Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 08:17

TROISIEME DIMANCHE DE PÂQUES. ANNEE B.

 

Christ Ressuscité.

"Le secret du Bonheur?

Faire les Affaires de Dieu!".

 

Homélie de monsieur l' abbé Fabrice Level

prononcée à Notre Dame de l' Assomption de Bidart

ce Dimanche 22 avril 2012.

 

Frères et soeurs, les Apôtres et les premiers disciples ont été les témoins de la Résurrection.

Et ce témoignage de la Résurrection est passé jusqu' à nous aujourd' hui. De génération en

génération, le Baptisé transmet ce témoignage que le Christ est mort pour nous sauver de nos

péchés, qu' Il est Ressuscité pour nous donner accès au Royaume de Son Père.

Frères et soeurs, il nous faut être, nous aussi, témoins de la Résurrection. C' est notre devoir.

C' est un point non négociable, au nom de notre Baptême! Comment, me direz-vous?

La deuxième lecture d' aujourd' hui, extraite de saint Jean, nous en donne la recette : il nous faut

garder les Commandements du Seigneur; c' est ainsi que l' Amour de Dieu atteindra en nous sa

perfection. Il ne suffit pas donc d' être des témoins en paroles mais des témoins en actes, témoins

que le Christ Ressuscité vit en moi! 

Se trouve dans ce projet de vie peut-être la réponse à nos questions, voire nos doutes. Si nous avons

trop souvent l' impression que Dieu est loin de nous, si nous avons parfois même des doutes sur

l' utilité de notre Foi, c' est peut-être parce que Dieu n' est pas en nous Premier : il ne s' agit pas

d' aimer Dieu pour nous-mêmes, pour notre propre utilité, mais il s' agit d' aimer Dieu pour Dieu,

parce qu' Il est  suprême Bonté qui mérite d' être aimée. Pour reprendre saint Vincent de Paul, il

s' agit de "commencer par les choses de Dieu, il faut faire Ses affaires, Il fera les nôtres".

Voilà le secret du bonheur, voilà la tâche du Baptisé : faire les Affaires de Dieu, garder Ses commandements

et ainsi l' Amour de Dieu atteindra en nous sa perfection. Et nous serons ainsi les "coopérateurs de Dieu"

comme le dit si justement saint Paul dans sa première lettre aux Corinthiens (3, 9). Alors Dieu ne

sera pas loin mais tout proche, alors ma Foi vivante sera utile à mon frère, elle sera un repère, un

phare, qui plus est dans une société où les repères sont de plus en plus flous, dans une société

où l' individualisme laisse errer des gens en leur faisant croire qu' ils sont libres.

Il nous faut comprendre, frères et soeurs, que tout le message du Christ réside là : créés à

l' image et à la ressemblance de Dieu, notre Créateur ne peut sauver le monde sans nous.

Nous sommes, d' une certaine manière, les artisans de notre résurrection et de la résurrection

du monde. Dieu ne peut Se passer de notre coopération. Comme dit si bien Thérèse d' Avila :

"Dieu donne Son secours et nous faisons le travail!". Nous sommes les instruments de Dieu,

voilà notre grandeur, et nous devons travailler avec Lui comme avec un maître architecte.

Nous porterons d' autant plus de fruit que nous Lui serons unis.

"Tout en priant le Ciel, donne ton coup d' épaule!" dit un proverbe espagnol! Si le Christ dit

à Ses Apôtres et aux premiers disciples qu' ils sont témoins de la Résurrection, c' est que le

Christ a besoin de nous! Dieu a besoin de nous. Il a décidé de faire avec nous, Il ne veut pas

faire sans nous : Il invente notre vie avec nous.

Voilà bien, frères et soeurs, ce qui donne de la hauteur, de la profondeur à notre vie.

Voilà ce qui transfigure ce qui nous semble bien terne.

En gardant les Commandements du Seigneur, non seulement j' annonce le Christ Ressuscité,

mais je Lui permets d' agir par moi. En gardant les Commandements du Seigneur, la Résurrection

du Christ est déjà à l' oeuvre en ce monde. Elle n' est pas seulement quelque chose de lointain,

quelque chose de promis, mais déjà présente, déjà agissante. Le monde goûte déjà par moi la

Résurrection. Il s' agit de garder les Commandements du Seigneur et en les gardant de promouvoir

aussi ces Commandements, d' annoncer autour de nous qu' ils sont source de vraie liberté, de

progrès sûr et certain pour notre société. Tel est l' enjeu du Baptisé que je suis mais aussi

comme membre de la cité, comme citoyen. Comme le rappelle le Concile Vatican II, c'est une

erreur grave que de dissocier ma vie de membre de la cité de ma vie baptismale; c' est une

erreur grave que de croire que ma vie baptismale est du domaine privé, comme nous dirions

aujourd' hui, et qu' elle ne doit pas informer ma vie de citoyen. Car ne l' oublions jamais, nous

sommes chacun, chacune, des pierres vivantes de l' édifice que cet édifice soit l' Eglise, en

premier lieu et en second lieu, notre société; oui, Dieu a besoin de toutes les pierres pour

construire Son édifice, Sa création. N' en doutons jamais!

Amen.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la Paroisse Saint Joseph des Falaises
  • Contact

Recherche

Liens