Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 07:12

VINGT SIXIEME DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE. ANNEE B.

 

SAINT EVANGILE DE JESUS CHRIST SELON SAINT MARC 9, 38-48.

 

Christ Ressuscité :  

"Le Péché, c' est sérieux!

Mets ta vie au service de l' Amour!".

  Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet,

curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.

 

A travers les lectures sacrées qui viennent d' être proclamées, une Vérité toute

simple de notre Foi catholique nous est rappelée à tous, petits et grands :

 le Péché,c' est sérieux!

Le Péché, c' est sérieux : au point que Saint Jacques -dans la seconde lecture (5, 1-6)- nous

explique clairement que si quelqu' un passe sa vie à "empoisonner" celle des autres, en mentant,

en trichant, en escroquant, il pourra, certes, pour un temps "profiter" de ces "crimes", mais il

n' échappera pas au Jugement : il devra rendre compte!

Le Péché, c' est sérieux : notre Seigneur Jésus Christ est tout aussi clair et catégorique dans

le Saint Evangile de ce jour : Il parle de la Géhenne, de ce lieu qui, dans l' Ancien Testament, était

une sorte d' incinérateur public dans lequel étaient jetés les ordures, les cadavres d' animaux et

aussi les cadavres des criminels mis à mort par la justice : symbole de l' éternelle séparation de

l' âme avec Dieu! Est-il nécessaire de relire ici, le Catéchisme de l' Eglise Catholique ? : oui!

Sans aucun doute! Qu' y lisons-nous? :

"Jésus parle souvent de la "géhenne" du "feu qui ne s' éteint pas", réservée à ceux qui refusent

jusqu' à la fin de leur vie de croire et de se convertir, et où peuvent être perdus à la fois l' âme et

le corps... L' enseignement de l' Eglise affirme l' existence de l' enfer et son éternité... Les affirmations

de la Sainte Ecriture et les enseignements de l' Eglise au sujet de l' enfer sont un appel à la

responsabilité avec laquelle l' homme doit user de sa liberté en vue de son salut éternel. Elles

constituent en même temps un appel pressant à la conversion" (C.E.C. n° 1034 à 1036). 

Le Péché, c' est sérieux : "Coupe ta main! Coupe ton pied! Arrache ton oeil! Il vaut mieux arriver

au Paradis, amputé, estropié ou borgne plutôt que d' être jeté dans "le feu qui ne s' éteint pas"!

Comment, frères et soeurs, devons-nous accueillir ces Paroles de notre Seigneur Jésus Christ?

Comme une invitation pressante, urgente, à la conversion de notre vie, de notre coeur à Jésus :

tout doit y passer : les mains, les pieds, les yeux, et aussi la langue et plus encore le coeur;

Saint Paul le dira dans une formule lapidaire :

"Vous, les chrétiens, ne mettez pas les membres de votre corps au service du

Péché!" ( Romains 6, 12-18).

Le Péché, c' est sérieux : pas besoin d' aller "chercher midi à quatorze heures" : il peut arriver,

pour reprendre les images de l' Evangile que notre main,  notre pied, notre oeil -et aussi notre

langue- deviennent objet de scandale : 

"Notre main, c' est ce que nous faisons, notre pied, c' est l' endroit où nous allons, notre oeil,

c' est notre manière d' entrer en relation avec les autres. Notre main nous entraîne au péché

si ce que nous faisons nous détourne de l' Evangile. Notre pied nous entraîne au péché s' il

nous conduit loin des chemins de Dieu. Et notre oeil nous entraîne au péché s' il devient un

instrument de convoitise et non pas de rencontre et de dialogue" (Cardinal André Vingt-Ttrois.

Homélie du 27 septembre 2009 à Sainte Marguerite).

Ta main! Ne la mets pas au service du Péché! Qu' elle ne manifeste pas l' égoïsme, l' indifférence,

celle qui veut accaparer jalousement!

Ton pied! Ne le mets pas au service du Péché! Qu' il ne manifeste pas le désir de faire tomber

l' autre, de "l' attendre au tournant" en lui faisant "un croche-pied" : "Il ne perd rien pour attendre!".

