Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 20:47

7 ème Dimanche de Pâques. Année C.

"SURSUM CORDA!

ELEVONS NOTRE COEUR!".

Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet.

Le livre des Actes des Apôtres (7, 55-60) vient de nous relater l' admirable témoignage de Foi du premier martyr de l' Eglise : le martyre du diacre Etienne qui ne capitula pas lorsque les oppositions et la violence commençèrent à s' abattre sur lui. Etienne ne se laissa pas intimider et continua à témoigner de l' Evangile jusqu' à verser son sang; il demeura indéfectiblement attaché à Jésus à qui il se remit totalement alors que les pierres meurtrières tombaient sur lui : "Seigneur Jésus, reçois mon esprit"; plus encore, Etienne, totalement configuré à son Maître et Seigneur -à Jésus-, offrit le pardon à ses bourreaux : "Seigneur, ne leur compte pas ce péché!".

L' histoire d' Etienne garde, en notre temps, toute son actualité et sa force : combien de chrétiens, combien de disciples du Christ -de tout âge et de toute condition-, aujourd' hui encore, subissent la persécution, sont rejetés, exclus, tournés en dérision, torturés ou mis à mort; combien de chrétiens, combien de disciples du Christ -de tout âge et de toute condition-, aujourd' hui encore, sont les "frères jumeaux" d' Etienne : parce que attachés indéfectiblement à Jésus, ils ont le courage de faire face aux épreuves et aux humiliations qui leur sont infligées sans mot dire et sans maudire et plus encore en priant et en pardonnant! Oui, mes frères, ce ne sont pas des chrétiens tièdes, des "chrétiens satellites" qui ont une petite Eglise à leur mesure : ce sont des chrétiens qui vont avec Jésus, des chrétiens qui vont sur la voie de Jésus (Cf. Homélie du Pape François, le samedi 20 avril 2013, à Sainte Marthe). C' est le témoignage qu' a donné l' archevêque de Malines-Bruxelles -âgé de 73 ans-, le mardi 23 avril 2013 : alors qu' il était invité à une conférence contradictoire sur la liberté d' expression religieuse, monseigneur André-Joseph Léonard fut agressé physiquement par les tristement célèbres "Femen" : plusieurs femmes, les seins nus, avec des inscriptions outrancières badigeonnées sur le corps, se sont ruées sur le vieil évêque en hurlant et en l' aspergeant d'eau à l' aide de bouteilles et de sprays en forme de "Vierge Marie"; alors que la haine hystérique des "Femen" -sous les regards complices des nombreux photographes conviés à l' avance pour assister à l' humiliation publique du prélat-, trempait jusqu' aux os l' archevêque, ce dernier resta, non seulement impassible, mais, joignant les mains se mit en prière jusqu' à la fin de l' agression où, saisissant alors les "Vierges en plastique" de ses agresseuses, les embrassa une à une devant une assemblée médusée par le témoignage offert par monseigneur Léonard : "Seigneur Jésus, reçois mon esprit! Seigneur, ne leur compte pas ce péché!".

Le témoignage du diacre Etienne, celui de l' archevêque André-Joseph et de tant d' autres témoins -connus de Dieu seul!-, nous redisent de quelle manière il nous faut suivre Jésus et vivre selon l' Evangile; celui qui a reçu le Baptême a la force de marcher, d' aller de l' avant et de dire : la Foi est le "gardien" de mon être, de ma vie, de mon héritage; la Foi me donne une certitude : Dieu ne me laisse pas tomber de Ses Mains! "La Foi implique un témoignage et un engagement publics. Le chrétien ne peut jamais penser que croire est un fait privé" (Pape Benoit XVI. Lettre apostolique "Porta fidei" n° 10). "Vouloir suivre le Christ nous inscrit inéluctablement dans une différence sociale et culturelle que nous devons assumer. Nous ne devons plus attendre des lois civiles qu' elles défendent notre vision de l' homme. Nous devons trouver en nous-mêmes, en notre Foi au Christ, les motivations profondes de nos comportements. La suite du Christ ne s' accomode plus d' un vague conformisme social. Elle relève d' un choix délibéré qui nous marque dans notre différence" (Cardinal André Vingt-Trois. Discours d' ouverture de l' assemblée plénière des évêques, le 16 avril 2013). "Seigneur Jésus, reçois mon esprit!".

