Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 09:34

Vendredi 23 ème semaine ordinaire.

 

SAINT EVANGILE DE JESUS CHRIST SELON LUC 6, 39-42.

 

Jésus s' adressait à Ses disciples en paraboles :

"Un aveugle peut-il guider un autre aveugle?

Ne tomberont-ils pas tous deux dans un trou?

Le disciple n' est pas au-dessus du maître;

mais celui qui est bien formé sera comme son maître.

"Qu' as-tu à regarder la paille dans l' oeil de ton frère,

alors que la poutre qui est dans ton oeil à toi,

tu ne la remarques pas?

Comment peux-tu dire à ton frère :

"Frère, laisse-moi retirer la paille

qui est dans ton oeil",

alors que tu ne vois pas la poutre qui est dans le tien?

Esprit faux!

Enlève d' abord la poutre de ton oeil;

alors tu verras clair pour retirer la paille qui est

dans l' oeil de ton frère".

 

Pour lire l' homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet,

veuillez cliquer ci-dessous :

 

Vendredi 23 ème semaine ordinaire. Homélie de monsieur  l' abbé Jean-Bernard Hayet, curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.

 

sk12x70l.jpg

 

O Bon Jésus,

guéris-moi de mes aveuglements,

libère-moi de mes illusions, 

Toi, Lumière née de la Lumière!

Repost 0
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 18:57

8 septembre : Nativité de la Vierge Marie.

 

Pour lire l' homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet,

veuillez cliquer ci-dessous :

 

8 septembre : Nativité de la Vierge Marie. Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet, curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.

 

ME0000057988_3.jpg

 

La Naissance de la Vierge Marie.

Peinture de Murillo. Louvre.

 

Vierge attentive à la Parole

qui modèle Ta vie

depuis le jour de cet Appel

qui ébranla Ton coeur,

accueille en Ton silence

comme un Don de l' Esprit

tous les enfants de Dieu

qui errent dans la nuit...

 

Vierge imprégnée de la Parole

qui éclaires nos vies,

Tu sais quel doute et quel péché

peuvent saisir les coeurs;

sois proche de tout homme

qui désire l' Esprit,

réveille en nous la joie

de croire dans la nuit.

 

Carmes d' Avon.

 

Repost 0
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 17:52

7 septembre : Bienheureux Ignace Klopotowski.

 

Il naquit en Pologne le 20 juillet 1866 et fut éduqué dans la Foi au Christ et

l' amour de sa patrie. Il entra au séminaire de Lublin et fut ordonné prêtre

le 5 juillet 1891. Dans un premier temps il fut vicaire de paroisse puis durant

quatorze ans professeur de séminaire. Conscient de la grave crise matérielle

et morale que traverse son pays, Ignace fonde un bureau de l' emploi, une maison

pour les jeunes filles délaissées et les femmes contraintes à la prostitution, une

école professionnelle et, avec l' aide de religieuses, il ouvre des écoles rurales.

Sa conviction est que des enfants instruits et bien élevés sont, pour la nation,

un grand trésor. Il crée aussi des dispensaires et des cuisines populaires.

Beaucoup le qualifient de "vrai père et protecteur des orphelins".

 Son apostolat lui attire l' inimitié des autorités tsaristes ce qui lui

vaut d' être placé en résidence surveillée.

En 1908, il peut s' installer à Varsovie et, le 31 juillet 1920, créer une nouvelle

congrégation : les Soeurs de la Bienheureuse Vierge Marie de Lorette.

Il s' endormit dans le Seigneur,

le 7 septembre 1931, à Varsovie.

Il fut béatifié à Varsovie, le 19 juin 2005 par le Cardinal Jozef Glemp,

représentant le Pape Benoit XVI.

 

 

ignace-bienheureux-ignace-klopotowski-priest-.jpg

Repost 0
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 15:38

"Communier,

c' est bien autre chose que partager le pain et le vin,

c' est bien autre chose que partager et célébrer la vie...

tout cela est humain;

tout cela est au pouvoir des hommes, et nous n' avons que trop tendance

à y insister.

Communier,

c' est entrer dans l' épaisseur de la Passion,

s' enfoncer en son Mystère,

pénétrer dans le domaine ouvert par Dieu".

