geste de bonté, une peite aide offerte, une carte ou un email que nous enverrons ou un coup de téléphone... à nous d' être iventifs! Toi qui, ce matin, est venu dans cette église, que tu sois un enfant ou un adulte, n' en doute pas une seconde : le Seigneur t' aime! Le Seigneur est venu pour toi! Le Seigneur est descendu du Ciel pour qu' un Jour tu puisses vivre dans Son Ciel, près de Lui!

Toi donc, quitte ta robe de tristesse!

Toi donc, lève les yeux vers Jésus!

Toi donc, laisse Jésus vivre en toi! Demandons à la Vierge Marie -Notre Dame de la Joie- de nous y aider les petits et les grands en Lui disant ensemble :

Je vous salue, Marie....

Amen.

 

 Immaculée Conception.

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 10:08

Jeudi de la Deuxième semaine de l' Avent.

 

Saint Evangile de Jésus Christ selon Saint Matthieu 11, 11-15.

 

"Celui qui a des oreilles, qu' il entende!".

 

Jesus, Lumière du monde. 

 

Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet,

curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.

 

L' Evangile de ce jour, mes frères, oriente notre regard et notre coeur vers le

Royaume des Cieux -Royaume qui est notre destination finale!-, Royaume que Jésus

est venu inaugurer sur cette terre, "en Chair et en os", Royaume pour lequel Jean le Baptiste

n' a ménagé ni sa voix puissante ni son temps ni sa vie!

C' est un Royaume -nous dit Jésus- qui subit la violence, "des violents cherchent à s' en emparer" :

comment interpréter ces paroles assez troublantes, énigmatiques? Comment les recevoir?

De quelle violence s' agit-il? Avec quelles armes allons-nous nous emparer de ce Royaume?

Saint Grégoire le Grand dans une homélie (Homélie 20) écrit : "Qui peut faire violence au Ciel?...

Jean-Baptiste, annonçant la Grâce du Rédempteur, prêche la pénitence afin que le pécheur, mort

par suite de son péché, vive par l' effet de la conversion : c' est donc vraiment depuis lors que le

Royaume des Cieux s' est ouvert à ceux qui le prennent de force... Ce sont les humbles, les chastes,

 les doux, les miséricordieux qui parviennent aux joies d' En Haut".

Le Bienheureux Guerric d' Igny (+ 1157) -disciple de Saint Bernard- nous conseille d' attirer à nous

le Christ "par la violence de la prière, par la véhémence de la ferveur, dans l' hôtellerie de notre coeur".

(Troisième sermon pour l' Avent).

La violence dont nous devons user pour nous emparer du Royaume n' est donc pas celle qui est faite

de "coups de poingts" ou de "coups de sang" mais -pourrait-on dire-  de "coups de coeur" : elle consiste

à nous convertir au Seigneur, à revenir à Lui, à nous embraser d' un Amour plus fort, durable envers

Lui, à "ouvrir nos oreilles"  "nos oreilles intérieures- pour recevoir ce qu' Il a à nous dire :

"Celui qui a des oreilles, qu' il entende!" : oui, que nous laissions l' Evangile nous redire que "notre

vocation n' est pas simplement d' exister dans le monde, d' être insérés dans une histoire, ni même

d' être uniquement des créatures de Dieu; c' est quelque chose de beaucoup plus grand : c' est être

choisis par Dieu, avant même la Création du monde, dans le Fils, Jésus Christ... Dieu nous contemple

dans le Christ, comme des fils adoptifs".

(Pape Benoit XVI. Audience générale du mercredi 5 décembre 2012).

  Baptisés depuis longtemps, nous sommes "programmés" pour le Royaume de l' Unique Seigneur du

monde! Nous avons à "nous faire violence" pour nous laisser saisir à nouveau par la Nouvelle inouïe et

 réelle de l' Amour de Dieu : par Sa Venue en notre monde, Jésus a crée un "avant" et un "après" irréversibles :

"le temps qui, avant, se comptait en fonction de divers événements (telle olympiade, règne d' untel) se

calcule maintenant par rapport à un seul Evénement : avant Lui, et après Lui".