Trois jours avant sa "renonciation" au Pontificat, le Pape Benoit XVI offrit une très belle méditation aux séminaristes de Rome -le vendredi 8 février 2013-, valable aussi pour nous : "Nous sommes élus. Dieu nous a connus depuis toujours, avant notre naissance, notre conception; Dieu m' a voulu comme chrétien, comme catholique... Dieu a pensé à moi, Il m' a cherché... Il m' a vu et m' a élu, non pas pour mes mérites qui n' existeraient pas, mais pour Sa Bonté; Il a voulu que je sois le porteur de Son élection qui est aussi toujours mission... et responsabilité pour les autres... Elus... comme porteurs de Son Evangile... Peut-être sommes-nous tentés de dire que nous ne voulons pas être heureux d' être élus, ce serait du triomphalisme. Le triomphalisme, ce serait si nous pensions que Dieu m' a voulu parce que je suis particulièrement grand. Ce serait véritablement un triomphalisme erroné. Mais être heureux parce que Dieu m' a voulu n' est pas du triomphalisme... c' est de la gratitude... nous devons réapprendre cette joie : Dieu a voulu que je sois né ainsi, dans une famille catholique, que j' ai connu dès le début Jésus... que j' ai pu connaître... le Visage humain de Dieu, l' histoire humaine de Dieu dans ce monde... Nous sommes héritiers, non pas d' un pays déterminé, mais de la terre de Dieu, de l' Avenir de Dieu... En tant que chrétiens nous avons un Avenir : l' Avenir nous appartient, l' Avenir appartient à Dieu... telle est la grande certitude de notre vie, le grand, véritable optimisme que nous possédons". "Seigneur Jésus, reçois mon esprit!".

Frères et soeurs, quel immense Bonheur pour nous, de découvrir dans l' Evangile de ce jour que Jésus, Notre Sauveur et Seigneur, a prié Son Père pour nous, oui, pour nous tous qui sommes, en cet instant, dans cette église :

"Je prie pour ceux qui croiront en Moi!

Je prie pour qu' ils soient Un!

Je prie pour qu' ils contemplent la Gloire que Tu m' as donnée et qu' ils la partagent!

Je prie pour qu' ils aient en eux l' Amour dont Tu m' as aimé!".

Le grand Saint Augustin (+ 28 août 430) disait : "Les chrétiens sont ceux qui n' ont pas les racines vers le bas comme les arbres : ils ont les racines vers le Haut, ils vivent selon cette gravité, et non selon la gravité naturelle vers le bas".

Allez, mes frères, nous n' avons donc rien à craindre sauf de devenir des chrétiens tièdes, ternes, monotones, des "chrétiens satellites"!

Allez, mes frères, la Prière de Jésus nous accompagne et nous soutient en permanence : nulle tempête, nulle dictature, nulle pression, nul danger, nulle persécution ne pourra nous arracher à l' Amour que Jésus nous porte, cet Amour qui L' a porté, Lui, notre Bon Jésus, au terrible supplice du Golgotha!

En vérité, en vérité, je vous le dis ici -je nous le dis !- : nos racines sont en Haut, nos racines plongent directement dans le Coeur et les Mains de Dieu qui nous aime!

"SURSUM CORDA" : ELEVONS NOTRE COEUR! Tournons notre coeur vers le Seigneur pour Lui dire en toute confiance :

"SEIGNEUR JESUS, RECOIS MON ESPRIT!

ENTRE TES MAINS, JE ME CONFIE!".

Amen.

Repost 0
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 21:06

CINQUIEME DIMANCHE DE PÂQUES. ANNEE C.

"L' appartenance à l' Eglise: cela est beau!".

HOMELIE DE MONSIEUR L' ABBE JEAN-BERNARD HAYET,

CURE DE LA PAROISSE SAINT JOSEP DES FALAISE-BIDART.