 

Monseigneur Jean-Paul Vincent,

évêque de Bayonne(+ 1 er février 1994)

Homélie du Jeudi-Saint 11 avril 1974

à la Cathédrale de Bayonne.

 

2016154709

 

Repost 0
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 16:53

Charles Péguy naquit à Orléans le 7 janvier 1873.

Il perdit son père quelques mois après sa naissance et fut élevé

par sa mère et sa grand-mère.

Ecrivain, poète, essayiste, il revint à la Foi de son enfance qu' il avait

abandonnée : en septembre 1908, il confie à l' un de ses amis, Joseph Lotte :

"J' ai retrouvé la Foi... Je suis catholique".

Lieutenant de réserve, il mourut au front, à Villeroy;

le samedi 5 septembre 1914.

 

peguy2 

 

Photo de Charles Péguy.

 

Ecoutons les magnifiques paroles écrites par Péguy à "Notre Dame" :

 

"Il vient un jour, il vient une heure...

où il faut résolument faire ce qu' il faut faire.

Alors il faut prendre son courage à deux mains.

Et s' adresser directement à Celle qui est au-dessus de tout...

s' adresser à Celle qui est infiniment Belle parce qu' Elle est aussi infiniment Bonne.

A Celle qui intercède.

La seule qui puisse parler avec l' autorité d' une mère.

S' adresser hardiment à Celle qui est infiniment Pure.

Parce qu' Elle est aussi infiniment Douce.

A Celle qui est infiniment riche.

Parce qu' aussi Elle est infiniment pauvre.

A Celle qui est infiniment Jeune.

Parce qu' aussi Elle est infiniment Mère.

A Celle qui est toute Grandeur et toute Foi.

Parce qu' aussi Elle est toute Charité.

A Celle qui est toute Foi et toute Charit".

Parce qu' aussi Elle est toute esérance...

A Celle qui est infiniment Céleste.

Parce qu' aussi Elle est infiniment terrestre...

A Celle qui est infiniment au-dessus de nous.

Parce qu' aussi Elle est infiniment parmi nous...

A Celle qui est Marie.

Parce qu' Elle est pleine de Grâce.

A Celle qui est pleine de Grâce

parce qu' Elle est avec nous.

A Celle qui est avec nous.

Parce que le Seigneur est avec Elle.

A Celle qui intercède.

Parce qu' Elle est Bénie entre toutes les femmes.

Et que Jésus, le Fruit de Son ventre est Béni".

 

Charles Péguy

+ 5 septembre 1914.

In "Notre Dame".

Gallimard 1941. Pages 19-23. 

 

Repost 0
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 16:26

5 septembre : Bienheureuse Teresa de Calcutta.

 

Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet,

curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.

 

L' Eglise nous invite à contempler l' Oeuvre de Dieu qui s' est réalisée dans

la vie de l' humble et attachante Mère Teresa de Calcutta.

Agnès Gonxha naquit le 26 août 1910 à Skopje.

A douze ans, elle ressentit un premier appel à la vie religieuse.

Elle entra, en 1928, chez les Soeurs de notre Dame de Lorette.

Elle y prononça ses voeux le 24 mai 1931 et prit le nom de Thérèse à

cause de Sainte Thérèse de Lisieux. Pendant dix huit ans elle sera institutrice,

professeur de géographie et directrice dans des écoles réservées aux jeunes

filles de "bonne famille".

Le 10 septembre 1946, "Jour de l' inspiration", elle ressent au plus profond

d' elle-même un appel à changer de vie, à renoncer à tout pour suivre de plus

près le Christ Présent sous les traits des plus pauvres d' entre les pauvres.

Le 7 octobre 1950, elle fonde les Missionnaires de la Charité : avec ses

compagnes, elle n' aura de cesse, constamment, de se pencher sur

 les "blessés de la vie" de toutes sortes et dans tous les continents.

Mère Teresa s' endormit dans le Seigneur, le 5 septembre 1997 :

le Seigneur pouvait accueillir sa "petite servante" qui, dans sa prière disait :

"O Jésus,

deviens propriétaire de mon être de façon tellement complète

que toute ma vie soit un rayonnement de la Tienne".

