Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 07:56
VINGT CINQUIEME DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE. ANNEE B.
 
SAINT EVANGILE DE JESUS CHRIST SELON SAINT MARC 9, 30-37.
 
"Chrétien!
Redeviens l' Enfant que tu es!
Reste un homme au coeur d' enfant!". 
 110324071345373602
Homélie de monsieur  l' abbé Jean-Bernard Hayet,
curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.
 
"Discuter pour savoir qui était le plus grand" : voilà donc, mes frères, ce que faisaient
les Apôtres alors que le Christ-Jésus S' apprête à vivre le plus grand abaissement qui soit,
alors que le Christ-Jésus S' apprête à vivre l' anéantissement de Sa Vie offerte sur la Croix :
Dieu "réduit" à la forme d' esclave! Dieu relégué au dernier rang! Dieu devenu objet de mépris
et de dérision! Les théologiens pour parler de tout cela emploient un mot grec : la Kénose : de
Kénosis qui signifie ce qui est vide, dépouillé. Jésus -nous dit la lettre aux Philippiens (2, 6-7)
a vécu ce "vide", ce "dépouillement" : Lui, le Fils Eternel de Dieu, a un jour, au cours de l' Histoire
du Salut, "quitté" Son état Divin pour revêtir l' état humain : avec Jésus, Dieu S' est dépouillé de tout,
Dieu S' est "vidé" de tout sauf de Son Amour; c' est cet Amour qui L' a conduit à quitter le Ciel pour
notre terre afin que nous, un jour, nous puissions de cette terre rejoindre Son Ciel! 
"Dieu est devenu si proche de nous qu' Il est Lui-même un homme : cela doit nous déconcerter
et nous surprendre toujours à nouveau! -disait le Pape Benoit XVI-. Il est si proche qu' Il est l' un
de nous. Il connaît l' être humain, la "saveur" de l' être humain, Il le connaît de l' intérieur, Il
l' a éprouvé avec ses joies et ses souffrances... où existe-t-il un peuple dont Dieu soit si proche,
comme notre Dieu l' est de Nous?... Sur ce processus, Saint Bonaventure a utilisé une fois,
dans ses prières de communion, une formulation qui dérange, qui épouvante presque.
Il dit : mon Seigneur, comment a-t-Il pu Te venir à l' idée d' entrer dans les latrines sales
de mon corps? Oui, Il entre dans notre misère, Il le fait de manière consciente et Il le fait
pour nous compénétrer, pour nous nettoyer et pour nous renouveler, afin qu' à travers nous, en
nous, la Vérité soit dans le monde et que le Salut se réalise".
(Pape Benoit XVI. Homélie du dimanche 2 septembre 2012. Messe avec ses anciens élèves
au centre Mariapoli de Castel Gandolfo).
"Discuter pour savoir qui était le plus grand : en bon pédagogue, Jésus place au milieu de Ses
Apôtres un enfant : qu' est-ce qu' un enfant? C' est un petit d' homme qui dépend de plus grand
que lui, c' est un petit d' homme qui n' a rien par lui-même, qui attend tout, espère tout de plus
grand que lui; un enfant, un petit d' homme n' a pas d' arrières pensées : il se montre à la
fois docile et confiant.
Notre Père du Ciel -Créateur de l' univers visible et invisible- n' a qu' un enfant :
Son Fils Unique, né de la Vierge Marie, qui reçoit tout de Lui à chaque instant, Jésus avec qui
Il ne fait qu' Un : "Personne ne peut rien arracher de la Main du Père -dira Jésus-. Le Père et
Moi nous sommes Un" (Saint Jean 10, 29-30).
Maxime de Turin (+ vers 409) écrit à ce sujet : "Quel est cet enfant que Jésus donne en
exemple à Ses disciples? Je ne crois pas qu' il vienne du peuple, mais du Ciel. Car, en Sa
grâce profonde, le Seigneur déborde de cette simplicité que la nature impartit aux enfants.
Jésus est cet enfant qui demande aux touts-petits de L' imiter et de Le suivre".
Frères et soeurs, l' Evangile est toujours déconcertant : il est une Parole qui décape -comme le font
d' ailleurs les paroles de Saint Jacques (3, 16-4, 3) entendues il y a un instant :
"Vous êtes pleins de convoitises... vous êtes envieux... vous faites la guerre (vous chicanez!)...
votre prière est mauvaise : vous demandez des richesses pour satisfaire vos instincts" : oui,
reconnaissons-le, la Parole de Dieu décape -non pas pour nous enfoncer ou nous démoraliser-