Frères et soeurs, à travers les textes sacrés que nous venons d' entendre, retenons pour notre vie de Foi deux grands enseignements :

- le premier enseignement nous vient, à la fois du livre des Actes des Apôtres (14, 21-27) et de l' Apocalypse de Saint Jean (21, 1-5) : ces deux textes orientent notre méditation et notre regard vers le beau et grand mystère de l' Eglise que Notre Seigneur Jésus Christ a instituée et confiée à la garde de Saint Pierre et des Apôtres. Depuis deux mille ans, l' Eglise est une "incursion du Ciel sur la terre", véritable "Jérusalem nouvelle", elle n' a de cesse de nous ouvrir "la porte de la Foi", elle n' a de cesse de faire retentir sur tous les continents et dans toutes les langues, la Parole du Christ, l' Evangile du Salut, qui nous dit que, non seulement Dieu est venu nous rejoindre sur cette terre et épouser notre condition humaine mais qu' Il est venu demeurer avec nous pour ne plus jamais repartir : "Ils seront Son Peuple, Dieu Lui-même sera avec eux" (Apocalypse") et "Moi, Je Suis avec vous tous les jours jusqu' à la consommation des siècles" (Saint Matthieu 28, 20). "L' identité chrétienne -disait le Pape François-, est une appartenance à l' Eglise, à l' Eglise-Mère, car il n' est pas possible de trouver Jésus en dehors de l' Eglise... c' est une dichotomie absurde de vouloir vivre avec Jésus sans l' Eglise, suivre Jésus en dehors de l' Eglise, aimer Jésus sans l' Eglise (Pape Paul VI. Evangelii nuntiandi n° 16)... L' appartenance à l' Eglise : cela est beau!" (Homélie du Pape François, le mardi 23 avril 2013. Messe avec les Cardinaux). Les églises-bâtiment, les basiliques, les cathédrales, les chapelles et les oratoires que les hommes ont édifiés au cours des siècles, sont déjà, à eux seul, un message pour ceux qui y pénètrent et les visitent : Dieu est au milieu de Son Peuple. Il est Présent dans nos âmes par Sa Grâce, mais comme nous ne sommes pas des Anges, comme nous sommes faits de chair et d' os, nous avons besoin d' une Présence plus sensible du Seigneur et c' est cela qu' Il nous offre grâce à "Ses" églises, grâce au Tabernacle : Dieu a Sa maison au milieu de nous, ici, en plein coeur de la ville! Comme autrefois, lorsque Jésus habitait à Capharnaüm et que l' on pouvait aller frapper à Sa porte, certain d' être toujours bien reçu, Notre Seigneur Jésus Christ a voulu établir Sa maison au milieu de toutes nos maisons, et cette maison, ce sont toutes nos églises de la terre aussi grandioses ou modestes qu' elles soient! C' est un bonheur de pouvoir entrer dans une église comme celle-ci, oui, bonheur de pouvoir entrer ici, lorsqu' on a un chagrin, une détresse qui nous habite, lorsqu' on a une joie, lorsqu' on est fatigué, soucieux, désemparé, comme il fait bon -et comme il devrait toujours faire bon, pour un chrétien!-, de passer "chez Jésus Christ" comme on dit parfois à un ami : "Surtout, n' hésite pas! Si tu passes devant la maison, arrête-toi, tu seras toujours le bienvenu!". Avec Jésus -le Meilleur des Amis que nous puissions avoir ici-bàs!-, mes frères, c' est la même chose, c' est encore plus vrai : si tu passes par là, dans la ville ou le village, pour te rendre à la mairie, à la poste ou au marché... viens! Viens faire un petit tour, le temps de faire un Signe de Croix, le temps de faire une génuflexion et de t' asseoir quelques instants, le temps de rejoindre la multitude des Anges qui L' adorent, le temps de saluer Marie, Sa chère Mère, qu' Il t' a donnée pour Mère et Protectrice, le temps de dire : "Seigneur, je n' en puis plus..." ou "Seigneur, je ne vais pas bien, vois ma peine et ma douleur...", le temps de rester là, quelques secondes et de Lui dire : "Seigneur, aujourd' hui, j' ai telle joie, je viens te dire "Merci du fond du coeur" ou "Je viens Te confier telle personne qui m' est chère, qui m' est proche, fais quelque chose pour elle, je te la confie!". Soyons-en sûrs : ce "bavardage" de quelques instants, avec Notre Seigneur, avec Sainte Marie -notre Bonne Mère du Ciel-, c' est la source de notre vitalité chrétienne qui nous aide à être des chrétiens authentiques, des chrétiens rayonnants de la Présence amicale de Dieu au milieu de nous :"Ils seront Son Peuple, Dieu Lui-même sera avec eux" (Apocalypse). "Chaque matin -constatait la Sainte carmélite, Edith Stein (morte à Auschwitz le 9 août 1942)-, le son des cloches appelle (les hommes) à travers toutes les rue... Les hommes taciturnes et pressés se hâtent dans les ruelles, le son atteint leurs oreilles mais non leur coeur, seul un petit reste de brebis fidèles entend la Voix du Pasteur avec une joie paisible" (In "La Demeure de Dieu parmi les hommes"). Ah, Seigneur! Si je passais autant de temps à venir "bavarder" avec Toi que je bavarde avec les autres ou sur les autres comme ma vie serait plus riche, plus belle et plus féconde! Nous devons toujours faire attention au bavardage avec les autres et pire encore, sur les autres : "Il y a une joie obscure dans le bavardage -disait le Pape François-. On commence par des paroles de bien mais ensuite vient le commérage. Et commence alors cet "écorchage" de l' autre... Nous devrions penser que chaque fois que nous nous comportons ainsi, nous faisons la même chose que ce qu' a fait Judas, à savoir que lorsqu' il se rendit auprès des chefs des prêtres pour vendre Jésus, il avait le coeur fermé, il n' avait aucune compréhension, il n' avait pas d' amour, il n' avait pas d' amitié" (Homélie du Pape François le mercredi 27 mars 2013 à Sainte Marthe).