Elle fut béatifiée par le Pape Jean-Paul II, le 19 octobre 2003; le Saint-Père

souligna dans son homélie que Mère Teresa fut, à la fois, une grande

servante des pauvres, de l' Eglise et du monde entier : "sa vie est un

témoignage de la dignité et du privilège que revêt le service rendu

humblement... elle a choisi d' être non seulement la plus petite, mais

la servante du plus petit... sa vie a été une existence radicale et une

proclamation audacieuse de l' Evangile... Le cri de Jésus sur la Croix,

"J' ai soif", qui exprime la profondeur du désir de Dieu pour l' homme,

a rempli l' âme de Mère Teresa... (elle) a eu alors un unique objectif et

une unique force intérieure qui la poussait à parcourir le monde pour travailler

au salut et à la sanctification des plus pauvres parmi les pauvres :

étancher la soif d' Amour et des âmes de Jésus, en union avec Marie,

la Mère de Jésus".

(Pape Jean-Paul II. Homélie du Dimanche 19 octobre 2003.

Place Saint-Pierre de Rome). 

  Ecoutons quelques unes des riches paroles de Mère Teresa :

"Il faut s' accrocher à Jésus, se rassembler autour de Lui pour Le saisir

et ne plus Le laisser s' échapper pour rien au monde...

Il S' est fait Pain de Vie afin de rassasier notre faim d' Amour...

Mettons nos mains, nos yeux, notre coeur à la disposition du Christ pour

qu' Il puisse agir à travers nous...

Ne laissez personne venir à vous et repartir sans être plus heureux...

Nous ne saurons jamais tout le Bien qu' un simple sourire peut produire...

De bonnes paroles peuvent être brèves et faciles à dire mais leur écho

est véritablement éternel...

Je suis un crayon dans la Main amoureuse de Dieu...

Mon action n' est qu' une goutte d' eau dans l' océan de la misère mais

si cette goutte n' existait pas, elle manquerait à la mer...

Ce qui est mon moteur, c' est la Messe :

Jésus est Bon de me donner les forces qu' il faut...

Lorsque vous contemplez le Crucifix, vous comprenez combien Jésus

nous a aimés. Lorsque vous contemplez la Sainte Hostie, vous

comprenez combien Jésus vous aime en ce moment". 

Nous devons devenir toujours plus semblables au Christ pour Lui permettre

de vivre Sa Vie de Compassion et d' humanité dans le monde d' aujourd' hui...

BIENHEUREUSE MERE TERESA,

TU AS CHEMINE DANS LA FOI,

A TRAVERS OMBRES ET LUMIERES,

JUSQU' AU JOUR DE DIEU :

TOI, MERE TERESA,

 DONT LE COEUR S' EMBRASA DE LA CHARITE DU CHRIST,

PRIE POUR NOUS TOUS,

PRÊTRES ET FIDELES DU CHRIST,

AFIN QUE, LA OU LE SEIGNEUR NOUS A PLANTES,

NOUS PORTIONS UN FRUIT QUI DEMEURE

POUR SA PLUS GRANDE GLOIRE ET POUR LE

BONHEUR DE NOS FRERES EN HUMANITE!

Amen.

 

images-copie-6.jpg

 

  "Je suis un crayon dans la

Main amoureuse de Dieu!".

 

Bienheureuse Teresa de Calcutta.

 

 

133619.jpg

"O Jésus,

deviens propriétaire de mon être

de façon tellement complète que

toute ma vie soit un rayonnement

de la Tienne!".

 

Prière de Mère Teresa.

Repost 0
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 08:21

Vingt Troisième dimanche du temps ordinaire. Année A.

 

"Les lectures bibliques de la Messe de ce Dimanche convergent sur le thème de la

Charité fraternelle dans la communauté des croyants qui a sa source dans la

communion de la Trinité. L' Apôtre Paul affirme que toute la Loi de Dieu trouve sa

plénitude dans l' Amour, si bien que dans nos rapports avec les autres, les dix

commandements et tout autre précepte se résument à cela : "Tu aimeras ton

prochain comme toi-même" (Romains 13, 8-10).