(Père Raniero Cantalamessa. Première prédication de l' Avent au Vatican, le 7 décembre 2012). 

La Vie du Christ a changé toutes les vies humaines : nous sommes, avec Jésus, devant la plus

grande richesse de l' humanité : Jésus Christ -disait le Pape Jean-Paul II- "est la véritable Nouveauté, qui

dépasse toute attente de l' humanité, et Il le restera pour toujours dans la succession des périodes de

l' histoire". ( Bulle d' indiction "Incarnationis Mysterium" pour le grand Jubilé de l' An 2000).

En toute confiance, tournons-nous vers notre Seigneur et disons-Lui : 

O Jésus,

Toi qui T' es fait "Histoire dans notre histoire",

Toi le Sens éternel du monde,

Toi le seul sur qui nous pouvons nous appuyer durablement et

trouver une totale stabilité,

viens à notre aide! 

Ouvre nos oreilles : qu' elles s' ouvrent à Ta Parole! 

Assouplis notre coeur : tourne-le vers Toi!

Toi par qui Dieu a ouvert Son Ciel et S' est abaissé

pour nous conduire dans l' abîme de Son Amour, 

    convertis-nous, o Bon Jésus :

 que le Jour où Tu paraîtras comme Juge des vivants et des morts,

nous puissions rester debouts devant Ta Face et

T' endre nous dire :

"Entrez dans le Royaume de Mon Père!".

Amen.

 

Repost 0
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 07:53

8 décembre : Immaculée Conception de la Vierge Marie.

 

Cliquez ci-dessous pour lire :

 

8 décembre : Immaculée Conception de la Vierge Marie. Méditation de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet adressée aux équipes du Rosaire Pays-Basque.  

 

  1_0_645760.jpg

 

  8 décembre : l' Immaculée Conception de la Vierge Marie. Pape Benoit XVI. Angelus du 8 décembre 2010.

 

 

Neuvaine de l' Immaculée Conception. Prière du Pape Jean-Paul II.  

 

annonciation-6 

"Je tressaille, à cause du Seigneur!

Mon âme exulte à cause de mon Dieu!

Car Il m' a vêtue des vêtements du Salut,

 Il m' a couverte du manteau de la justice".

 

 Cantique d' Isaïe 61.

 

Immaculée Conception. 

Repost 0
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 07:41

8 décembre : Immaculée Conception de la Vierge Marie.

 

"Voici l' aurore avant le jour,

voici la Mère virginale,

la Femme promise au début des âges,

 Elle a bâti sa demeure

 dans les vouloirs du Père.

 

phoca_thumb_l_Immaculee-Conception-45-1943.jpg

 

Cliquez ci-dessous pour lire :

 

 

8 décembre : Immaculée Conception de la Vierge Marie. Méditation de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet adressée aux équipes du Rosaire Pays-Basque.  

 

 

Neuvaine de l' Immaculée Conception. Pape Benoit XVI.     

 

 

8 décembre : l' Immaculée Conception de la Vierge Marie. Pape Benoit XVI. Angelus du 8 décembre 2010.     

 

 

Neuvaine de l' Immaculée Conception. Prière du Pape Jean-Paul II.     

 

 

Neuvaine de l' Immaculée Conception. Saint Germain de Constantinople (+ 733).     

 

 

Neuvaine de l' Immaculée Conception. Saint Jean Damascène (+ 5 décembre 749).     

 

 

Neuvaine de l' Immaculée Conception. Saint Jean-Marie Vianney, curé d' Ars (+ 4 août 1859).     

 

 

       Neuvaine de l' Immaculée Conception. Jacques-Bénigne Bossuet (+ 12 avril 1704). Prière de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet.  

 

 

Neuvaine de l' Immaculée Conception. Pape Paul VI (+ 6 août 1978) : Marialis cultus. .

 

 

Neuvaine de l' Immaculée Conception. Prière de Monseigneur Marc Aillet, évêque de Bayonne.