- D' où le second enseignement contenu dans le Saint Evangile et que nous recueillons de la Bouche même de Notre Seigneur et Maître : "Je vous laisse un Commandement nouveau : vous aimer les uns les autres!". Ce terme de "nouveau" signifie "dernier", "définitif", "unique", "fondamental". "Pourquoi donc -s' interrogera Saint Augustin-, Notre Seigneur appelle-t-Il nouveau un Commandement qui nous paraît si ancien? Ce Commandement est-il nouveau parce qu' il nous dépouille du vieil homme pour nous revêtir de l' homme nouveau? Car il renouvelle celui qui l' écoute, ou plutôt celui qui l' observe. Mais il ne s' agit pas ici de toute espèce d' amour, il y est question de celui de Notre Seigneur... quand Il ajoute : "Comme Je vous ai aimés"... Cet Amour nous renouvelle, fait de nous des hommes nouveaux, héritiers du Nouveau Testament et dignes de chanter le cantique nouveau" (In "Traité sur l' Evangile de Jean, LXV). Ainsi donc, ce qui prime dans l' Eglise -et qui doit toujours primer!-; ce ne sont pas les loies, les institutions, les structures, les heures passées en réunion à manier des concepts -aussi spirituels soient-ils!-, ou à blablater avec des idées générales qui, aussitôt prononcées sont aussitôt avortées; ce qui prime dans l' Eglise, ce ne sont pas les longueurs des cérémonies ou leur dépuillement ou le fait de suspendre une Croix dans sa maison ou autour de son cou -tout cela est important, ne me faites pas dire le contraire!-, mais ce qui est absolument incontournable, essentiel et vital, ce qui prime avant tout, ce qui est et doit rester le signe distinctif du Baptisé, c' est l' Amour de Charité par lequel on nous reconnaîtra comme disciple de Jésus, comme l' un de ceux qui Lui appartiennent et Le suivent; le signe sera efficace et vrai si l' on peut reconnaître dans notre coeur, dans nos actes, dans notre vie, quelque chose de la Tendresse Divine, si on nous trouve une certaine "ressemblance" avec Jésus dont nous nous réclamons, si on sent battre en nous, battre en notre coeur, un peu du Coeur Doux et Humble de Jésus! "La beauté de la vie chrétienne -disait le Pape Benoit XVI-, est plus incisive que l' art et l' image dans la transmission du message évangélique. A la fin, seul l' Amour est digne de foi et apparaît crédible. La vie des Saints, des martyrs, révèle une beauté singulière qui fascine et attire, car une vie chrétienne vécue en plénitude parle sans avoir besoin de paroles. Nous avons besoin d' hommes et de femmes qui parlent à travers leur vie, qui transmettent l' Evangile avec clarté et courage, par la transparence des actions, par la passion joyeuse de la Charité" (Pape Benoit XVI. Discours du samedi 13 novembre 2010 à l' assemblée plénière du conseil pontifical de la culture). Aujourd' hui, c' est à nous de relever le défi de ce Commandement nouveau et définitif : Aimez-vous les uns les autres, dans votre Eglise, dans vos paroisses, dans vos familles, dans vos milieux de vie, de travail ou de loisirs; ce langage-là sera comme une nouvelle évangélisation : "Qu' il serait beau -disait le Pape François-,si chacun de vous, le soir pouvait dire : aujourd' hui à l' école, à la maison, au travail, guidé par Dieu, j' ai accompli un geste d' Amour envers mon camarade, mes parents, une personne âgée. Nous chrétiens nous ne sommes pas choisis par le Seigneur pour de petites bricoles" mais pour aller toujours au-delà, de l' avant, vers les grandes choses! (Pape François. Homélie du dimanche 28 avril 2013). Saint Josémaria Escriva de Balaguer donna, un jour, ce conseil, valable pour nous tous, vous qui m' écoutez et moi qui, en cet instant, vous parle : il est "inutile de t' empresser à tant d' oeuvres extérieures, s' il te manque l' Amour. C' est coudre avec une aiguille sans fil. Quel dommage si, en fin de compte, tu avais fait "ton" apostolat au lieu de "Son" Apostolat!" (In "Chemin" n° 967).