Le texte de l' Evangile... nous dit que l' Amour fraternel comporte aussi un sens des

responsabilités réciproques, si bien que, si mon frère commet une faute contre moi,

je dois faire preuve de Charité envers lui et, avant tout, lui parler personnellement,

lui faisant remarquer que ce qu' il a dit ou fait n' est pas bien.

Cette manière d' agir s' appelle la correction fraternelle : ce n' est pas une réation

à l' offense subie, mais c' est un geste d' A mour pour son frère.

Saint Augustin commente :

"Il t' a offensé, et en t' offensant, il s' est fait une profonde blessure :

tu n' as aucun souci de la blessure de ton frère?... Oublie donc l' injure qui t' est faite,

mais non pas la blessure dont souffre ton frère" (Discours 82, 7)...

Nous devons nous exercer tant à la correction fraternelle, qui demande beaucoup

d' humilité et de simplicité de coeur, qu' à la prière, pour qu' elle monte vers Dieu

d' une communauté vraiment unie dans le Christ. Demandons tout cela par

l' intercession de la Très Sainte Vierge Marie, Mère de l' Eglise...".

 

Pape Benoit XVI.

Angelus du Dimanche 4 septembre 2011

à Castel Gandolfo.

 

pape-madrid-JMJ-REUTERS scalewidth 630

 

"Aimer!

Il suffit d' Aimer!".

 

Sainte Bernadette Soubirous.

 

184px-Jan_Vermeer_van_Delft_004.jpg

 

 "Quand deux ou trois

sont réunis en Mon Nom,

Je Suis là,

au milieu d' eux".

 

  Saint Matthieu 18, 20.

Repost 0
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 13:05

Vingt Troisième Dimanche du temps ordinaire. Année A.

 

Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet,

curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.

 

"TOUS ENDETTES

DE L' AMOUR!". 

 

"Aujourd' hui écouterez-vous Sa Parole?

"Ne fermez pas votre coeur...". (Psaume 94).

Oui, mes frères, qu' allons-nous faire de cette Voix du Seigneur qui vient

de retentir dans les textes sacrés?

Le risque est toujours grand de nous habituer à cette Parole, de sorte qu' elle

ne pénètre plus en nous, qu' elle ne pénètre plus dans nos âmes pas plus que

la pluie sur les plumes d' un canard!

Pourtant, chaque dimanche, cette Parole sacrée, cette Parole inédite et toujours nouvelle

vient former en nous l' homme nouveau crée à l' image et ressemblance de Dieu; cette

Parole sacrée, cette Parole inédite et toujours nouvelle vient nous renouveler de fond

en comble pour faire de nous de véritables disciples de Jésus : c' est un travail de

longue haleine, jamais terminé, qui nécessite de notre part à tous, prêtres et fidèles,

une écoute assidue et "amoureuse", une méditation régulière et approfondie.

"Pourquoi ne pas découvrir certains livres de la Bible -suggérait le Pape Benoit XVI-,

qui ne sont normalement pas connus? Ou dont nous avons peut-être écouté

certains passages durant la liturgie, mais que nous n' avons jamais lus en entier?

En effet, de nombreux chrétiens ne lisent jamais la Bible, et ils ont de celle-ci une

connaissance très limitée et superficielle".

(Pape Benoit XVI. Audience générale du mercredi 3 août 2011

à Castel Gandolfo). 

"Aujourd' hui écouterez-vous Sa Parole?

"Ne fermez pas votre coeur...". (Psaume 94).

Aujourd' hui, par la bouche de Saint Paul, le Seigneur nous dit :

"Ne gardez aucune dette envers personne sauf la dette de l' Amour mutuel";

autrement dit, mes frères, nous ne sommes jamais quittes envers les devoirs que

nous dicte la Charité : un chrétien ne peut jamais dire : "Moi, je ne dois rien à

personne!"; nous sommes tous des "endettés de l' Amour", nous sommes toujours

redevables d' Amour : envers notre conjoint ou nos enfants, envers nos parents ou

bienfaiteurs, envers nos compagnons de route dans le travail ou la détente...

"L' Amour -écrit Saint Augustin-, est une dette qui ne s' efface pas : une fois payée,

on en reste toujours débiteur. On a beau s' en acquitter, on la doit encore;

quand on l' a payée, on en est toujours redevable".

(Saint Augustin. Lettre 192).

