Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 16:17
VINGT HUITIEME DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE. ANNEE B.
 
SAINT EVANGILE DE JESUS CHRIST SELON SAINT MARC 10, 17-30.
 
"La Messe, ce n' est pas rien!".
Messe du Pape Benoit XVI, le 26 mars 2012 à La Havane (Cuba). 
 
Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet,
curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.
 
Dans un moment, frères et soeurs, la prière qui sera prononcée sur les offrandes nous fera dire :
"Seigneur... que cette liturgie célébrée avec amour nous fasse passer à la Gloire du Ciel".
On comprend, dès lors, la réflexion du Saint Curé d' Ars, Jean-Marie Vianney, disant :
"Quand nous avons communié, si quelqu' un nous disait : "Qu' emportez-vous dans votre maison?",
nous pourrions répondre : "J' emporte le Ciel!" (Monnin II, 578-Esprit 133-Monnin O.P. 1073).
Oui, c' est bien vrai! Quand nous célébrons et vivons la Sainte Messe avec Amour, avec Foi et
avec Joie, nous "passons déjà de l' autre côté", dans le Ciel!
Comme il est important pour nous tous, prêtres et fidèles du Christ, de bien célébrer et de bien
vivre la liturgie de l' Eglise : Dieu Se fait toujours une fête de nous recevoir chez Lui. Il nous
attend les Bras ouverts, comme le Père de l' enfant prodigue attendait, sans se lasser, le retour
de son fils. Nous ne voyons pas Dieu. Mais Lui nous voit. Et, à chaque rencontre, Il désire
développer en nous de nouvelles énergies, dans la mesure où nous y consentons".
(Monseigneur Léon-Arthur Elchinger. David contre Goliath. Fayard 1991 page 311).
La Messe ce n' est pas rien!
Les nombreuses oraisons de notre liturgie catholique attirent en permanence notre attention,
tout au long de l' année, sur la grandeur, la beauté, la force du Mystère du Seigneur qui doit,
précisément, être toujours célébré "avec respect" (Prière sur les offrandes du 7 ème Dimanche).
La Messe, ce n' est pas rien!
Elle est le Sacrement de notre Rédemption qui nous aide "à progresser dans la vraie Foi" (Prière
après la Communion du 4 ème Dimanche), elle permet "un accroissement de Charité", nous
libère "de nos penchants mauvais, oriente notre vie vers le Bien" (Prières sur les offrandes et
la Communion du 10 ème Dimanche); elle nous invite aussi à rejeter ce qui est indigne du beau
nom de chrétien et à "rechercher ce qui lui fait honneur" (Prière du 15 ème Dimanche); elle met
en nous le désir de ressembler au Christ "sur la terre et de partager Sa Gloire dans le Ciel" (Prière
après la Communion du 20 ème Dimanche).
La Messe ce n' est pas rien!
 Redisons-le nous ici, mes frères, quand la Messe est célébrée et vécue avec Amour
elle nous "transporte" déjà au Ciel : c' est dire qu' aucun évêque, qu' aucun prêtre, qu' aucune équipe
liturgique ne peut se comporter en propriétaire de la liturgie : "Le Christ Lui-même est le Célébrant,
lorsque le prêtre célèbre... personne ne peut arbitrairement prendre des décisions d' autorité
sur la Foi de l' Eglise et sur le droit des fidèles à jouir de la Sainte liturgie, de la manière dont
l' Eglise entend la réaliser" (Monseigneur Mauro Piacenza, secrétaire de la congrégation pour le
clergé- Entretien à l' osservatore romano n° 29 du 21 juillet 2009 page 5). 
"Nous ne célébrons et vivons bien la liturgie -disait le Pape Benoit XVI- que si nous restons dans
une attitude de prière, et pas si nous voulons "faire quelque chose", nous faire voir ou agir, mais
si nous orientons notre coeur vers Dieu et si nous nous plaçons dans une attitude de prière en
nous unissant au Mystère du Christ et à Son dialogue de Fils avec le Père".
(Pape Benoit XVI. Audience générale du mercredi 26 septembre 2012). 
La Messe ce n' est pas rien!
Elle nous présente le Pain de la Parole, "Parole vivante, énergique, plus coupante qu' une épée...
Parole qui pénètre au plus profond de l' âme" nous dit en ce jour la lettre aux Hébreux (4, 12-13).
Parole-Brise qui réchauffe, "Feu dévorant impossible à contenir" (Jérémie 20, 9),
Parole-Lumière qui éclaire les zones ténébreuses du coeur humain à la recherche de Dieu,
Parole-Baume qui apaise, console, réconforte, guérit et ravive,
Parole-Glaive, aiguisée sur la pierre-autel, pour dénoncer l' erreur, prendre le parti de Dieu et de Son
 Amour et faire le pari du pauvre! (Cf. Père Daniel Ange. Dans tes mains le cosmos" Fayard 1986).
La Messe ce n' est pas rien!
Les signes liturgiques que nous faisons durant la Sainte Messe tels que le signe de la Croix, le
fait de battre sa coulpe (Mea culpa!), celui de rester debout (en position de ressuscité) durant
l' Evangile, celui de s' agenouiller (tels les rois mages) durant la consécration et la communion,
le fait d' ouvrir la bouche "comme des enfants nouveaux-nés ont soif du lait qui les nourrit"
(1 Pierre 2, 2) ou de tendre les mains comme un trône royal pour recevoir le Corps sacré du
Seigneur, tous ces gestes attestent, affirment et rappellent constamment la Beauté de Dieu,
la force de Son Amour livré jusqu' à l' extrême, jusqu' à la "folie de la Croix". 
Saint Jean-Marie Vianney -le Saint Curé d' Ars- disait encore :
"Qu' il est beau, qu' il est grand de connaître, d' aimer et de servir Dieu!
Nous n' avons que cela à faire en ce monde.
Tout ce que nous faisons en dehors de cela est du temps perdu!".
Frères et soeurs, en venant ici, dans cette église, nous ne perdons pas notre temps :
bien au contraire! Cette Messe que nous vivons dans la Joie de la Foi,- cette Eucharistie-,  
est déjà un "morceau de Ciel" qui nous est offert par Dieu!
Oui, l' Eucharistie -Sacrifice du Christ!-, oui, la Messe ce n' est pas rien!
Amen.    
Mysterium Fidei!
 
En cliquant ci-dessous vous lirez aussi :
 
 
La Messe et le Sacerdoce :
deux Cadeaux inoubliables!
 
 
Chrétien! Emerveille-toi
devant Jésus-Eucharistie!
 
 
 
Il est Grand le Mystère de la Foi!
 
 
 
 
 
 
Pape Benoit XVI donnant la Sainte Communion. 
Le Pape Benoit XVI donnant la Sainte Communion.
 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la Paroisse Saint Joseph des Falaises
  • Contact

Recherche

Liens