Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 19:52
La Sainte Trinité. Année B.
 
10242495.jpg
 
Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet,
curé de la paroisse saint Joseph desFalaises-Bidart.
 
Au Nom du Père,
et du Fils,
et du Saint-Esprit.
Dès sa petite enfance, mes frères, le chrétien sait qu' en traçant sur lui le Signe de la Croix,
le Dieu Unique, parce qu' Il est Amour, est plusieurs en Lui-même -Trinité!-; il sait que les
trois Personnes, -Père, Fils et Esprit- sont sur un pied d' égalité et reçoivent la même louange
et la même adoration! Trois Personnes pour un Dieu Unique : Trois façons pour Dieu de donner
et de Se donner à connaître, à aimer, à servir!
"Un beau Signe de Croix, fait avec Foi, c' est la théologie à la portée de tous". (Père Henri Caro).
Le grand saint Thomas d' Aquin (+ 7 mars 1274) disait, au terme de sa vie, qu' il n' y avait pas
de meilleure école que la contemplation du Crucifié pour entrer dans le Mystère de Dieu : sur la
Croix, tout nous est dit une fois pour toutes et pour toujours : Dieu c' est une Vie offerte, une Vie
donnée, un Coeur transpercé, un Pardon prononcé : immense Mystèred' Amour dont le coeur
humain -notre coeur!- ne s' émerveillera jamais assez!
Frères et soeurs, en ce moment, dans cette église, il ne nous est pas demandé de rêvasser, de
laisser notre esprit vagabonder en attendant que "ça passe" : non! Il nous est proposé de nous
émerveiller, de prier, de méditer, de nous laisser ravir, enchanter, réjouir par le beau et grand
Mystère de Dieu à qui vont notre Foi, notre Espérance et notre Amour!
La voix de Moïse -entendue dans la première lecture- traverse les siècles pour nous y aider :
"Sache donc aujourd' hui... médite cela dans ton coeur :
le Seigneur est Dieu, là-haut dans le Ciel comme ici-bas sur la terre,
et il n' y en a pas d' autre!". (Deutéronome 4, 32-40).
Toi, chrétien, émerveille-toi aujourd' hui, et pas dans cent sept ans, devant ce Dieu -ton Dieu!-
qui remplit la terre de Son Amour : "Depuis les espaces interstellaires jusqu' aux particules
microscopiques, tout ce qui existe renvoie à un Être qui Se communique dans la multiplicité et
la variété des éléments, comme dans une symphonie. Tous les êtres sont ordonnés selon un
dynamisme harmonieux que nous pouvons, de manière analogue, appeler "Amour".
(Pape Benoit XVI. Angelus du dimanche 11 juin 2006).
Toi, chrétien, mets ta confiance aujourd' hui, et pas dans cent sept ans, dans ce Dieu -ton Dieu!-
qui Se propose d' être ton Appui, ton Bouclier, ton Espérance ! (Psaume 32).
Fêter la Sainte Trinité, c' est fêter Dieu : c' est se réjouir de ce qu' Il existe, de ce qu' il nous soit
donné de Le connaître et de L' aimer parce que Lui-même nous connaît, nous aime, parce qu' Il
S' est montré à nous en la Personne de Jésus, parce qu' Il a vécu et est mort pour nous, en
vivant et en partageant la condition humaine!
Fêter la Sainte Trinité, c' est nous redire -selon les paroles du Pape Benoit XVI-, que "le Christianisme
n' est pas une religion de la peur, mais de la confiance et de l' Amour au Père qui nous aime...
L' homme d' aujourd' hui ne perçoit sans doute pas la beauté, la grandeur et le réconfort profond
contenus dans le mot "père" par lequel nous pouvons nous adresser à Dieu dans la prière...
Il est l' Amour, et nous aussi, dans notre prière de fils, nous entrons dans ce circuit d' Amour...
Chacun de nous, chaque homme et chaque femme est un miracle de Dieu, il est voulu par Lui et
Dieu le connaît personnellement... pour Lui, nous ne sommes pas des êtres anonymes,
 impersonnels mais nous avons un nom... Chacun de nous peut dire (à Dieu) :