Allez, mes frères! L' Eglise est Belle! L' appartenance à l' Eglise : cela est beau! L' Eglise est Belle, car au Nom du Christ Son Epoux et tant que dure ce monde, elle nous donne pour toute notre vie et le fil et l' aiguille : le fil, c' est le Commandement nouveau de l' Amour, l' aiguille, c' est notre vie! A nous donc, de tisser, jour après jour, tranquillement et minutieusement le beau vêtement de l' Amour qui, de cette terre nous mènera à la Jérusalem nouvelle!

Amen.

"A LA FIN, SEUL L' AMOUR EST DIGNE DE FOI ET APPARAÎT CREDIBLE".

PAPE BENOIT XVI.

Repost 0
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 09:48

"IL N' Y AURA PAS DE PRÊTRES SI ON N' EN PARLE PAS;

IL N' Y AURA PAS DE PRÊTRES SI ON N' EN DEMANDE PAS;

IL N' Y AURA PAS DE PRÊTRES SI ON N' EN SOUHAITE PAS!

POUR LES SOUHAITER, POUR LES DEMANDER, POUR EN PARLER,

IL FAUT QUE NOUS NOUS MOBILISIONS TOUS, QUE NOUS SOYONS

DESIREUX DE VOIR DE NOUVEAUX PRÊTRES PRENDRE LA RELEVE

DES GENERATIONS PRECEDENTES... POUR REPONDRE AUX EXIGENCES

DE LA MISSION D' AUJOURD' HUI. ELLE EST IMMENSE, ELLE DEBORDE DE

TOUTE FACONS NOS FORCES ET NOS MOYENS, MAIS JUSTEMENT : PARCE

QUE NOUS N' AVONS PAS LES MOYENS DE FAIRE FACE A NOTRE MISSION,

IL FAUT SUPPLIER DIEU QU' IL VIENNE A NOTRE AIDE ET QU' IL NOUS ENVOIE

LES MISSIONNAIRES DONT NOUS AVONS BESOIN!".

Cardinal André Vingt-Trois.

Homélie du samedi 28 juin 2008 à L' ordination

sacerdotale à Notre Dame de Paris.