 

 

Prière à Notre Dame du "Oui" de Charles de Foucauld (+ 1 er décembre 1916).  

 

 

Reine de l' univers.

 

Voici l' épouse inépousée,

 Marie, servante et souveraine,

qui porte en secret le Salut du monde,

le Sang du Christ la rachète

 mais Elle en est la source.

 

4931348085 568c1606e3

 

 

notre dame de l'avent 

Repost 0
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 20:55

DEUXIEME DIMANCHE DE L' AVENT. ANNEE C.

 

"L' an 15 du règne de l' empereur Tibère, Ponce Pilate étant gouverneur... Hérode, prince de Galilée....".

Es-tu inspiré par cette liste impressionnante de personnes et de lieux dont nous parle l' Evangile aujourd' hui. Ces noms n' habitent sans doute pas ta mémoire et leur énumération n' évoque sans doute rien pour toi. C' est pourtant la liste des états-majors politiques et religieux, en un point précis du monde et à une époque donnée. Ces noms disent que notre Foi chrétienne n' est pas un mythe mais un fait de l' histoire de notre planète... La deuxième remarque porte sur le message du prophète Jean-Baptiste. C' est un bonne nouvelle car il dit : "Tout homme verra le Salut de Dieu". Mais cette promesse est liée à des préparatifs. Et là Jean Baptiste emploie un langage de chef de chantier dans les travaux publics : "Aplanissez la route, comblez les ravins, rasez les collines, redressez les tournants, rectifiez les chaussées déformées". Qu' est-ce que cela veut dire? Ces travaux publics dont parle Jean-Baptiste sont des travaux de voies de communication. Il y a dans la vie actuelle des murs d' incompréhension, des distances entre les groupes, c' est comme des ravins. Il y a des fossés entre les générations, entre les races. Il y a des montagnes de peur et d' amertume qui empêchent de voir les autres et de leur parler... Il faut dégager le terrain...

Si tu favorises, aujourd' hui, la connaissance ou la rencontre des peuples, si tu es artisan de paix dans ton quartier, tu établis des ponts entre les hommes. Si tu luttes contre le racisme ou toute forme d' exclusion, tu aménages le territoire pour Dieu et pour les hommes.

Bonne nouvelle, tu prépares le chemin d' une humanité sauvée". 

 

 

Père Thierry Gournay.

2 ème Dimanche de l' Avent.

"Dieu parle notre langue".

Evangile des dimanches et fêtes. Année C.

 Editions GabriAndre 2001 pages 14-15.

 

    Jean-Baptiste : 24 juin. Sculpture de Paul Dubois. 

"Tout homme verra le Salut de Dieu!".

Repost 0
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 16:17

DEUXIEME DIMANCHE DE L' AVENT. ANNEE C.

 

Rêver ou espérer?

 

"L' espérance chrétienne... n' est pas un beau rêve pour nous faire oublier les détresses du présent. Nous n' avons pas à nous réfugier dans un monde de conte de fées pour esquiver la dureté du séjour sur la terre... Jésus est venu sur notre terre, les actes étonnants qu' Il a faits, les paroles de feu qu' Il a dites ont eu des témoins, Son histoire est une véritable histoire que tout observateur de bonne foi est obligé d' examiner et face à laquelle il doit au moins s' interroger : "Et si c' était vrai? Si c' était ainsi que ça s' est passé?". Seule la peur de se laisser gagner par une vérité qui nous emmènerait plus loin empêche souvent d' aller jusqu' au bout du constat et de voir que les témoignages sont solides, conergents, anciens... Il s' agit de nous appuyer sur ce que Dieu nous a promis, sûrs qu' Il a la possibilité de faire ce qu' Il dit et qu' Il dépassera de toute façon nos attentes les plus folles par la puissance de Son Amour. Alors pourquoi avoir peur?".

 

Père Michel Gitton.

In revue "France Catholique"

n° 3331 du 7 décembre 2012 page 18.