"Tes Mains m' ont fait, Tu m' as pensé et créé et voulu".
(Pape Benoit XVI. Audience générale du mercredi 23 mai 2012).
Dans l' Evangile de ce jour, notre Seigneur Jésus Christ, nous redit que le Baptême que nous avons
reçu ou que nous demandons pour nos petits, nous insère dans une Famille beaucoup plus large que
notre famille terrestre, le Baptême nous insère dans la Famille-Eglise qui va de la terre jusqu' au Ciel
et qui nous établit, en ce monde, comme des disciples et aussi comme des "héritiers avec le Christ
selon les mots de saint Paul, dans la seconde lecture. Nous devons remercier ceux qui nous ont
présenté au Baptême -très probablement nos parents- et ceux qui, aujourd' hui encore nous aident
à vivre comme des Baptisés dignes de ce nom! Par le Baptême -dira saint Jean Chrysostome- "Dieu
nous ouvre les Portes du Ciel... Dieu nous confère la plus haute dignité, en faisant de nous tous non pas
des Anges ou des Archanges mais Ses enfants bien-aimés".
Le Père dominicain Jean-Joseph Lataste, véritable "Apôtre des prisons" fondateur des Soeurs
dominicaines de Béthanie et qui sera béatifié cet après-midi à Besançon, disait :
"Venez à Jésus, Il a du baume pour toutes les blessures!...
Les plus grands pécheurs ont en eux ce qui fait les plus grands saints...
Dieu ne nous demande pas ce que nous fûmes,
Il n' est touché que de ce que nous sommes!" :
oui, frères et soeurs, peu importe le passé -avec ses réussites et ses échecs, avec ses grandeurs et
ses pauvretés, c' esu aujourd' hi qi compte, c' est maintenant que nous avons à vivre et à agir en
fils et filles du Père Céleste, en frères et soeurs du Christ avec qui nous sommes héritiers, en
amis de l' Esprit, Source de renouveau pour nous et pour le monde!
"Bienheureux le Peuple de Dieu" nous fait chanter le Psaume de ce jour (Psaume 32).
Oui, bienheureux sommes-nous de faire partie de ce Peuple, de la Famille-Eglise : cette Eglise
qui depuis deux mille ans sait que, dans ce monde, elle n' est qu' un "phare" qui conduit au Port,
qui conduit au Christ; cette Eglise qui depuis deux mille ans, nous invite à nous laisser porter
par la Tendresse de notre Père du Ciel, à nous laisser guider par Jésus, le Maître de l' Amour,
à nous laisser éclairer et bénir par l' Esprit de Sainteté et de Vérité!
Bienheureux Peuple de Dieu dont nous sommes les membres!
  Le 21 novembre 1904, une jeune carmélite de Dijon, Elisabeth de la Trinité (qui fut béatifiée
par le Pape Jean-Paul II, le 25 novembre 1984, à Rome) écrivit d' un seul trait cette prière jaillie
de son coeur : prière que nous faisons nôtre, ici et maintenant :
"O mon Dieu,
Trinité que j' adore,
aide-moi à m' oublier entièrement pour m' établir en Toi,
immobile et paisible comme si déjà mon âme était dans l' Eternité.
Que rien ne puisse troubler ma paix... mais que chaque minute m' emporte
plus loin dans la profondeur de Ton Mystère...
O mon Christ,
Crucifié par Amour...
je voudrais Te couvrir de Gloire... T' aimer jusqu' à en mourir...
je veux tout apprendre de Toi...
O Esprit d' Amour,
surviens en moi afin qu' il se fasse en mon âme
comme une Incarn,ation du Verbe...
O mes Trois,
mon Tout, ma Béatitude... je me livre à Toi comme une proie...
Ensevelissez-vous en moi pour que je m' ensevelisse en Vous,
en attendant d' aller contempler en Votre Lumière l' abîme de Vos Grandeurs".
AU NOM DU PERE,
DU FILS ET
DU SAINT-ESPRIT.
DIEU SOIT BENI ETERNELLEMENT.
Amen.
   9dea3114
Santa Trinitas unus Deus!
     
        
 
        

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la Paroisse Saint Joseph des Falaises
  • Contact

Recherche

Liens