Repost 0
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 12:10

"Jésus,

je sais que Tu es le Fils de Dieu,

que Tu as donné Ta Vie pour moi.

Je veux Te suivre avec fidélité et

me laisser guider par Ta Parole.

Tu me connais et Tu m' aimes.

J' ai confiance en Toi et

je remets ma vie entre Tes mains.

Je veux que Tu sois la Force qui me soutienne,

la Joie qui ne me quitte jamais".

Pape Benoit XVI.

Homélie du dimanche 21 août 2011.

Messe des J.M.J. à Madrid.

Repost 0
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 13:48

Bon anniversaire, Pape Benoit XVI

en ce jour de tes 86 printemps!

Tu restes dans notre coeur et dans notre prière!

Que Dieu te soutienne et te bénisse!

 

Ad multos annos!

 

Pape Benoit XVI.

 

Cliquez ci-dessous pour lire :

 

Pape Benoit XVI : Très Saint Père, Merci ! Laudetur Iesus Christus!

 

 

Méditation pour aujourd' hui : De la Vierge Marie. Pape Benoit XVI.  

 

 

1 er janvier : Sainte Marie, Mère de Dieu. Pape Benoit XVI : Angelus du mardi 1 er janvier 2013.  

 

 

Méditation pour aujourd' hui : De l' Eucharistie. Pape Benoit XVI.  

 

 

Bénédiction. 

Repost 0
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 07:58

Quatrième Dimanche de Pâques. Année C.

 

Saint Evangile selon Saint Jean 10, 27-30.

 

Le Bon Pasteur.

 

Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet,

curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.

 

 Qui est-Il donc ce Dieu en qui nous croyons, mes frères?

 Qui est-Il donc ce Dieu pour lequel, ici, devant nous, brûle le Cierge allumé la nuit de Pâques?

Il est le "Kalos Agathos", le "Beau et Bon" Berger!

Il est Celui qui a payé de Sa personne!

Il est le Bon Berger "doux comme un agneau" qui a été conduit -et de quelle manière!-, à "l' abattoir" du Golgotha!

Il est le Beau Berger qui, un jour de notre histoire, a été victime de la pire des cruautés que l' intelligence humaine est capable d' inventer quand elle se tient sous l' emprise de l' Ennemi du genre humain!

C' est pour nous, mes frère, -uniquement pour nous!-, qu' Il est venu, qu' Il a parlé, qu' Il a agi, qu' Il a souffert, qu' Il est mort et Ressuscité -oui, pour nous, uniquement pour nous et pour notre Salut!-.

