Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 13:05

Vingt Troisième Dimanche du temps ordinaire. Année A.

 

Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet,

curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.

 

"TOUS ENDETTES

DE L' AMOUR!". 

 

"Aujourd' hui écouterez-vous Sa Parole?

"Ne fermez pas votre coeur...". (Psaume 94).

Oui, mes frères, qu' allons-nous faire de cette Voix du Seigneur qui vient

de retentir dans les textes sacrés?

Le risque est toujours grand de nous habituer à cette Parole, de sorte qu' elle

ne pénètre plus en nous, qu' elle ne pénètre plus dans nos âmes pas plus que

la pluie sur les plumes d' un canard!

Pourtant, chaque dimanche, cette Parole sacrée, cette Parole inédite et toujours nouvelle

vient former en nous l' homme nouveau crée à l' image et ressemblance de Dieu; cette

Parole sacrée, cette Parole inédite et toujours nouvelle vient nous renouveler de fond

en comble pour faire de nous de véritables disciples de Jésus : c' est un travail de

longue haleine, jamais terminé, qui nécessite de notre part à tous, prêtres et fidèles,

une écoute assidue et "amoureuse", une méditation régulière et approfondie.

"Pourquoi ne pas découvrir certains livres de la Bible -suggérait le Pape Benoit XVI-,

qui ne sont normalement pas connus? Ou dont nous avons peut-être écouté

certains passages durant la liturgie, mais que nous n' avons jamais lus en entier?

En effet, de nombreux chrétiens ne lisent jamais la Bible, et ils ont de celle-ci une

connaissance très limitée et superficielle".

(Pape Benoit XVI. Audience générale du mercredi 3 août 2011

à Castel Gandolfo). 

"Aujourd' hui écouterez-vous Sa Parole?

"Ne fermez pas votre coeur...". (Psaume 94).

Aujourd' hui, par la bouche de Saint Paul, le Seigneur nous dit :

"Ne gardez aucune dette envers personne sauf la dette de l' Amour mutuel";

autrement dit, mes frères, nous ne sommes jamais quittes envers les devoirs que

nous dicte la Charité : un chrétien ne peut jamais dire : "Moi, je ne dois rien à

personne!"; nous sommes tous des "endettés de l' Amour", nous sommes toujours

redevables d' Amour : envers notre conjoint ou nos enfants, envers nos parents ou

bienfaiteurs, envers nos compagnons de route dans le travail ou la détente...

"L' Amour -écrit Saint Augustin-, est une dette qui ne s' efface pas : une fois payée,

on en reste toujours débiteur. On a beau s' en acquitter, on la doit encore;

quand on l' a payée, on en est toujours redevable".

(Saint Augustin. Lettre 192).

"Si nous avons un Père dans le Ciel et que Dieu nous a voulus tous frères,

pas moyen de nous affranchir de notre responsabilité vis-à-vis des autres.

Notre sort est lié au leur et si nous avons reçu plus de lumière ou de force,

c' est aussi pour les partager. A chacun de prendre assez intérêt de ceux

qui l' entourent pour ne pas s' estimer quitte à leur endroit si on s' est

contenté de ne pas leur faire de mal".

(Père Michel Gitton. In "France catholique" n° 3271 du 2 septembre 2011 page 22).

"Celui qui aime a parfaitement accompli la Loi" vient de nous dire Saint Paul.

Qui, parmi nous, oserait affirmer qu' il accomplit parfaitement l' Evangile?

Qui, parmi nous, oserait dire qu' il suit parfaitement le Christ?

Qui, parmi nous, peut dire : "Je vis la perfection de l' Amour"?

Le même Apôtre conseillera dans sa lettre aux Ephésiens (4, 29-32) :

"Aucune parole mauvaise ne doit sortir de votre bouche; mais, s' il y en a

besoin, dites une parole bonne et constructive, bienveillante pour ceux

qui vous écoutent... Faites disparaître de votre vie tout ce qui est amertume,

emportement, colère, éclats de voix ou insultes, ainsi que toute espèce de

méchanceté". 

On raconte qu' un jour, un journaliste demanda à Mère Teresa de Calcutta

(+ 5 septembre 1997) : "Que faut-il faire pour la Paix dans le monde?".

