Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 06:06

Samedi de la Première semaine ordinaire.

Evangile du jour : Saint Marc 2, 13-17.

 

220px-Oelgefaess_CAT.jpg 

Huile du Saint-Chrême.

 

Baptisés pour suivre le Christ,

Prêtre, Prophète et Roi!

 

Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet,

curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.

 

La première lecture (en cette année paire) nous rapporte que Samuel prit une fiole d' huile

et la répandit sur la tête de Saül ((1 Samuel 9, 1... 10, 1) : comment ne pas voir dans cette

onction d' huile la rappel de notre consécration baptismale achevée par la seconde onction

d' huile du Sacrement de la Confirmation?

Le Baptême nous a fait entrer et continue de nous faire entrer dans la Vie de Dieu : la vie

chrétienne que nous désirons mener est une vie à la suite de Jésus notre Maître, notre Guide

et notre Bon Pasteur près de qui nous trouvons tout ce qui nous est nécessaire (Psaume 22).

Il nous est demandé par notre Mère, l' Eglise, de chercher à entrer le plus profondément possible

dans l' attitude de Jésus telle que les Evangiles nous la montrent.

"Il n' y a qu' un seul cas dans l' Histoire où l' Esprit a été accueilli totalement d' une manière

unique, sans déformation ni altération : c' est en Jésus-Christ" (W. Kasper).

Cependant, mes frères, par notre Baptême, nous participons à la triple fonction de Jésus le

Christ qui est Prêtre, Prophète et Roi!

Pour tout Baptisé, au fil des ans et des événements, il y a une constante qui ne varie jamais :

il s' agit de sa mission de Baptisé dans le monde : une mission qui nous appelle à vivre

en étroite Communion avec le Dieu en qui nous avons Foi; une Communion qui rejaillit

dans notre vie quotidienne et qui fait que "il n' est rien de vraiment humain qui ne trouve

écho dans notre coeur" (Concile Vatican II : Gaudium et Spes n° 1).

Voyons brièvement ce que cela signifie pour nous aujourd' hui :

Nous sommes "prêtres" : quand tout ce qui fait notre vie -avec ses joies et ses peines, ses

ardeurs et ses lourdeurs-, est vécu dans l' Esprit de Dieu; tout cela devient alors une offrande

agréable à Dieu; dans la célébration de la Sainte Messe cette offrande de notre vie rejoint et

s' unit à l' Offrande -unique entre toutes!- que Fait Jésus de Lui-même pour le Salut du monde

et des hommes de tous les temps!

La place de la prière est capitale dans chacune de nos vies afin de mieux ouvrir l' espace

de notre coeur à Dieu à qui nous devons tout!

"La constance de donner du temps à Dieu est un élément fondamental pour la croissance

spirituelle; ce sera le Seigneur Lui-même qui nous donnera le goût de Ses Mystères, de

Ses Paroles, de Sa Présence et de Son Action, de sentir comme cela est beau lorsque

Dieu parle avec nous; cela nous fera comprendre de façon plus profonde ce qu' Il attend

de nous; tel est l' objectif de la méditation : nous remettre toujours plus entre les Mains

de Dieu, avec Confiance et Amour, certains que ce n' est qu' en faisant Sa Volonté que

nous sommes à la fin véritablement heureux".

(Pape Benoit XVI. Audience générale du mercredi 17 août 2011 à Castel Gandolfo).

Le Psaume 39 (40) nous fait dire cela admirablement :

"Seigneur,

Tu ne voulais ni offrande ni sacrifice,

Tu as ouvert mes oreilles;

Tu ne demandais ni holocauste ni victime,

alors j' ai dit : "Voici, je viens".

Seigneur,

dans le Livre est écrit pour moi

ce que Tu veux que je fasse.

Mon Dieu, voilà ce que j' aime :

Ta Loi me tient aux entrailles.

Tout au long de l' Evangile, Jésus, en Bon Maître, nous invite à une Fidélité constante

dans les petites choses comme dans les grandes (Cf. La Parabole des talents.

Saint Matthieu 25, 14-30). 

En son temps, saint Vincent de Paul ne manquait pas de rappeler que :

"Il faut commencer par établir le Royaume de Dieu en soi et puis ensuite dans les autres.

Il faut tendre à la vie intérieure et si on y manque, on manque tout!".

Nous sommes "prophètes" : non seulement nous accueillons l' Evangile comme Parole de vie

et Lumière sur nos routes, comme la Norme qui oriente notre existence mais nous annonçons

ce même Evangile par la parole et par les actes, selon les charismes reçus et notre vocation

dans l' Eglise et dans le monde; nous sommes tous appelés, des plus petits aux plus grands,

à faire "briller" la nouveauté et la force de l' Evangile dans la vie quotidienne, familiale, sociale,

ecclésiale!

