Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 13:15

Samedi de la Deuxième semaine ordinaire.

Evangile du jour : Saint Marc 3, 20-21.

 

Chrétien!

Es-tu "fou d' Amour"?

 

Enfant en prière.

 

Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet,

curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.

 

Cet Evangile est déconcertant : nous y voyons notre Seigneur Jésus Christ

non seulement incompris mais traité de "fou", traité de "déraisonnable" par Sa

proche parenté : "Il a perdu la tête!". Soulignons ici que seul saint Marc nous relate

cet épisode. "Il a perdu la tête!" : pourquoi les proches de Jésus réagissent ainsi?

Il est difficile à la parenté de Jésus -donc à des familiers!-, d' élargir leur regard et plus

encore d' ouvrir leur coeur en reconnaissant en Jésus l' Envoyé du Père, le Messie

tant attendu, Celui qui est l' Accomplissement des Promesses de Dieu : décidément

les pensées des hommes ne sont pas celles de Dieu; décidément la "folie" de Son

Amour sera toujours déconcertante et pour nous et pour les hommes de tous les temps!

En entrant dans le temps, Jésus, le Vrai Dieu, a dû naître, grandir, vivre et mourir.

Il a dû Se "frotter" à tout ce que rencontre celui qui vit dans le temps et qui doit y tenir

sa place : "Jésus a connu l' opposition. Certains voulaient qu' Il soit un Messie venant

avec force et majesté; ils ne voulaient pas entendre parler d' un Messie humble Se déplaçant

sur un âne. En tout cas, personne -pas même Pierre ni les Douze- ne voulait qu' Il souffrît".

(Cardinal Danneels. Parole de vie : Pâques 2001).

En entrant dans l' histoire des hommes -notre histoire-, Jésus est entré aussi dans

l' arène du conflit : avec Lui, Dieu S' est heurté à la contradiction jusqu' à en souffrir et

jusqu' à en mourir sur le Golgotha!

Une fois de plus, mes bien chers frères, nous voici invités à entrer en profondeur dans

le Mystère du Christ, Signe de contradiction, le grand et inépuisable Mystère de Dieu qui

a pris le chemin de notre humanité : "Il S' est fait Chair" pour nous rencontrer, pour nous

rejoindre et nous ramener auprès de Lui quitte à passer pour un "fou" :

"Il a perdu la tête!".

"Il a perdu la tête" : cette insulte à l' encontre de Jésus pourrait aussi devenir dans notre

bouche -et résonner dans notre coeur- comme un compliment, comme un cri de

reconnaissance émerveillée pour tout ce que Dieu, en la Personne de Jésus, a accepté

de perdre, pour nous et pour notre Rédemption!

Dieu a tellement aimé le monde -et Il continue de l' aimer!-, que par Amour Il a perdu, Il

a offert Son Coeur, Sa Vie, Son Sang, Son Âme, Sa Divinité : Il S' est "vidé" de Lui-même,

Il a tout donné, jusqu' à devenir Petit Enfant à Bethléem, humble charpentier de Nazareth,

Serviteur du Jeudi-Saint, et Condamné sur le bois d' infamie!

Saint Bonaventure nous suggère d' exprimer une immense gratitude envers tout ce

que Jésus a vécu et souffert pour nous :

"Toi, homme perdu, toi qui es la cause de toute cette honte et de ces tortures,

comment ne pas éclater en sanglots. Voici que l' Agneau très Innocent, pour t' arracher

à la sentence d' une juste condamnation a voulu être condamné par toi à une injuste

sentence. Voici que Celui qui n' a rien dérobé, paie pour toi.

Et toi mon âme méchante et impie tu n' acquittes même pas la gratitude de la dévotion

ni ne donnes en retour un sentiment de compassion".

(Saint Bonaventure. Lignum vitae-Arbre de vie. Mystère de souffrance.

Jésus condamné à mort).

La vie de Jésus, plus encore que Son Enseignement, abonde en contrastes merveilleux!

"Il S' affirmait Roi et Il naquit pauvre.

Il voulait perpétuer Sa doctrine et, à cet effet, quels disciples choisit-Il? Des savants... des philosophes

au courant de tous les systèmes, des orateurs pleins d' éloquence? Non, des pêcheurs

ignorants et timides. Il était le Maître et Il lavait les pieds de Ses Apôtres".

(Abbé Maurice Zundel. Jeudi 30 avril 1914 à Neuchâtel).

La "folie" de Dieu a été de choisir la voie de l' humilité, de l' abaissement, de la douceur,de l' obéissance

jusqu' à S' étendre sur la Croix, jusqu' à être enfoui dans la nuit d' un tombeau- tel un grain

de blé jeté en terre!-, afn qu' un Jour, nous puissions, nous, être libérés de nos tombeaux,

afin que nous puissions, nous, être relévés du sommeil de la mort et nous tenir en Sa Présence : 

ce jour-là, nous pourrons dire à pleins poumons :

"O Seigneur! Ton Amour me fait danser de joie :

devant moi, Tu as ouvert un passage!".

(Psaume 30). 

 Dieu a tout donné jusqu' à Se tenir Vivant et Présent sous le voile du Pain Eucharistique en

Se remettant entre nos mains!

C' est Lui que nous allons maintenant  reconnaître sur l' Autel du Sacrifice, à la Fraction

du Pain : puisse cette Messe offerte pour la Gloire de Dieu, pour notre bien et celui de

toute Son Eglise Sainte, nous rendre "fous" d' Amour pour l' Amour des amours!

Amen.

 

Abbé Hayet, arrivée à Bidart, le 13 septembre 2009.

Notre Dame de l' Assomption de Bidart. 

 

O Jésus,

Tu es le Bon Pasteur "fou d' Amour"

pour toutes Tes brebis!

Rends-nous "fous d' Amour" pour Toi!

 

Abbé Jean-Bernard Hayet.

 

Bon_Pasteur.jpg 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la Paroisse Saint Joseph des Falaises
  • Contact

Recherche

Liens