Mère Teresa, tout sourire, du haut de ses 1 mètre 50, lui répondit :

"Mon ami, rentre chez toi et aime ta famille".

Avec ses mots à elle et sa force de persuasion, elle indiquait à cet homme

-et aussi à nous!-, qu' il n' y a pas besoin de "chercher midi à quatorze heures";

Mère Teresa redisait à sa manière les mots de Saint Paul en rappelant à cet homme

la règle d' or de l' Amour mutuel que nous nous devons les uns aux autres.

On comprend pourquoi Mère Teresa disait encore :

"Il faut s' accrocher à Jésus,

se rassembler autour de Lui pour Le saisir et ne plus Le laisser S' échapper

pour rien au monde!".

"Mon ami, rentre chez toi et aime ta famille".

Oui, toi qui es venus dans cette église célébrer ton Seigneur, repars de cette

maison de prière, en ayant le ferme désir et la volonté d' aimer mieux, d' aimer plus :

il y a tant à faire dans ta famille ou dans ton couple, il y a tant à faire dans ta ville,

ton quartier, ta paroisse ton lieu de travail ou de détente, tant à faire pour aimer,

c' est-à-dire pour éviter les petites "guéguerres", les frictions, les mésententes

pour des broutilles, les "jacasseries" inutiles et stériles...

Frères et soeurs, notre Seigneur Jésus Christ nous le dit avec force en ce jour,

à tous et à chacun, les yeux dans les yeux : 

"Quand deux ou trois sont réunis en Mon Nom,

Je Suis là au milieu d' eux".

Quelle merveille! Nous pouvons établir la Présence de Jésus au milieu de nous

dès que nous le voulons! Pour cela -dira Origène (+ 253)-, "il n' est pas besoin de

transformer les Paroles du Seigneur, parce qu' Il ne dit pas :"... Je Serai au milieu

d' eux", mais "Je Suis au milieu d' eux". 

La Promesse de notre Bon Jésus se réalise de manière éminente dans la Sainte

Eucharistie, Mémorial de la Passion et de laRésurrection du Seigneur :

Il est là, le Seigneur du monde!

Il est là, l' Amour des amours!

Il est là, Celui sur qui nous voulons greffer davantage notre vie afin de rester

dans Son Amour et plus encore de le rayonner autour de nous!

"La Très Sainte Eucharistie est le plus grand Miracle, le Signe ultime de l' Amour

de Jésus pour nous et de tout ce qu' Il a fait pour nous donner une vie pleine,

abondante, parfaite". (Saint Padre Pio de Pietrelcina (+ 23 septembre 1968).)

Frères et soeurs, Il est là au milieu de nous et nous,

nous sommes là, dans cette église, pour Lui;

nous sommes là, face à Lui et nous Lui disons :

O JESUS!

RESTE AVEC NOUS ET GUIDE NOS PAS!

NOUS VOULONS ECOUTER CE QUE TU AS A NOUS DIRE :

ASSOUPLIS NOS COEURS!

DELIVRE NOS COEURS DE TOUTE RAIDEUR ET DE TOUTE SUFFISANCE!

O JESUS!

GARDE-NOUS SUR LE CHEMIN DE L' AMOUR MUTUEL :

QUE RIEN NE NOUS SEPARE NI  DE TOI NI DE NOS FRERES

DANS L' ATTENTE DU JOUR BIENHEUREUX

OU DANS TA MISERICORDE

TU NOUS REMETTRAS TOUTES NOS DETTES,

TOI,

L' AMOUR DES AMOURS!

Amen. 

 

Benedict verbum domini front 

 

  "Aujourd' hui,

écouterez-vous Sa Parole?

"Ne fermez pas votre coeur...".

 

Psaume 94.

 

"Il faut s' accrocher à Jésus,

se rassembler autour de Lui

pour Le saisir et ne plus Le

laisser s' échapper pour rien

au monde!".

 

Bienheureuse Mère Teresa

(+ 5 septembre 1997). 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la Paroisse Saint Joseph des Falaises
  • Contact

Recherche

Liens