"Si nous avons un Père dans le Ciel et que Dieu nous a voulus tous frères,

pas moyen de nous affranchir de notre responsabilité vis-à-vis des autres.

Notre sort est lié au leur et si nous avons reçu plus de lumière ou de force,

c' est aussi pour les partager. A chacun de prendre assez intérêt de ceux

qui l' entourent pour ne pas s' estimer quitte à leur endroit si on s' est

contenté de ne pas leur faire de mal".

(Père Michel Gitton. In "France catholique" n° 3271 du 2 septembre 2011 page 22).

"Celui qui aime a parfaitement accompli la Loi" vient de nous dire Saint Paul.

Qui, parmi nous, oserait affirmer qu' il accomplit parfaitement l' Evangile?

Qui, parmi nous, oserait dire qu' il suit parfaitement le Christ?

Qui, parmi nous, peut dire : "Je vis la perfection de l' Amour"?

Le même Apôtre conseillera dans sa lettre aux Ephésiens (4, 29-32) :

"Aucune parole mauvaise ne doit sortir de votre bouche; mais, s' il y en a

besoin, dites une parole bonne et constructive, bienveillante pour ceux

qui vous écoutent... Faites disparaître de votre vie tout ce qui est amertume,

emportement, colère, éclats de voix ou insultes, ainsi que toute espèce de

méchanceté". 

On raconte qu' un jour, un journaliste demanda à Mère Teresa de Calcutta

(+ 5 septembre 1997) : "Que faut-il faire pour la Paix dans le monde?".

Mère Teresa, tout sourire, du haut de ses 1 mètre 50, lui répondit :

"Mon ami, rentre chez toi et aime ta famille".

Avec ses mots à elle et sa force de persuasion, elle indiquait à cet homme

-et aussi à nous!-, qu' il n' y a pas besoin de "chercher midi à quatorze heures";

Mère Teresa redisait à sa manière les mots de Saint Paul en rappelant à cet homme

la règle d' or de l' Amour mutuel que nous nous devons les uns aux autres.

On comprend pourquoi Mère Teresa disait encore :

"Il faut s' accrocher à Jésus,

se rassembler autour de Lui pour Le saisir et ne plus Le laisser S' échapper

pour rien au monde!".

"Mon ami, rentre chez toi et aime ta famille".

Oui, toi qui es venus dans cette église célébrer ton Seigneur, repars de cette

maison de prière, en ayant le ferme désir et la volonté d' aimer mieux, d' aimer plus :

il y a tant à faire dans ta famille ou dans ton couple, il y a tant à faire dans ta ville,

ton quartier, ta paroisse ton lieu de travail ou de détente, tant à faire pour aimer,

c' est-à-dire pour éviter les petites "guéguerres", les frictions, les mésententes

pour des broutilles, les "jacasseries" inutiles et stériles...

Frères et soeurs, notre Seigneur Jésus Christ nous le dit avec force en ce jour,

à tous et à chacun, les yeux dans les yeux : 

"Quand deux ou trois sont réunis en Mon Nom,

Je Suis là au milieu d' eux".

Quelle merveille! Nous pouvons établir la Présence de Jésus au milieu de nous

dès que nous le voulons! Pour cela -dira Origène (+ 253)-, "il n' est pas besoin de

transformer les Paroles du Seigneur, parce qu' Il ne dit pas :"... Je Serai au milieu

d' eux", mais "Je Suis au milieu d' eux". 

La Promesse de notre Bon Jésus se réalise de manière éminente dans la Sainte

Eucharistie, Mémorial de la Passion et de laRésurrection du Seigneur :

Il est là, le Seigneur du monde!

Il est là, l' Amour des amours!

Il est là, Celui sur qui nous voulons greffer davantage notre vie afin de rester

dans Son Amour et plus encore de le rayonner autour de nous!

"La Très Sainte Eucharistie est le plus grand Miracle, le Signe ultime de l' Amour

de Jésus pour nous et de tout ce qu' Il a fait pour nous donner une vie pleine,

abondante, parfaite". (Saint Padre Pio de Pietrelcina (+ 23 septembre 1968).)

Frères et soeurs, Il est là au milieu de nous et nous,

nous sommes là, dans cette église, pour Lui;

nous sommes là, face à Lui et nous Lui disons :

O JESUS!