Nous sommes "rois" : nous appartenons au seul Seigneur du monde et Roi de l' Univers;

nous servons Son Royaume dans l' histoire humaine, d' abord par le combat spirituel qui

consiste à détruire en nous le règne du Péché (Romains 6, 12) puis par le don de nous-mêmes

à servir le Christ reconnu Présent dns le frère qui nous sollicite et qui attend de notre part une

aide concrète (Saint Matthieu 25, 40). "La Charité ,n' est pas pour l' Eglise une sorte d' activité

d' assistance sociale qu' on pourrait aussi laisser à d' autres, mais elle appartient à sa nature,

elle est une expression de son essence même, à laquelle elle ne peut renoncer".

(Pape Benoit XVI. Encyclique "Deus Caritas est" n° 25).

"Seule la relation profonde avec Dieu rend possible une pleine attention à l' homme, de

même que sans l' attention au prochain, la relation à Dieu s' appauvrit... Comme individus,

et comme communauté de l' Eglise, nous vivons la simplicité d' un grand Amour qui, dans le

monde, est en même temps la chose la plus facile et la plus difficile, parce qu' elle n' exige

rien de plus et rien de moins que le don de soi-même".

(Pape Benoit XVI. Discours du dimanche 25 septembre 2011 aux catholiques engagés

dans l' Eglise et dans la société-Voyage apostolique en Allemagne).

"Partout où il y a quelqu' un qui a faim, un étranger, un malade, un prisonnier, là se trouve

le Christ Lui-même qui attend notre visite et notre aide".

(Pape Benoit XVI. Discours du dimanche 18 décembre 2011 au cours de sa visite

à la prison romaine de Rebibbia).

Dans le même sens, Mère Teresa de Calcutta disait :

"Ceux qui sont un fardeau pour la société, qui ont perdu toute espérance et foi dans la vie,

qui ont oublié comment sourire et qui ne savent plus ce que c' est que de recevoir

un peu de chaleur humaine, un geste d' amour et d' amitié -tous, ils se tournent vers

nous pour recevoir un réconfort.

Si nous leur tournons le dos, nous tournons le dos au Christ".

(Mère Teresa de Calcutta. Lettre à ses collaboratrices du 10 avril 1974). 

"Dans le service de la Charité, il y a un état d' esprit qui doit nous animer et nous distinguer :

nous devons prendre soin de l' autre en tant que personne confiée par Dieu à notre

responsabilité. Comme disciple de Jésus, nous sommes appelés à nous faire le

prochain de tout homme (Saint Luc 10, 29-37)... C' est pourquoi nous ne pouvons pas ne

pas nous sentir interpellés et jugés par ces paroles toujours actuelles de saint Jean

Chrysostome : "Tu veux honorer le Corps du Christ? Ne Le méprise pas lorsqu' Il est nu.

Ne L' honore pas ici, dans l' église, par des tissus de soie tandis que tu Le laisses dehors

souffrir du froid et du manque de vêtements".

(Pape Jean-Paul II. Encyclique "Evangelium vitae" n° 87).

En ce jour, mes frères, nous allons remercier Dieu pour le Don de Son Amour, nous allons

Le remercier pour nous avoir accueillis dans Son Eglise en faisant de nous un Peuple de

prêtres, Peuple de prophètes et Peuple de rois; nous allons Le remercier pour l' onction

sainte dont Il nous a marqués au jour de notre Baptême!

"Par la Foi, nous pouvons aller à la rencontre du Christ, mais Lui seul peut faire de nous

des chrétiens et donner à notre volonté, à notre désir, la réponse, la dignité, le pouvoir -que

nous n' avons pas par nous-mêmes- de devenir enfants de Dieu... Renouvelons la joie d' être

fils : en tant qu' hommes et en tant que chrétiens; nés et re-nés à une nouvelle existence

divine... A la Vierge Marie, Mère du Christ et de tous ceux qui croient en Lui, demandons

qu' Elle nous aide à vivre réellement en enfants de Dieu, non en paroles, ou non seulement

en paroles, mais en actes"

(Pape Benoit XVI. Angelus du dimanche 8 janvier 2012).

O Marie,

Sainte Mère du Christ Prêtre, Roi et Prophète,

prie avec nous et prie pour nous :

que notre coeur s' emplisse de joie à mettre nos pas ainsi

que toute notre vie à la suite de Jésus,

le Seigneur des temps nouveaux :

que rien, jamais, ne nous sépare de Lui.

Amen.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la Paroisse Saint Joseph des Falaises
  • Contact

Recherche

Liens