Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 09:09
QUATRIEME DIMANCHE DE L' AVENT. ANNEE C.
 
SAINT EVANGILE DE JESUS CHRIST SELON SAINT LUC 1, 39-45.
 
    Pour toujours et à jamais,
Elle est Bénie entre toutes les femmes : 
Marie, la plus belle invention de Dieu!
 Heureux sommes-nous d' avoir une
 telle Mère!
   30-100-05625
 
Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet,
curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.
 
Frères et soeurs, comme il est bon à quelques heures de Noël de nous retrouver ici,
dans cette église, et de saluer Marie, la Mère de l' Enfant qui bientôt sera là, en Lui disant :
"Marie, Tu es Bénie entre toutes les femmes et le Fruit de Tes entrailles est Béni!".
Ce cri d' émerveillement prononcé par Sa cousine Elisabeth a traversé les siècles : nous
le redisons souvent dans nos "Ave Maria".
"Bénie entre toutes les femmes!" : qui donc? Une jeune fille, belle et alerte -Myriam de Nazareth!-
qui, en toute hâte d' un pas léger et remplie de joie,va parcourir 150 kilomètres pour se rendre à
 Aïn Karim, saluer et secourir Sa cousine Elisabeth : "Marie lui offre trois mois de Sa vie, de Sa
 présence, de Sa tendresse, de Sa jeunesse. Trois mois de complicité de futures mamans,
 trois mois de service quotidien dans la maison, trois mois à partager les Grâces reçues de Dieu".
(Frère Elie-Pascal Epinoux, dominicain). La Sainte Vierge sera, pour Elisabeth, durant trois
mois une vraie "soeur de Charité" : Sa seule présence sera déjà pour Sa cousine, source de
réconfort, de consolation et de paix : en cela, nous pouvons tous imiter notre Dame! "La Charité
est une grande école de vie. C' est ainsi que Marie S' est préparée à Noël : avec l' Evangile,
qu' Elle a écouté, gardé et mis en pratique".
(Monseigneur Vincenzo Paglia. La Parole de Dieu chaque jour. Parole et Silence 2007 page 41). 
Porteuse de Jésus, la jeune Vierge de Nazareth s' en va vers Sa cousine, non seulement pour
 offrir une aide utile et précieuse à une femme âgée et enceinte mais aussi pour lui amener Son Fils
dont Elle est actuellement le "Tabernacle vivant"! "Marie est l' ostensoir du Verbe, sans percevoir
très exactement comment cette Vie blottie en Elle... va peu à peu La désapprprier d' Elle-même...
Elle porte en soi un "contenu" plus grand qu' Elle" (Monseigneur Dominique Rey. Les Mystères
du Rosaire. Editions de l' Emmanuel 2008 pages 14-15).
"Comment ai-je ce bonheur que la Mère de mon Seigneur vienne jusqu' à moi?" : Marie et Elisabeth
échangent quelques mots qui, désormais, sont inscrits en nos mémoire. Cette scène nous introduit
dans le Mystère du Salut : Dieu est venu visiter Son Peuple, l' Invisible S' est rendu visible : le Tout-Petit
que la Vierge porte et sent vibrer en Elle, c' est Dieu "qui a ouvert Son Ciel et qui S' est abaissé pour
guider l' homme dans l' abîme de Son Amour" (Pape Benoit XVI. Audience générale du 5 décembre 2012). 
Marie la "voyageuse", Marie la "missionnaire", annonce l' Arrivée d' une longue course, l' aboutissement
d' un long chemin; en Elle se résume la longue attente des siècles, l' attente des rois, des patriarches,
des prophètes, du Peuple d' Israël : Elle est la Nouvelle "Arche d' Alliance", la "Porteuse du Créateur des
mondes, la "Donneuse de vie" à Celui qui est la Vie! "Noël n' est pas une fable pour les enfants, mais une
réponse de Dieu au drame de l' humanité à la recherche de la Paix véritable".
(Pape Benoit XVI. Angelus du 20 décembre 2009) : "Noël est le grand Mystère de la Vérité et de la Beauté
de Dieu qui vient parmi nous pour le Salut de tous... à travers la Naissance de Jésus, le Père céleste a
répondu au désir de vérité, de pardon et de paix de notre coeur. Et Il a répondu avec un Amour si grand
qu' il nous surprend : personne n' aurait jamais pu l' imaginer si Jésus ne nous l' avait pas révélé!".
(Pape Benoit XVI. Discours du jeudi 21 décembre 2006 aux jeunes de l' action catholique italienne).
"Marie! Tu es Bénie entre toutes les femmes!" : les femmes de la Bible, les femmes les plus célèbres
comme les plus modestes, les femmes d' hier, d' aujourd' hui et de demain : jamais la mémoire et le
coeur humains ne pourront oublier le rôle qu' Elle a joué dans l' histoire de l' humanité!
Sainte Thérèse de l' Enfant-Jésus (+ 29 septembre 1897) disait avec raison :
"Je suis sûre que la vie réelle de la Vierge Marie devait être toute simple. On La montre inabordable, il
faudrait La montrer imitable, faire ressortir Ses vertus, dire qu' Elle vivait de Foi comme nous... Elle
est plus Mère que Reine!".
En ce jour, il nous est bon d' accueillir nous aussi la "visite" de Marie : Elle vient nous apprendre à
brûler d' Amour pour Jésus, Elle vient nous dire que l' Evangile, c' est du sérieux, que l' Evangile,
page après page reste le grand "Programme de Vie" de tous les Baptisés, de tous les disciples de
Son Fils, cet Evangile qui nous dit depuis des siècles et jusqu' à ce jour :