RESTE AVEC NOUS ET GUIDE NOS PAS!

NOUS VOULONS ECOUTER CE QUE TU AS A NOUS DIRE :

ASSOUPLIS NOS COEURS!

DELIVRE NOS COEURS DE TOUTE RAIDEUR ET DE TOUTE SUFFISANCE!

O JESUS!

GARDE-NOUS SUR LE CHEMIN DE L' AMOUR MUTUEL :

QUE RIEN NE NOUS SEPARE NI  DE TOI NI DE NOS FRERES

DANS L' ATTENTE DU JOUR BIENHEUREUX

OU DANS TA MISERICORDE

TU NOUS REMETTRAS TOUTES NOS DETTES,

TOI,

L' AMOUR DES AMOURS!

Amen. 

 

Benedict verbum domini front 

 

  "Aujourd' hui,

écouterez-vous Sa Parole?

"Ne fermez pas votre coeur...".

 

Psaume 94.

 

"Il faut s' accrocher à Jésus,

se rassembler autour de Lui

pour Le saisir et ne plus Le

laisser s' échapper pour rien

au monde!".

 

Bienheureuse Mère Teresa

(+ 5 septembre 1997). 

 

 

 

Repost 0
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 10:44

3 septembre : Saint Grégoire le Grand.

 

Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet,

curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.

 

Nous fêtons en ce jour le soixante quatrième Pape de l' histoire de l' Eglise.

Dans la longue histoire de la papauté qui abonde en figures d' exceptions,

seuls deux Papes ont reçu, à ce jour, le qualificatif de "Grand" :

Léon I er (+ 461) et Grégoire I er que nous fêtons aujourd' hui.

Grégoire naquit à Rome vers 540 et fut le plus haut magistrat de cette ville

avant d' entrer dans les ordres. Ordonné diacre, il fut secrétaire du Pape avant

d' être envoyé comme légat à Constantinople.

A la mort du Pape Pélage II, Grégoire fut élu Pape le 3 septembre 590 : il

dut alors guider l' Eglise dans une période extrêmement trouble.

Son activité comme Pape fut prodigieuse : avec beaucoup d' humilité et bien

que malade, il dirigea l' Eglise d' une main ferme et déploya une énergie

considérable au service de celle-ci : il fixa la liturgie, réforma la discipline

ecclésiastique, propagea l' ordre bénédictin, envoya des missionnaires en

Angleterre, convertit les Lombards et réaffirma avec force la primauté du

Siège de Rome sur celui de Constantinople. Se voulant "Serviteur des

serviteurs de Dieu", il ne cessa de rappeler aux prêtres et aux laïcs leurs

devoirs, en disant : "Ne faites pas attention à ce que vous avez mais à

ce que vous êtes!... Au lieu de considérer le bien accompli, il faut

considérer celui qu' on a négligé d' accomplir". 

Ses nombreuses lettres, homélies et ses abondants commentaires lui ont

mérité le titre de "Docteur de l' Eglise".

"Un seul souci mérite de nous préoccuper -dit-il dans une homélie- : que le

Seigneur, à Son Retour, nous juge dignes de connaître les Joies sans fin

que nous espérons. D' où la nécessité de rectifier notre vie, de résister

victorieusement au mal et d' expier nos fautes passées".

 (Homélie du 12 novembre 590).

Dans une autre homélie (du 16 avril 591) sur les "Disciples d' Emmaüs", il dit :

"Recevez le Christ à vos tables, pour mériter d' être reçus par Lui au Babquet

Eternel. Donnez asile aujourd' hui au Christ qui Se présente à vous en étranger,

pour qu' au jour du Jugement, vous ne soyez pas pour Lui comme des étrangers

qu' Il ne connaît pas (Saint Luc 13, 25) mais qu' Il vous recçoive comme

les Siens en Son Royaume". 

Enfin, dans un "Commentaire sur le livre de Job", il nous laisse cette réflexion :

"Tout homme qui désire la Patrie Eternelle se comporte évidemment en

homme simple et droit : simple dans sa conduite, droit par sa Foi". 

Le Pape Grégoire mena toujours une vie austère et finit ses jours avec de

fréquents accès de mélancolie.