Ton oeil! Ne le mets pas au service du Péché! Un regard peut faire beaucoup de mal quand il

porte avec lui le mépris, le rejet, la haine! De même une langue peut être aussi tranchante et

blessante qu' une épée bien aiguisée!

Au regard de l' Evangile qui, telle une lumière qui éclaire les zones les plus cachées et obscures

de notre coeur, il nous revient de débusquer -afin de les purifier- si nos attitudes, nos paroles,

nos regards, nos actions, sont conformes à ce que Jésus attend de nous.

  Pour nous tous, il s' agit donc de prendre au sérieux le Péché qui envenime nos relations,

le Péché qui crispe nos mains, entrave notre marche, durcit notre regard; plus encore, avec

l' aide du Seigneur, il faut mettre notre vie au service de l' Amour!

Il faut -pour reprendre les paroles de Saint Pierre Damien (+ 23 février 1072)-

"que le Christ soit entendu dans notre bouche,

que le Christ soit vu dans notre vie,

que le Christ soit perçu dans notre coeur".

(Sermon 8, 5).

 Au soir de Sa Vie terrestre, quelques heures avant de monter sur la Croix du Golgotha,

Jésus a accompli un geste époustouflant, sidérant, au point de susciter la vive protestation

de Saint Pierre : le geste de Se mettre à genoux, aux pieds des Apôtres, afin de leur laver les

pieds : Lui, Jésus, déposa les "habits de Sa Gloire" pour revêtir la tenue du serviteur et

accomplir le geste que, seuls, les esclaves faisaient! Il accompagna ce signe d' une consigne :

"Le serviteur n' est pas plus grand que son maître, le messager n' est pas plus grand que celui

qui l' envoie" (Saint Jean 9, 16). 

Jésus est venu Se mettre "à nos pieds" non seulement pour les laver et nous rendre dignes de

nous asseoir à Sa Table mais aussi pour que nous mettions nos pas dans les Siens!

Comme le disait très justement le Pape Benoit XVI : "Si nous accueillons les Paroles de Jésus

dans une attitude de méditation, de prière et de Foi, elles développent en nous la force purificatrice.

Jour après jour, nous sommes recouverts de salissures diverses, de paroles vides, de préjugés,

d' une sagesse réduite et altérée; une multitude de fausses vérités ou de mensonges s' infiltrent

sans cesse dans notre être intérieur. Tout cela blesse et contamine notre âme, tout cela menace de

nous rendre incapables de voir la Vérité et le Bien. Si nous accueillons les Paroles de Jésus avec

un coeur attentif, elles se révèlent de véritables bains, des purifications de l' âme, de l' homme

intérieur" (Pape Benoit XVI. Homélie du Jeudi-Saint 20 mars 2008. Messe "In Cena Domini").

  "Seigneur, lave-moi pas seulement les pieds mais aussi les mains et la tête" s' exclama Pierre

devant Jésus qui Se trouvait à ses pieds!

C' est la même prière que tous, en ce jour, nous allons faire monter devant l' Unique Seigneur :

Seigneur,

lave-moi!

Purifie-moi!

Mes mains, mes pieds, mon regard et surtout mon coeur :

purifie-les!

Mes mains, mes pieds, mon regard et surtout mon coeur :

contamine-les de Ton Amour!

Seigneur,

lave-moi!

Purifie-moi! 

Délivre-moi de tout forme d' orgueil, de suffisance, de méchanceté!

Aide-moi à mettre ma vie au service de l' Amour!

Arrache-moi à la damnation : que rien, jamais, ni sur terre ni dans le Ciel,

ne puisse me séparer de Toi,

Dieu Béni éternellement,

le Père,

le Fils et

le Saint-Esprit.

Amen. 

Monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet. 

 

A lire aussi en cliquant ci-dessous :

 

Vingt-Sixième Dimanche du Temps ordinaire. Année B. Angelus du Pape Benoit XVI.  

 

 

 

Vingt-Sixième Dimanche du Temps ordinaire. Année B : Saint Evangile de Saint Marc 9, 38-48 : Commentaire de Chiara Lubich (+ 14 mars 2008).  

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la Paroisse Saint Joseph des Falaises
  • Contact

Recherche

Liens