 

Annonciation du Seigneur-Aletti : 25 mars. 

Repost 0
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 07:49

 Veuillez cliquer ci-dessous pour lire l' homélie de monsieur l' abbé Hayet :

 

Vendredi de la Première semaine de l' Avent. Evangile du jour : Saint Matthieu 9, 27-31. Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet, curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.

 

"Le Christ est tout pour nous!

Bienheureux l' homme qui espère en Lui!".

 

Saint Ambroise.

 

Année de la Foi 2012-2013.

Credo Domine!

Audage nobis fidem! 

Repost 0
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 17:32

"Nous avons la prétention, en Occident, d' être des peuples libres. Or nous le sommes très peu. Pour la plupart, nous sommes prisonniers de vérités préfabriquées que nous imposent les médias... nous sommes devenus insensibles à des repères fondamentaux que la sagesse des siècles nous a légués et que personne ne peut remplacer. Nous sommes soucieux du bon fonctionnement de nos appareil, mais peu préoccupés de la qualité de l' homme que nous sommes. Nous prenons peu de temps pour vérifier comment grandit en nous le don de la liberté, alors qu' il représente le cadeau le plus précieux que Dieu nous ait jamais fait. La plupart des chrétiens se promènent avec une âme standard, enfermés dans un cadre de pratiques traditionnelles et de vérités impersonnelles. Nous avons sans doute peur de nous lancer dans une aventure spirituelle, qui ferait pourtant surgir en nous d' étonnantes forces de renouveau. Aurions-nous la crainte de devenir vraiment libres au plus profond de nous-mêmes et d' ouvrir notre porte à une plus grande intimité de vie? Voilà trois mille ans que les hommes possèdent la clé de la vérité, et ils la laissent au fond de leur poche!... Jésus-Christ a voulu purifier notre regard et nous permettre de découvrir la vraie valeur des hommes et des choses. Il est venu débloquer une foule de freins psychologiques ou moraux qui nous interdisent d' avancer sur notre route de chaque jour. Il a insisté sur la liberté formidable qu' engendrent la vertu d' humilité et l' esprit de détachement et de pauvreté. En nous transmettant le pardon de Dieu, le Christ nous libère aussi du poids de nos péchés et nous permet de repartir d' un pas neuf, en faisant l' expérience des forces insoupçonnées qu' apportent la paix de l' âme, la joie intérieure, l' "adoration en esprit et en vérité"... Ce n' est pas pour rien qu' Il nous a dit : "Demeurez dans Mon Amour... Sans Moi, vous ne pouvez rien faire" (Saint Jean 15, 5). Jésus Christ nous propose d' être notre compagnon de route et de travail sur tous les chemins du monde. Si l' on accepte d' être à Son écoute et de Le suivre... Rencontrer Jésus-Christ et devenir libre est une seule et même chose. Si nous croyons à la puissance du ferment jeté par Jésus-Christ dans la pâte humaine, nous constaterons avec joie combien Il nous donne accès à des ressources jusque-là inconnues. Et nous ne cesserons de découvrir ce qui fait la vraie grandeur de l' homme libre et sa capacité d' Infini".

 

Monseigneur Léon-Arthur Elchinger

 (+ 30 juin 1998).

"David contre Goliath aujourd' hui".

Fayard 1991 pages 264 et suiv.

 

 

     elchinger

Monseigneur Elchinger.

Repost 0
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 18:20

DEUXIEME DIMANCHE DE L' AVENT. ANNEE C. 

 

SAINT EVANGILE DE JESUS CHRIST SELON SAINT LUC 3, 1-6.

 

En cliquant ci-dessous vous lirez l' homélie de monsieur le curé Jean-Bernard Hayet :

 

Deuxième Dimanche de l' Avent. Année C. Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet, curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.

 

 

Méditation. 

 

"Chaque année, l' Eglise nous invite pendant l' Avent à écouter les conseils, les recommandations de Jean-Baptiste pour préparer la voie au Seigneur. Que nous dit-il? Il nous dit d' abord qu' il faut aplanir la voie, abaisser les collines, rabotter les mottes...