Il s' éteignit à Rome le 12 mars 604.

Le Pape Benoit XVI (265 ème successeur de Pierre) lui consacra deux

audiences générales -les mercredis 28 mai et  4 juin 2008-, au cours

desquelles il rappela que Saint Grégoire le Grand "était un homme plongé en Dieu :

le désir de Dieu était toujours vivant au fond de son âme et c' est précisément

pour cela qu' il était toujours très proche de son prochain, des besoins des

personnes de son époque... Cet homme de Dieu nous montre où sont les

véritables sources de la Paix, d' où vient la véritable Espérance et il devient

ainsi un guide également pour nous aujourd' hui".

(Pape Benoit XVI. Audience générale du mercredi 28 mai 2008).

La fête de ce jour nous rappelle -selon les mots du Pape Benoit XVI- que :

"L' Eglise n' est pas une simple institution humain, comme n' importe quelle

autre, mais elle est étroitement unie à Dieu. Le Christ Se réfère à elle comme

"Son" Eglise. On ne peut pas séparer le Christ de l' Eglise, comme on ne peut

pas séparer la tête du corps (1 Corinthiens 12, 12). L' Eglise ne vit pas par

elle-même, mais elle vit par le Seigneur. Il est Présent au milieu d' elle, et

lui donne vie, nourriture et force".

(Pape Benoit XVI. Homélie du dimanche 21 août 2011.

Messe de conclusion de la XXVI ème J.M.J. à Madrid à

l' aéroport de "Cuatro Vientos").

L' Eglise du Christ, c' est l' Eglise de l' Apôtre Saint Pierre, c' est l' Eglise de

Saint Grégoire le Grand, c' est l' Eglise qui nous permet, encore en ce temps,

de rencontrer le Christ, de L' aimer et de nous engager à Sa suite!

En ce jour, mes frères, nous aurons à coeur de prier tout particulièrement,

pour notre Pape, afin que le Seigneur l' assiste de Son Esprit de Sagesse et

de Force dans la conduite de l' Eglise et nous prierons les uns pour les autres,

qu' à la lumière des enseignements de Saint Grégoire, nous orientions

toujours plus notre vie vers le Christ notre Seigneur et Maître.

SAINT GREGOIRE LE GRAND,

PRIE POUR NOUS TOUS,

PASTEURS ET FIDELES DU CHRIST,

AFIN  QUE NOUS NOUS COMPORTIONS EN TOUTE

CIRCONSTANCE COMME DE VRAIS DISCIPLES DE JESUS :

SIMPLES DANS NOTRE CONDUITES ET

DROITS PAR NOTRE FOI!

Amen.

 

gregoire_le_grand.jpg

 

"Simple dans la conduite,

et droit par la Foi!".

 

Saint Grégoire le Grand. 

 

 Pope Gregory I

 

Repost 0
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 11:06

2 septembre : Bienheureux martyrs de septembre.

 

Martyrs de septembre : 2 septembre. 

 

Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet,

curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.

 

La Révolution française fut une très grande épreuve pour l' Eglise de France :

beaucoup de catholiques -fidèles, prêtres, religieux et évêques- furent mis à mort

en raison de leur Foi et de leur attachement au Pape : ils refusèrent de rendre un

culte à la Nation, de vénérer les statues de la liberté et de la raison; à l' idolâtrie

ils préférèrent le sacrifice de leur vie.

C' est ainsi qu' à Paris, en septembre 1792, plus de mille six cent personnes

furent exécutées sommairement : ces "massacres de septembre" furent l' un des

épisodes les plus sanglants de la Révolution.

Après la chute de la monarchie, le 10 août 1792, la fièvre monta à Paris.

De nombreux laïcs, prêtres séculiers, religieux, furent arr$etés et incarcérés.

Entre le 2 et le 5 septembre, des bandes armées, d' hommes et de femmes,

envahirent également les prisons parisiennes et se livrèrent à l' exécution

collective des détenus : on massacra, sans aucune distinction, les prisonniers

de droit commun, les "filles de joie", les malades, les handicapés et les

orphelins mineurs : folie sanguinaire à peine inimaginable qui inaugura

la grande Terreur!