 C' est à nous, mes frères, qu' Il S' adresse en ce jour et Se présente plus que jamais comme le Bon Pasteur : "Je Suis le Bon Pasteur, le Vrai et Beau Berger... Mes brebis écoutent Ma voix!". Oui, en vérité, Jésus est le "Kalos Agathos", le Beau Berger, le Bon Berger, l' Excellent Berger, l' Incontournable Berger, l' Admirable Berger! Et Lui, ce Beau et Bon Berger nous invite à devenir pour Lui et à rester pour Lui des brebis attentives au son de Sa voix, des brebis éperdument confiantes et remises entre Ses mains dont -Il vient de nous le dire à l' instant!- "personne ne les arrachera de Ma main" ni sur cette terre ni demain dans les verts pâturages du Ciel! Saint Grégoire le Grand écrira : "Les brebis du Bon Pasteur trouvent donc un pâturage parce que tous ceux qui Le suivent avec un coeur simple sont nourris dans le pâturage des prairies éternellement vertes. Et quel est le pâturage de ces brebis-là, sinon les joies intérieures d' un Paradis à jamais verdoyant? Car le pâturage des élus, c' est le Visage de Dieu, toujours Présent : puisqu' on Le contemple sans interruption, l' âme se rassasie  sans fin d' un aliment de Vie... Réveillons donc nos âmes, mes frères! Que notre Foi se réchauffe en ce qu' elle croit, que nos désirs s' enflamment pour les biens d' En-Haut. Aimer ainsi c' est déjà se mettre en route... Stupide serait le voyageur qui, au spectacle du paysage merveilleux, oublierait en chemin le but de son voyage" (Homélie sur l' Evangile n° XIV). Comme il a raison, le psalmiste -et nous, avec lui!-, de chanter que "le Seigneur nous a faits, nous sommes à Lui... éternel est Son Amour" (Psaume 99). Oui, de loin, nous saluons déjà notre Avenir éternel où tout ne sera qu' harmonie puisque "nous passerons le temps d' Eternité à aimer intensément et tous ensemble et Notre Seigneur et la Vierge et les Anges et nos chers parents défunts et même ceux que nous avons le moins aimé sur la terre seront alors entourés par nous comme tout naturellement d' un Amour plus ardent puisque là-haut, vous le savez, seul l' Amour a droit de cité" (Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine. Homélie du dimanche 25 avril 2010 à Saint Vincent-de-Paul-Les Réformés. Marseille). Toutefois, mes frères, vous le savez aussi bien que moi, nous sommes loin encore de constituer un seul et unique bercail, et la diversité qui traverse les races, les peuples, les cultures et jusque nos milieux sociaux, tout cela nous éloigne les uns les autres, bien plus que cela nous rapproche. Oui, et là encore, vous le savez aussi bien que moi, il n' est pas facile de vivre ensemble, de se supporter au milieu des brebis blanches ou noires, brebis laineuses ou pouilleuses, brebis galeuses ou joliment tendres -nous sommes un peu de toutes ces sortes de brebis à certaines périodes de l' existence et même à certaines heures nous, brebis du Christ, nous nous changeons en loups féroces, violents et agressifs! C' est d' ailleurs pour cette raison que nous avons constamment besoin de venir et de revenir vers l' Unique Bon et Beau Berger, Jésus "Kalos Agathos", que nous avons besoin d' écouter Sa voix -de l' écouter, non pas d' une manière légère, distraite, évasive-, mais de recevoir Sa Parole comme une lumière, un guide, une force, un soutien; cette Parole du Bon et Beau Berger nous rappelle que notre vocation -dans ce monde-, c' est aussi -selon les charisme que nous avons reçus-, de devenir les "bons et beaux bergers" les uns des autres, de prendre soin les uns des autres! C' est ce que recommandait dans sa première homélie au monde le Pape François -le mercredi 19 mars 2013- : "La vocation de garder... concerne tout le monde... C' est le fait de garder les gens, d' avoir soin de tous, de chaque personne, avec Amour, spécialement des enfants, des personnes âgées, de celles qui sont plus fragiles et qui souvent sont dans la périphérie de notre coeur. C' est d' avoir soin l' un de l' autre dans la famille : les époux se gardent réciproquement, puis comme parents ils prennent soin des enfants et avec le temps aussi les enfants deviennent gardiens des parents... Au fond, tout est confié à la garde de l' homme, et c' est une responsabilité qui nous concerne tous... Nous ne devons pas avoir peur de la bonté, et même pas non plus de la tendresse".

Qu' attend de nous tous Jésus?

Osons-le dire ici : Il attend que nous soyons "doux, beaux et bons comme des agneaux", à l' image de leur Pasteur et Bon Berger! Il attend que nous le choisissions comme le centre, comme la voie royale de notre vie! Il attend que nous soyons tellement épris de Lui, tellement amoureux de Lui que cela puisse se voir même sans discours et sans palabres inutiles! En vérité, le Bon Berger recherche des prêtres amoureux de Lui, des religieux et religieuses amoureux de Lui, des hommes et des femmes, des enfants et des jeunes amoureux de Lui au point de dire : "Je ne peux plus me passer de ce Bon et Beau Pasteur! Sans Jésus, ma vie serait incomplète!". Nous avons intérêt à "apprendre à rester avec Lui, à nous arrêter pour dialoguer avec Lui, en sentant que Sa Présence est la plus vraie, la meilleure, la plus importante de toutes" (Pape François. Homélie du 14 avril 2013 à Saint Paul-hors-les-Murs).

Qu' attend de nous tous Jésus?