Comment voulez-vous que l' on se rallie à l' Eglise si on ne la voit pas? Comment voulez vous que l' on se rallie au Christianisme si les chrétiens se cachent comme s' ils avaient honte ; on ne se ralliera jamais à un groupe dont les adeptes ont l' air d' être honteux! Et pourquoi donc, du reste, aurions-nous honte? Aurions-nous à rougir par hasard de suivre Jésus Christ alors qu' aujourd' hui tout le monde Le reconnaît tout au moins comme quelqu' un d' extraordinaire? Aurions-nous honte par hasard de notre idéal? Pourquoi éprouverions-nous une mauvaise pudeur à proclamer autour de nous tout ce que notre civilisation actuelle doit à Jésus Christ, doit à l' Eglise, doit aux chrétiens dans ce qu' elle a de meilleur? Si on enlevait de notre civilisation tout ce qui vient de la Foi en Jésus Christ, tout ce qui vient des siècles chrétiens, on retournerait bel et bien à une véritable barbarie... Si nous ne sommes pas fiers de notre groupe, si nous n' en parlons pas avec enthousiasme, qui donc aura envie d' y venir? Soyons donc fiers de notre Chef, fiers de notre idéal, fiers du travail accompli au nom et par amour du Christ par l' Eglise de Dieu. Ses défaillances ne doivent pas nous faire oublier tout ce qu' elle a apporté de positif dans le monde et cela à cause de sa doctrine même et de son idéal...

Est-ce que nous, chrétiens, nous avons à nous mettre dans le vent? Serions-nous des "girouettes"?... Est-ce que nous avons à nous infléchir à droite ou à gauche? Non! Ce qui doit faire notre netteté, ce qui doit faire notre droiture, ce qui portera témoignage, ce qui attirera les âmes, c'est la vérité et la vérité c' est Jésus Christ, c' est Son Evangile tout cru. Voilà ce que nous devons prêcher. u' a dit Jésus Christ? Que veut Jésus Christ? Il n' y a que Lui qui peut être le Sauveur et ce n' est pas em mettant de la sauce humaine dans l' Evangile qu' on le rendra plus attrayant : cela donnera un Evangile fade qui entraînera la nausée... Une morale dans le vent n' apportera rien du tout si ce n' est qu' accentuer la dégringolade, le plongeon dans la boue! Ce n' est pas cela le Salut... Soyons des gens énergiques qui n' ont pas peur, comme le fit le Baptiste, de nous présenter tels que nous sommes, et de dire la vérité sans ambages ni compromis".

 

 

Père Jean de Féligonde.

Homélie du Deuxième Dimanche de l' Avent.

 

Jean-Baptiste : 24 juin. 

 

Repost 0
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 13:08
DEUXIEME DIMANCHE DE L' AVENT. ANNEE C.
 
SAINT EVANGILE DE JESUS CHRIST SELON SAINT LUC 3, 1-6.
 
"Chrétien!
Quitte ta robe de tristesse!
Accueille Celui qui est la Joie du monde!
Laisse Jésus vivre en toi!".
 
150px-Smiling_Christ_-Castel_of_Javier-_XVth-.jpg 
Christ souriant de Javier-Espagne
 (XIII ème siècle). 
 
Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet,
curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.
 
