Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 10:07
VINGT ET UNIEME DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE. ANNEE B.
 
SAINT EVANGILE DE JESUS CHRIST SELON JEAN 6, 60-69.
563.jpg
"Seigneur,
je veux rester avec Toi!
Où Tu voudras!
Quand Tu voudras!
Tant que Tu voudras!".
 Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet,
curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.
 
"Voulez-vous partir, vous aussi?" : cette question provocatrice de notre Seigneur
Jésus Christ ne date pas de 2000 ans, elle ne s' adresse pas seulement à Pierre et aux Apôtres :
elle touche les croyants et les hommes de toutes les époques.
C' est à nous que Jésus pose la question :
"Qu' allez-vous faire? Partir ou rester?".
Aujourd' hui aussi, beaucoup, comme au temps de notre Seigneur, ont pris leurs distances, ont
décidé -autant que nous pouvons en "juger"- de ne plus faire route avec Jésus, "scandalisés"
devant le paradoxe de la Foi chrétienne. L' enseignement de Jésus semble "dur", trop difficile à
accueillir et à mettre en pratique. Certains alors le refusent et abandonnent le Christ : Saint Jean
le souligne : "Beaucoup de Ses disciples s' en allèrent et cessèrent de marcher avec Lui".
"Voulez-vous partir, vous aussi?". 
Cette question doit résonner dans notre coeur et attend de chacun de nous une réponse personnelle :
en effet, Jésus ne Se contente pas d' un lien d' appartenance superficiel et formel, une première
adhésion ne Lui suffit pas; il faut au contraire prendre part pour toute la vie, jour après jour, à ce
qu' Il est, à Sa Pensée, à Sa Volonté. Suivre Jésus remplit le coeur de joie et donne tout son
sens à l' existence mais cela demande ensuite de la persévérance et cela comporte aussi des
difficultés, des renoncements voire même des hostilités. 
(Cf. Pape Benoit XVI. Angelus du dimanche 23 août 2009). 
La Foi n' est pas une donnée acquise une fois pour toutes. Nous les chrétiens, nous n' habitons
pas une planète lointaine, exempte des "maladies", des soubressauts et des vicissitudes du monde : non!
Nous partageons les troubles, les difficultés, les désorientations de notre époque. Nous nous rendons
compte, pour nous-mêmes, que Dieu n' est pas, de fait, le point de référence central dans notre
manière de vivre, de penser, d' agir, dans les choix fondamentaux de la vie. C' est pour cela que Jésus,
avec cette question provocante nous fait du bien et stimule notre Foi :
"Voulez vous, partir, vous aussi?" : "Allez-vous continuer à faire route avec Moi?".
Jésus veut ainsi susciter en nous un plus grand désir de Le "mettre" dans notre vie, Il veut éveiller
en nous un surcroit d' Amour pour Lui, pour Son Evangile, pour Son Eglise pour laquelle -vient de nous
dire Saint Paul- Il S' est livré (Ephésiens 5, 21-32). 
Comprenons le bien, mes frères, on n' est pas disciple d' un tel Maître par habitude, par facilité, par
sécurité ou conformisme mais par choix : "S' il ne vous plaît pas de servir le Seigneur, choisissez
aujourd' hui qui vous voulez servir" (Josué 24, 1-18).
Le fait d' être ici, dans cette église, indique -il faut l' espérer- que nous sommes venus faire ou
re-faire le choix de Dieu, le choix du Christ sans qui notre vie serait incomplète, le choix du Christ
sans qui notre horizon humain se trouverait restreint et éphémère!
"Être chrétien, c' est être du Christ.
Une vie chrétienne ne s' explique que par Jésus Christ qui nous appelle.
Jamais cet appel ne cessera de se faire entendre; il est celui de l' Amour de Dieu.
Il est persévérant et répété, parce que l' Amour de Dieu est inlassable.
Il est inscrit au coeur de notre être : une vie chrétienne est une vie appelée.
Appelée à quoi? A vivre avec Dieu, à se laisser éclairer, conduire, vivifier par l' Esprit de Jésus...
la réponse à l' appel de Dieu est l' affaire de la vie entière... il nous faut revenir à l' essentiel :
nous sommes aimés de Dieu; le Christ nous l' a appris. Nous avons à répondre sans cesse à
cet Amour : là est la source d' une vie réussie".
(Monseigneur Jean-Paul Vincent, évêque de Bayonne-Revue "Viens, suis-moi" du 2 e trimestre 1972).
"Voulez-vous partir, vous aussi?".
Concluons par cette histoire vraie :
Jean Charcot (+ 16 septembre 1936), médecin et grand explorateur des régions polaires -alors qu' il
envisageait une expédition présentant de grandes difficultés et des dangers certains- fit parvenir à
trois de ses compagnons, le télégramme suivant :
 "Route plus difficile que prévu. Dangers nombreux. Si réponse "Non", je comprendrai!".
Quelques jours plus tard, Jean Charcot reçut de ses amis, la réponse formulée ainsi :
"Message reçu.
Jean, où tu voudras. Quand tu voudras. Tant que tu voudras".
Frères et soeurs, au milieu des changements de ce monde nous savons où se trouve la Vraie Joie
et quelle est Son Nom! (Cf. Prière d' ouverture de la Messe) : c' est Jésus, le Messie! le Béni du Père!
Nous pouvons mettre en Lui notre Confiance, notre Espérance, et brûler d' un Amour ardent pour Lui!
A la question qu' Il nous pose, ici et maintenant :
"Toi! Que vas-tu faire? Partir? Rester?
Toi! Que vas tu faire? Abandonner? Continuer?
Toi! Que vas-tu faire? Déserter, T' accrocher plus que jamais au Seigneur?
puissions-nous tous, Lui redire, ici, et jusqu' au terme de notre vie :
"Seigneur, où Tu voudras!
Seigneur, quand Tu voudras!
Seigneur, tant que Tu voudras!
Vers qui pourrions-nous aller?
Tu as les Paroles de la Vie Eternelle!
Seigneur,
aide-moi à continuer à faire route avec Toi!
Amen.
Sainte Messe.
 
"Être chrétien, c' est être du Christ.
 Une vie chrétienne ne s' explique que par Jésus Christ qui nous appelle.
Jamais cet appel ne cessera de se faire entendre; il est celui de l' Amour de Dieu. Il est persévérant et répété, parce que l' Amour de Dieu est inlassable. Il est inscrit au coeur de notre être : une vie chrétienne est une vie appelée... la réponse à l' appel de Dieu est
l' affaire de toute notre vie".
 
Monseigneur Jean-Paul Vincent,
évêque de Bayonne.
 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la Paroisse Saint Joseph des Falaises
  • Contact

Recherche

Liens