Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 11:15

QUATRIEME DIMANCHE DU TEMPS DE L' AVENT. ANNEE B.

 

"Par Son "oui"  Marie ouvre la

Porte du monde à Dieu!".

  

Pape Benoit XVI.  

 

1358531251.jpg 

 

SAINT EVANGILE DE JESUS CHRIST SELON LUC 1, 26-38. 

 

Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet,

curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.

 

A quelques jours de célébrer le Beau et Grand Mystère de Noël, la Sainte Eglise nous invite

à retourner, en esprit et dans la joie, au moment originel de la Conception de Jésus dans le

Sein très Pur de la Vierge Marie.

Jamais on ne pourra effacer de la "mémoire chrétienne" ce qui s' est passé à Nazareth!

Le récit de l' Annonciation nous fait réaliser, une fois de plus, que Jésus en qui nous croyons,

que Jésus que nous aimons, est Sauveur, Christ et Seigneur et ce, dès les premières heures

de Sa Vie! Avec l' Ange Gabriel qui apparaît à notre Dame, l' Action de Dieu est décrite comme

une nouvelle création.

Autrefois, Dieu avait manifesté Sa prédilection pour David, un jeune berger de Bethléem, et Son

Espri s' était posé sur lui pour le consacrer comme roi; aujourd' hui, le même Esprit couvre de

Son Ombre une jeune fille -Marie!-, accordée en mariage à Joseph et Il fait jaillir en Elle le Messie

attendu qui naîtra à Bethléem, le Vrai et Unique Berger des hommes!

"Réjouis-Toi, Favorisée-de-Dieu, le Seigneur est avec Toi" :

voici que Marie est impliquée, immergée dans l' Histoire du Salut, sans comprendre toute la

portée de Son "Fiat" : Elle dit "Oui" à un Projet qui La dépasse! Elle "insère toute Son existence

à travers un grand "oui" dans la Volonté de Dieu et ouvre ainsi la Porte du monde à Dieu".

(Pape Benoit XVI. Homélie du 18 décembre 2007 à sainte Marie Consolatrice-Rome).

Elle devient, dès cet instant, la digne Demeure qui hébergera "le Pilote de l' Univers" comme

aiment à le chanter les chrétiens d' Orient : Elle hébergera Jésus pendant neuf mois puis Elle

veillera sur Sa croissance, Son enfance et Sa jeunesse avant de Le voir quitter la maison

familiale et l' atelier de Nazareth pour annoncer le Royaume au milieu des hommes!

(Saint Luc 17, 20-25). 

Le Salut du monde s' est joué dans cet échange et ce dialogue entre Dieu et une fille d' Israël :

Dieu S' est "dérangé", Il est venu quémander auprès d' une créature et Lui proposer une chose

inouïe et impensable jusqu' alors : devenir la Mère du Très-Haut! Devenir la Mère nourricière

de Dieu qu' Elle allait bientôt envelopper de langes et coucher dans une Crèche!

Et Marie a consenti : il n' y a pas eu de plus grande Joie pour Dieu que d' entendre le "Fiat" de

cette fille d' Eve! Et désormais chaque jour, toutes les église de la Chrétienté, en sonnant l' Angelus,

-matin, midi et soir-,répercutent à la face du monde ce "oui" inoubliable et décisif!

Comme il est bon pour nous, chrétiens-catholiques, de ne pas perdre la belle habitude de

cette prière de l' Angelus qui relie le Ciel à la terre et qui nous permet d' honorer notre Mère

du Ciel en reprenant la salutation évangélique! 

Par Marie, "le Verbe S' est fait Chair"... "le Verbe" signifie également le "Sens". Nous pourrions

donc comprendre ainsi l' expression de Jean : le "Sens Eternel" du monde est devenu tangible

 à nos sens et à notre intelligence... il s' agit d' une "Parole" qui nous est adressée... il s' agit d' une

Personne qui s' intéresse à chaque personne : c' est le Fils du Dieu Vivant, qui S' est fait Homme à

Bethléem... comme un humble Enfant pour vaincre notre orgueil... Il fait appel à notre coeur et à

notre libre choix d' accepter Son Amour".

(Pape Benoit XVI. Audience générale du 17 décembre 2008).

Ecoutons bien, frères et soeurs, il y a quelqu' un qui frappe constamment et quotidiennement à

la porte de notre coeur : dans notre histoire instable, chaotique voire dramatique; dans nos coeurs

parfois si secs, si raides, si rudes ou indifférents, Dieu vient frapper à la porte, espérant aussi

notre "Fiat", notre Confiance, notre Consentement, notre Accueil.