Que nous Le servions, non pas en réalisant des exploits extraordinaires mais en accomplissant avec Amour les tâches et les devoirs qui nous incombent chaque jour. Notre Foi en Jésus n' est pas une "drogue" qui nous ferait oublier la réalité -parfois très dure- de l' existence; notre Foi n' est pas un "doux opium" qui nous anesthésirait en attendant le Paradis : non! Notre Foi nous pousse à nous retrousser les manches et à oeuvrer pour le Royaume du Bon Pasteur, dès ici-bàs, selon les charismes que nous avons reçus.

Frères et soeurs, n' en doutons pas une minute : le Bon et Beau Pasteur est là : Il nous regarde! Il nous aime! Il nous attend! Saint Jean Chrysostome écrivait : "Combien de gens disent aujourd' hui : "Je voudrais voir le Christ en personne, Son visage, Ses vêtements, Ses chaussures". Eh bien, dans l' Eucharistie, c' est Lui que tu vois, que tu touches, que tu reçois! Tu désirais voir Ses vêtements : c' est Lui-même qui Se donne à toi non seulement pour Le voir, mais pour Le toucher, Le manger, L' accueillir dans ton coeur. Que personne donc ne s' approche de cette Eucharistie avec indifférence ou avec mollesse mais que tous viennent à Lui animés d' un Amour brûlant" (Homélie sur l' Evangile de Matthieu n) 82; PG 58, 743).

 Allez, mes frères, confions-nous plus que jamais au Pouvoir de l' Amour, présentons-nous à Lui, tels de petits agneaux près de leur Bon et Beau Berger et disons-Lui avec les mots de Sainte Gertrude (In "Le Héraut de l' Amour Divin". Livre III, chap 65) :

"Vers Toi, Vie de mon âme,

vers Toi se tourne mon coeur...

Car en Toi est l' éclat de toutes les couleurs,

la saveur de tous les goûts,

le parfum de toutes les odeurs,

le charme de toutes les harmonies...

Tu es Perle féconde,

Richesse de l' humanité,

Ouvrier d' infini savoir,

Maître d' infinie patience,

Conseiller d' infinie sagesse,

Gardien d' infinie dévouement,

Ami d' infini fidélité",

Toi Jésus, "Kalos Agathos",

notre Bon et Beau Berger!

Amen.

 

Monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet.

Cliquez ci-dessous pour lire :

 

Homélie 2010 :

Quatrième Dimanche de Pâques. Année C. Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet, curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.

 

 

PRIERE POUR LES PRETRES DU PAPE BENOIT XVI.

 

 

PRIERE POUR LES PRETRES DE MGR KIUNG PIN MEI.

 

 

Prière pour les vocations. Pape Jean-Paul II.

 

 

Prière pour les vocations sacerdotales. Abbé Henri Lafourcade (+ 10 septembre 1990).

 

 

Prière pour les vocations sacerdotales : Saint Vincent Pallotti (+ 22 janvier 1850) et autres prières.  

 

Repost 0
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 07:58

 

"Soyez bénis, fidèles du Christ qui aimez vos prêtres et chérissez le Sacerdoce envers et contre tout. 

Soyez bénis pour votre Foi et votre Fidélité qui fortifient celles de vos prêtres.

Soyez bénis pour votre Miséricorde et votre esprit de communion.

Soyez bénis d' appartenir au Christ Vivant en Son Eglise.

Soyez bénis pour votre prière qui demande à Dieu des prêtres.

Soyez bénis de les rendre heureux".

 

Abbé Vincent Mello. 

  

Prêtre catholique.

Cliquez ci-dessous pour lire :

 

PRIERE POUR LES PRETRES DU PAPE BENOIT XVI.

 

 

 

PRIERE POUR LES PRETRES DE MGR KIUNG PIN MEI.

 

 

 

Prière pour les vocations. Pape Jean-Paul II.

 

 

 

Prière pour les vocations sacerdotales. Abbé Henri Lafourcade (+ 10 septembre 1990).

 

 

 

Prière pour les vocations sacerdotales : Saint Vincent Pallotti (+ 22 janvier 1850) et autres prières.  

Repost 0
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 07:57
Repost 0
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 07:57
Repost 0
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 07:57
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de la Paroisse Saint Joseph des Falaises
  • Contact

Recherche

Liens