mais pour nous remettre dans le bon axe, la bonne direction, pour nous diriger à nouveau sur
"le cap de l' Amour"! Dans l' Evangile d' aujourd' hui, la Parole Divine veut, en quelque sorte
nous décontaminer, nous désintoxiquer de toute forme d' orgueil, de suffisance, de superbe :
"Si quelqu' un veut être le premier, qu' il soit le dernier de tous et le serviteur de tous". 
Le Seigneur nous dit de passer par le chemin qui est le Sien : Il nous demande à tous
-même si nous ressentons le poids des ans, même si les cheveux grisonnent ou tombent de plus en plus,
 même si les rides plissent notre pauvre corps mortel qui retournera très vite à la poussière-, Il
nous demande de rester simples et d' exercer l' autorité dans l' Eglise, dans la famille, dans la
société toujours humblement pour savoir L' accueillir Lui-même chez les plus faibles.
"Dans cet enfant que Jésus embrasse sont représentés tous les enfants du monde, et aussi
tous les hommes dans le besoin, les délaissés, les pauvres, les malades, dans lesquels on
ne peut rien admirer de brillant et de remarquable"
 (Bible de Navarre, Saints Evangile,note à Marc 9, 36-37).
Frères et soeurs, on peut dire qu' en ce jour, le Seigneur nous rappelle que, dans l' Eglise nous
avons une vocation commune -que l' on soit Pape ou curé de Bidart-Guéthary, que l' on soit
marié ou célibataire, que l' on soit catéchste ou catéchisé- : notre vocation n' est pas de
devenir des vedettes, des stars, des gens illustres ou puissants ou influents; notre vocation
première est de rester, en toute circonstance l' enfant de Dieu que nous sommes!
Plus on devient "petit" et humble plus on devient "grand" au Regard de Dieu! 
Chrétien! Redeviens l' Enfant que tu es!
Reste un homme au coeur d' enfant! 
Un enfant qui aime Son Père du Ciel et fait confiance à Sa Providence!
Un enfant qui se modèle sur Jésus, le Fils Unique du Père!
Chrétien! Retiens bien la leçon que te donne le Maître : Il est "Grand" d' être
"petit" sous Son Regard!
La maman de Sainte Thérèse de l' Enfant-Jésus -Zélie Martin (+ 28 août 1877)
 raconte cette anecdote concernant Sainte Thérèse encore toute petite :
"La petite Thérèse me demandait l' autre jour si elle irait au Ciel? Je lui ai dit que oui, si elle était
bien sage, elle me répond : "Oui, mais si je n' étais pas mignonne, j' irais dans l' enfer... mais moi
je sais bien ce que je ferais, je m' envolerais avec toi qui serais au Ciel, comment que le Bon Dieu
ferait pour me prendre?... tu me tiendrais bien fort dans  tes bras?". J' ai vu dans ses yeux qu' elle
croyait positivement que le Bon Dieu ne Lui pouvait rien si elle était dans les bras de sa mère...".
Tel est l' esprit d' enfance qu' il nous faut rechercher : déborder d' une confiance absolue et
totale envers le Seigneur : nous jeter en permanence dans les Bras de Dieu!
"Tout le Christianisme est là : dans une stature adulte, il faut retrouver un coeur d' enfant!"
(Père Pierre-Marie Delfieux). 
Les enfants font parfois des caprices : ils expriment parfois des désirs irréfléchis avec beaucoup
d' impatience, d' insistance et d' entêtement - et cela est parfois "payant"- car leurs parents "poussés
à l' extrême" finissent par céder à leur demande. Soyons, nous aussi des "chrétiens-capricieux" :
oui, faisons un "caprice d' Amour" à Jésus, notre Bon Maître et Seigneur et disons-Lui simplement : 
Jésus, j' attends tout de Toi!
Jésus, je veux tout de Toi!
Jésus, avec Toi, ici sur terre et demain dans le Ciel,
je veux rester entre les Mains de notre Père
un homme au coeur d' enfant!
Amen.
    divers bapteme lou et anniversaire laura montagne 088
Baptême de Lou à Bidart, le 25 août 2012 par monsieur le curé. 
 
A lire aussi en cliquant ci-dessous :
De Saint Léon le Grand :  
 
 Du Cardinal  John-Henry Newman :
 
De Chiara Lubich :
 
Du Pape Benoit XVI :
 
      5643172_2444247.jpg
 
 
 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la Paroisse Saint Joseph des Falaises
  • Contact

Recherche

Liens