La Bienheureuse Mère Teresa de Calcutta (+ 5 septembre 1997) a écrit ceci :

"Jour et nuit -dit le Seigneur-, Je Me tiens à la porte de ton coeur.

Je Suis là, même quand tu doutes que ce pourrait être Moi.

J' attends le moindre signe venant de toi, ne serait-ce que le chuchotement d' une invitation

qui Me permettrait d' entrer. Je veux que tu le saches : quel que soit le moment où tu M' invites,

J' arrive toujours immanquablement... J' arrive avec Ma Puissance, pour pouvoir te porter, toi et

tous tes problèmes; avec Ma Grâce aussi pour toucher ton coeur et transformer ta vie; avec

Ma Paix, pour rassurer ton âme".

Avec beaucoup de justesse, le Pape Paul VI (+ 6 août 1978) diasait que :

"Si nous voulons entrer dans l' esprit de Noël, dans le secret de Noël, dans la joie de Noël,

nous devons nous rapprocher de Marie, qui a porté le Christ au monde.

Par la maternité virginale de Marie, nous pouvons nous introduire à l' humanité du Christ,

Homme-Dieu. C' est le meilleur temps liturgique du culte de la Sainte Vierge... Un illustre

Père grec, saint Cyrille d' Alexandrie... s' exclame dans son "panégyrique de la Mère de Dieu,

le plus célèbre de toute l' Antiquité" :

"Salut, ô Marie, Mère de Dieu, Trésor vénérable du monde entier,

Lumière qui ne s' éteint jamais... Temple indestructible, Vierge  et Mère : car c' est de Toi

qu' est né Celui dont il est dit dans l' Evangile : Béni soit Celui qui vient au Nom du Seigneur"

(P.G. LXXVII, 1054). C' est ce que nous devrions répéter nous-mêmes, en faisant monter de

nos coeurs, chacun pour soi et tous ensemble, cette même louange, aimable et affectueuse

pour Celle qui est Bénie entre toutes les femmes, Celle qui porte la Lumière pour

le Salut du monde".

(Pape Paul VI. Audience générale du 21 décembre 1966).

Frères et soeurs, après le Saint Nom de Jésus, le Saint Nom de Marie est celui qui nous importe

le plus. Comme l' écrivait saint Alphose-Marie de Liguori (+ 1 er août 1787) :

"Le Nom de Marie est si fécond en biens de tout genre, que, ni sur la terre ni dans le Ciel,

on n' entend prononcer aucun Nom qui remplisse les âmes d' autant de grâces, de consolation et

d' espérance. Ce Nom de Marie... mille fois répété, paraît toujours nouveau à ceux qui aiment Marie".

(Les Gloires de Marie. Chapitre X).

C' est un Nom qui doit nous accompagner de la vie à la mort et de la mort à la Vie en Dieu!

La Tradition catholique se plaît à donner à la Vierge Marie de beaux titres : parmi eux il y a celui de

"ETOILE, AMIE DES NAUFRAGES", "AMICA STELLA NAUFRAGIS" : à quelques jours de fêter la

Venue du Rédempteur, en ces temps qui, sous bien des aspects, nous paraissent incertains,

c' est vers Elle, l' Etoile, Amie des naufragés, que nous nous tournons :

O Marie,

Etoile, Amie des naufragés,

prie avec nous et prie pour nous :

apprends-nous à ancrer plus solidement notre vie et notre coeur en Jésus,

Lui, Jésus, le Sens Eternel du monde,

Lui, Jésus, la Nouveauté absolue,

Lui, Jésus, la Grande Espérance qui soutient toute chose,

Lui, Jésus, que Tu as porté en Ton Sein.

O Marie,

quand viendra notre Heure dernière,

puissions-nous quitter cette terre en Ta compagnie,

dans une ultime salutation qui nous fera dire :

AVE MARIA!

JE TE SALUE, MARIE,

FAVORISEE-DE-DIEU,

LE SEIGNEUR EST AVEC TOI,

ET TOI, TU ES AVEC NOUS,

 ETOILE, AMIE DES NAUFRAGES,

O MARIE!

Amen.  

Monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet.

"Que le Saint Nom de Marie,

l' Etoile, Amie des naufragés,

nous accompagne tous,

de la vie à la mort et

de la mort à la Vie en Dieu!".

 

Abbé Hayet.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la Paroisse Saint Joseph des Falaises
  • Contact

Recherche

Liens