"Le changement, c' est maintenant! C' est maintenant que toi aussi, tu dois prendre la route de la Foi
avec un Amour total, une Confiance indestructible, une Espérance indéracinable en Celui qui a reposé
neuf mois dans le Sein immaculée de Marie!
"Le Christ est tout pour nous" -disait Saint Ambroise- (La virginité 16, 99) et il ajoutait : "Tant que je suis
en chemin, je suis au Christ; quand je serai arrivé (au bout du chemin), je serai au Père; mais
partout par le Christ et sous Lui!" (La Foi, 5, 12.150). 
La Vierge est née, un jour du temps, afin que vienne à nous le Jour Eternel de Dieu!
La Vierge est née, un jour du temps, afin que nous soit donnée la Vie qui change toutes les vies!
Marie est née pour que le Christ puisse naître!
Nous, chrétiens-catholiques, nous voyons en Marie "le point d' insertion du Sauveur dans la
race humaine pécheresse... Marie est l' aboutissement spirituel du peuple élu de l' ancienne
Alliance et en même temps l' aurore et l' amorce de son renouveau dans le Christianisme...
Marie... est à la lettre le passage personnel du premier (Testament) au second. Elle fait partie
de ce peuple instable, revêche et pécheur, et porteur néanmoins de la grande Espérance. Son
arbre généalogique où figurent des femmes étrangères, mentionne des ancêtres célèbres par
leurs défaillances comme par leur assurance du pardon... C' est en Elle que l' ancienne lignée,
 sauvée de la perdition, se voit radicalement transformée".
(Père Hubert du Manoir. "Maria". Etudes sur la Sainte Vierge.
 Editions Beauchesne 1964, tome VII pages 370-371). 
Marie est née pour que nous puissions naître à la Vie du Christ!
Marie et Jésus, -le Fils et Sa Mère- sont inséparables!
Ils sont -Jésus et Marie!- Vivants dans la Gloire! : ils nous aiment, ils nous regardent, ils nous attendent!
Heureux es-Tu, Jésus, d' avoir une telle Mère!
Heureuse es-Tu, Marie, d' avoir un tel Fils!
Heureux es-tu, chrétien, d' avoir une telle Mère en la Personne de Marie! 
"Dieu -disait Saint Louis-Marie Grignion de Montfort-, veut que Sa Sainte Mère soit à présent plus
connue, plus aimée, plus honorée que jamais Elle n' a été... (Les chrétiens verront en Elle) cette
Belle Etoile de la mer, et ils arriveront à bon port, malgré les tempêtes et les pirates... ils éprouveront
Ses douceurs et Ses bontés maternelles , et ils L' aimeront tendrement comme Ses enfants
bien-aimés... et ils auront recours à Elle en toutes choses comme à leur chère Avocate... ils sauront
qu' Elle est le moyen le plus assuré, le plus aisé, le plus court et le plus parfait pour aller à
Jésus-Christ, et ils se livreront à Elle corps et âme, sans partage, pour être à Jésus-Christ".
(Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge n° 55).
Heureux sommes-nous, mes frères, d' avoir un tel Sauveur et une telle Mère : Jésus et Marie!
Puissent-ils rester, hier, aujourd' hui et demain, notre raison de croire, d' espérer et d' aimer! 
Concluons notre méditation, mes frères, avec ces magnifiques paroles du Père Michel Quoist -décédé le
18 décembre 1997- qui écrivait cette prière en 1954 :
"Ma plus belle invention -dit Dieu-, c' est Ma Mère.
Il Me manquait une maman et Je L' ai faite.
J' ai fait Ma Mère avant qu' Elle ne Me fasse. C' était plus sûr...
Elle est Belle, Ma Mère, tellement Belle que, laissant les splendeurs du Ciel,
Je ne Me Suis pas trouvé dépaysé près d' Elle...
Et puis -dit Dieu-, c' est encore pour Mes frères les hommes que J' ai fait cela.
Pour qu' ils aient une Maman au Ciel.
Une vraie, une de chez eux, corps et âme. La Mienne.
Maintenant, qu' ils La prient davantage -dit Dieu.
Au Ciel, ils ont une Maman qui les suit des yeux...
Au Ciel, ils ont une Maman qui les aime à plein coeur...
Si les hommes étaient plus malins, ils en profiteraient,
ils devraient bien se douter que Je ne peux rien Lui refuser".
(Père Michel Quoist. Prières. Editions ouvrières 1954).
Ici et maintenant, comme le font des enfants -avec simplicité et confiance- nous allons nous tourner
vers cette Mère, Unique entre toutes, "Bénie entre toutes les femmes", afin qu' Elle nous aide à ne pas
douter une minute que la plus belle chose qui nous soit arrivée -et Elle le mesure mieux que personne!-,
c' est celle de connaître Son Fils Jésus, de Le recevoir en nous, de Le laisser vivre à travers nous :
 disons donc, ensemble, à notre Mère du Ciel, la prière qui réjouit Son Coeur :
JE VOUS SALUE, MARIE,
PLEINE DE GRÂCE,
LE SEIGNEUR EST AVEC VOUS,
VOUS ÊTES BENIE ENTRE TOUTES LES FEMMES,
ET JESUS,
LE FRUIT DE VOS ENTRAILLES EST BENI.
SAINTE MARIE,
MERE DE DIEU,
PRIEZ POUR NOUS, PAUVRES PECHEURS,
MAINTENANT ET A L' HEURE DE NOTRE MORT.
AMEN
 
Visitation de la Vierge Marie : 31 mai.
 
En cliquant ci-dessous vous lirez aussi :
 
 
 
 
 
 
           
 
NOL_6_-1.JPG

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la Paroisse Saint Joseph des Falaises
  • Contact

Recherche

Liens