C' est le 17 octobre 1926 que cent quatre vingt onze de ces victimes furent béatifiées : 

L' Eglise reconnaissait ainsi qu' elles furent tuées en haine de la Foi et pour

leur fidélité au Siège de Pierre. 

Le Pape Pie XI soulignera que ces victimes ont pu "brûler toutes les étapes

pour s' élever au rang le plus glorieux, par le geste le plus fastueux qui soit

consenti à la pauvre nature humaine : le sacrifice de la vie à la Vérité, à la

dignité des âmes, à l' honneur de Dieu".

Parmi ces victimes figurent l' archevêque d' Arles, Jean-Marie du Lau,

l' évêque de Beauvais, François-Joseph de la Rochefoucauld et son frère,

Pierre-Louis, évêque de Saintes, quatre laïcs parisiens, des dizaines de

prêtres appartenant à une cinquantaine de diocèses et à quatorze congrégations

religieuses. Tous furent mis à mort sur les lieux mêmes de leur emprisonnement :

au couvent des Carmes, à l' abbaye saint Germain, aux prisons de la Force,

au séminaire saint Firmin. Certains prêtres, rescapés de ces massacres,

 ont pu témoigner de l' horreur dont ils furent les victimes :

l' abbé de la Pannonie, blessé et rescapé de la tragédie des Carmes dira :

"Je n' ai entendu se plaindre aucun de ceux que j' ai vu massacrer...".

L' abbé Saurin écrira : Je vis des furibonds, des barbares, les uns tirer sur nous

comme des bêtes fauves, d' autres fondre, le sabre à la main, sur des hommes

faibles, sans armes, sans défense, et les abattre par terre... quelques uns de nos

malheureux confrères, plus jeunes et plus agiles, grimpèrent à des arbres pour

se jeter dans le jardin voisin; des monstres les fusillèrent. Le saint évêque de

Beauvais, déjà avancé en âge et fort infirme, se traîne courbé dans une allée qu' il

teint de son sang...". (Troisième lettre écrite en septembre 1793).

  Avec raison, le Concile Vatican II nous rappelle que :

"Dans les anniversaires des saints, l' Eglise proclame le Mystère pascal en ces saints qui

ont souffert avec le Christ et sont glorifiés par Lui, et elle propose aux fidèles leurs

exemples qui les attirent tous au Père par le Christ, et par leurs mérites,

elle obtient les Bienfaits de Dieu...

Tous les disciples du Christ, persévérant dans la prière et la louange de Dieu

(Actes des Apôtres 2, 42-47), doivent... porter témoignage du Christ sur toute

la surface de la terre, et rendre raison, sur toute requête, de l' Espérance qui est

en eux d' une Vie Eternelle (1 Pierre 3, 15)".

(Sacrosanctum concilium n° 104 et Lumen gentium n° 10).

Que cette Messe nous obtienne la Grâce de témoigner fidèlement de

notre appartenance à Jésus au sein de l' Eglise une, sainte, catholique et

apostolique; confions à la Miséricorde de Dieu notre nation et tous ses habitants

afin qu' elle ne se ferme pas à la Nouveauté de l' Evangile.

BIENHEUREUX MARTYRS DE SEPTEMBRE,

PRIEZ POUR NOUS,

PRÊTRES ET FIDELES DU CHRIST :

OBTENEZ POUR L' EGLISE ET TOUS LES BAPTISES

L' ESPRIT DE FORCE AFIN QU' IL NOUS MAINTIENNE,

COÛTE QUE COÛTE,

AU SERVICE DU SEIGNEUR,

 CHAQUE JOUR ET

JUSQU' A L' HEURE DE NOTRE MORT.

Amen.

I-Moyenne-5430-dea-069-les-martyrs-de-la-revolution-francai.jpg

 

"Les martyrs ont consenti

le sacrifice de la vie à la Vérité,

à la dignité des âmes,

à l' honneur de Dieu".

 

Pape Pie XI.

 

300px-Petit-Luc_2.jpg

 

"Tous les disciples du Christ...

doivent porter témoignage du Christ

sur toute la surface de la terre".

 

Lumen gentium n° 10.

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de la Paroisse Saint Joseph des Falaises
  • Contact

Recherche

Liens