Frères et soeurs, les textes sacrés que nous venons d' entendre nous répercutent, en ce
deuxième dimanche de l' Avent, les appels de deux prophètes :
- le premier -le prophète Baruc-, deux cents ans avant Jésus, s' adresse au Peuple de Dieu :
la ville de Jérusalem a été saccagée par les troupes de Nabuchodonosor et beaucoup ont
été emmenés en captivité à Babylone. C' est en plein coeur de l' épreuve que Baruc annonce
à tous "la sortie du tunnel" et ouvre les portes de l' Espérance : "Jérusalem! Quitte ta robe de
tristesse! Dieu va déployer Sa splendeur! Regarde vers l' Orient!";
- le second prophète -qui nous est plus familier- c' est Jean le Baptiste, le cousin de notre Seigneur :
en l' an 28 de notre ère, il annonce avec force, à qui veut l' entendre : "Les temps sont accomplis!
Tout homme verra le Salut de Dieu!".
Aujourd' hui encore, et peut être plus que jamais, au milieu des nombreuses crises qui traversent le
monde que nous habitons, les appels de Baruc et de Jean-Baptiste gardent leur force et leur actualité :
"Quitte ta robe de tristesse!" : le temps de l' Avent est de fait le temps de la Joie : pas question de
faire "grise-mine"! Il nous faut laisser cette "triste routine" qui nous fait dire : "C' est toujours la même
chose : rien de nouveau sous le soleil! Un Avent de plus! Un Noël de plus! Qu' est-ce que cela change?".
Le temps de l' Avent nous redit à tous -prêtres et fidèles- que l' Amour de Dieu est toujours nouveau,
toujours offert, toujours à accueillir : oui, il nous faut véritablement "habiller notre coeur" de la Joie de la
Foi, de la certitude qu' avec la Venue de Jésus notre "vieux monde" a pris une "nouvelle tournure" : avec
Lui, Jésus, l' être humain n' est plus une énigme indéchiffrable; avec Lui, Jésus, tout homme est une
"histoire sacrée"! Jésus -disait Saint Irénée de Lyon- est venu pour nous habituer à recevoir Dieu et
pour habituer Dieu à habiter dans l' homme : voilà pourquoi l' Enfant de Bethléem né de Marie est venu
sur cette terre : nous habituer à recevoir Dieu, non pas une fois, non pas un jour précis mais tous les
jours de notre vie! ( Saint Irénée : Contre les Hérésies III, 20, 2-SC 34). 
"Tout homme verra le Salut de Dieu!" : autrement dit nous ne sommes pas abandonnés à nous-mêmes,
nous ne sommes pas en perdition : une Confiance est possible; une Confiance nous est toujours offerte :
il n' est pas vrai "qu' avec le temps, va, tout s' en va"! La religion chrétienne n' est pas un effort pour
reconstituer un passé qui serait "mort"; les fêtes liturgiques qui nous accompagnent tout au long de
l' année ne sont pas une sorte de "mise en scène" ni de simples souvenirs : l' Histoire du Christ-Jésus
n' est pas une Histoire "périmée" ou "dépassée" : elle est un Mystère qui ne passe pas! Elle est
un Mystère toujours actuel que nous avons à accueillir et à vivre!
"Dieu -disait le Pape Benoit XVI- n' est pas absurde, tout au plus est-Il Mystère. Le Mystère, à son tour,
n' est pas irrationnel, mais est surabondance de sens, de signification, de vérité... C' est pourquoi la
Foi constitue un encouragement à chercher toujours, à ne jamais s' arrêter et à ne jamais trouver de
repos dans la découverte inépuisable de la Vérité et de la réalité".
(Pape Benoit XVI. Audience générale du mercredi 21 novembre 2012).
La pire chose qui pourrait nous arriver à tous -y compris aux prêtres- c' est de nous croire "arrivés"
dans le domaine de la Foi, de penser que "nous avons fait le tour de la question" et donc de ne
plus recevoir avec émerveillement et enthousiasme la Bonne Nouvelle du Salut, la Bonne Nouvelle
de la Joie que Jésus est venu nous offrir en naissant un Jour du temps!
Prenons le temps de penser à ce Dieu qui a du temps pour nous : Il est "descendu du Ciel" pour Se
plonger dans notre monde, pour nous enseigner le véritable "art de vivre"; par Jésus Christ nous
savons définitivement qui est Dieu et aussi qui est l' homme, qui nous sommes! Jésus est le mieux
placé pour le savoir car Il domine toute l' histoire : "Il était  avant le Commencement du monde" dira
Saint Jean (1, 1-3). Par Jésus Christ, notre vie reçoit un éclairage bouleversant sur la grandeur de
l' être humain; par Jésus Christ nous apprenons encore aujourd' hui, de la manière la plus sûre et la
plus totale, ce qui fait l' importance la plus profonde de chacun de nous et comment, en raison de cela,
chaque être humain mérite d' être traité et accompagné : qu' il soit un enfant à naître, un jeune, un adulte 
dans la force de l' âge, une personne âgée, un malade, un "cabossé de l' existence" ou un être en fin
de vie : chacun de nous, à tous ces stades, a une valeur infinie, une valeur "intouchable", une valeur
qui lui vient de son origine et de sa destinée divines! Oui, redisons-le ici : pour nous, chrétiens-catholiques,
Jésus est "la réponse à la question fondamentale du pourquoi et du comment vivre".
(Pape Benoit XVI. Audience générale du mercredi 28 novembre 2012).
L' Histoire du Christ-Jésus est un Mystère qui ne passe pas, qui ne s' épuise pas!
S' Il est devenu l' Un d' entre nous, ici-bas, ce n' était pas seulement pour rencontrer au hasard des
chemins quelques juifs de Galilée ou de Judée : c' était pour rencontrer les hommes de tous les temps
et de toutes les périodes de l' Histoire humaine, de sorte qu' à la suite de Saint Paul nous pouvons
dire : "Il m' a aimé! Il S' est livré pour moi!! Il est venu pour moi!". (Galates 2, 19-20).
Oui, chacun peut dire, Bethléem était pour moi! Comme plus tard Nazareth sera pour moi et la Croix du
Calvaire pour moi aussi! J' étais présent là-bas parce que j' étais présent à Son Coeur : il dépend de moi,
il dépend de ma liberté, il dépend de mon coeur de Le rejoindre aujourd' hui et de Lui ouvrir ma vie! 
Il nous faut opérer une révolution -disait Saint Pierre-Julien Eymard- : quelle révolution? :
"Vivre de la Vie de Jésus Christ en moi -Le former en moi, Le faire naître et grandir... Jésus Christ en
nous, c' est Sa vérité, Ses moeurs, Ses vertus, Son Amour... C' est donc par Jésus em moi, que je
combattrai le vieil homme. Il faut être deux pour se battre. A mesure que Jésus grandira en moi, je
serai plus fort. L' essentiel est de bien Le nourrir assidûment". (6 février 1865-NR 44, 24).
Le véritable engagement de l' Avent consiste à apporter la Joie aux autres :
"La Joie est le véritable Don de Noël, et non pas les cadeaux coûteux qui prennent du temps et de
l' argent. Nous pouvons communiquer cette Joie de manière simple : par un sourire, par un geste
de bonté, par une petite aide, par un pardon. Cherchons en particulier à apporter la Joie la plus
profonde, celle d' avoir connu Dieu en Jésus Christ. Prions pour que dans nos vies transparaisse
cette présence de la Joie libératrice de Dieu".
(Pape Benoit XVI. Homélie du 18 décembre 2005 à la paroisse romaine "Santa Maria Consolatrice"). 
Préparons-nous donc à la Noël du Christ avec un grand sérieux, une profonde dévotion, conscients que
cette Fête -unique entre toutes!- doit rendre notre vie chrétienne plus crédible et convaincante!
Réjouissons-nous de cet Amour inouï de Dieu que nous annonce la Sainte Ecriture à travers les
appels de Baruc et de Saint Jean-Baptiste :
Chrétien!
Quitte ta robe de tristesse!
Chrétien!
Offre de la Joie autour de toi!
Au travail : prépare le chemin du Seigneur!
Chrétien!
Laisse Jésus vivre en toi! 
Amen.    
Abbé Hayet et église de Bidart. 
     
     A lire aussi en cliquant ci-dessous :
 
 
 
 
220px-A_child_sad_that_his_hot_dog_fell_on_the_ground.jpg
"Quitte ta robe de tristesse!". 
 
 
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de la Paroisse Saint Joseph des Falaises
  • Contact

Recherche

Liens