Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 21:42

SAINT EVANGILE DE JESUS CHRIST SELON MARC 13, 33-37.

 

Premier Dimanche de l' Avent. Année B.

 

"Tu es, Seigneur, notre Père :

tel est Ton Nom depuis toujours!".

800px-Pietro Perugino cat48d 

Peinture de Pietro Perugino.

 

Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet,

curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.

 

Que va-t-il se passer, mes frères, durant quatre semaines, pour nous tous, chrétiens-catholiques,

en ce temps de l' Avent qui débute?

Une fois de plus, nous allons faire -il faut le souhaiter!-, l' expérience de Celui qui a crée le monde,

de Celui qui oriente toute l' Histoire du monde et a pris soin de nous jusqu' à arriver parmi nous,

en Se faisant Homme, en prenant le Doux Visage de l' Enfant de Bethléem!

Dieu est sorti de Son "éloignement" et Il est entré dans notre vie!

Il a véritablement déchiré les Cieux et est descendu vers nous! (Isaïe 63, 19).

Comme il serait beau et surtout bénéfique pour tous que, durant les jours à venir, nous reprenions

mot pour mot, la splendide prière du prophète Isaïe entendue dans la première lecture :

"Tu es, Seigneur, notre Père, notre Rédempteur : tel est Ton Nom depuis toujours...

Tu es notre Père. Nous sommes l' argile, Tu es le Potier : nous sommes tous l' ouvrage

de Tes Mains" (Isaïe 63, 16;64, 7).

Oui, mes frères, nous n' aurons pas trop de ces quatre semaines qui nous conduisent à la Noël

du Seigneur Jésus, pour nous plonger avec émerveillement et reconnaissance dans le Mystère

de Dieu, le Mystère du Dieu qui S' est fait Homme et aussi le Mystère de notre propre vie, ouvrage

sorti des Mains de Dieu, Seigneur de la vie de tous et de chacun.

La Venue de Jésus en notre monde -Son Incarnation-, "nous révèle de façon surprenante

que chaque vie humaine possède une dignité très élevée, incomparable.  L' homme présente

une originalité indéniable par rapport à tous les autres êtres vivants qui peuplent la terre.

Nous sommes donc esprit, âme et corps. Nous faisons partie de ce monde, liés aux possibilités

et aux limites de la condition matérielle; dans le même temps, nous sommes ouverts à un

horizon infini, capables de dialoguer avec Dieu et de L' accueillir en nous... Dieu nous aime

d' une façon profonde, totale, sans distinction; Il nous appelle à l' Amitié avec Lui".

(Pape Benoit XVI. Homélie du Samedi 27 novembre 2010 aux premières vêpres de l' Avent).

"Tu es, Seigneur, notre Père, notre Rédempteur : tel est Ton Nom depuis toujours...

Tu es notre Père. Nous sommes l' argile, Tu es le Potier : nous sommes tous l' ouvrage

de Tes Mains" : ainsi donc, croire en Jésus né de Marie la Vierge Très Sainte, nous porte à

regarder ce Père du Ciel, "Notre Père", dont nous sommes tous sortis, ce Père sans qui nous

ne serions pas; dans le même temps, croire en Jésus né de Marie la Vierge Très Sainte, nous

porte à regarder l' être humain -quel qu' il soit!- revêtu d' une dignité incomparable!

"La mission de l' Eglise -comme celle du Christ- consiste à parler de Dieu, à faire mémoire

de Sa souveraineté, à rappeler à tous, en particulier aux chrétiens qui ont égaré leur

identité, le Droit de Dieu sur ce qui Lui appartient, c' est-à-dire notre vie".

(Pape Benoit XVI. Homélie du Dimanche 16 octobre 2011 à Saint Pierre de Rome).

En effet, la vie de chacun a été pensée et voulue avant que le monde ne fût et nous

pouvons, à juste titre, répéter avec le psalmiste : "Seigneur, Tu me sondes et

Tu me connais... Toi qui as formé mes reins, Toi qui m' as tissé dans le ventre

de ma mère". (Psaume 139). 

Il y a plus de quarante ans, le Pape Paul VI (+ 6 août 1978) prononçait ces paroles qui

gardent aujourd' hui encore toute leur force, leur valeur et leur vérité :

"Au plus profond de nos consciences -chacun de nous peut l' éprouver- s' affirme comme

un principe incontestable et sacré, le respect de toute vie humaine, de celle qui s' éveille,

de celle qui s' achemine vers son dénouement, de celle surtout qui est faible, démunie,

sans défense, à la merci des autres... A l' exception de la légitime défense, rien n' autorise

jamais un homme à disposer de la vie d' un autre, pas plus que de la sienne propre...

cette vie qui est la vôtre, celle de vos parents, celle de vos enfants, celle de tous les hommes,

cette vie fragile et si vite écoulée, demeure en dépit des épreuves qui la traversent, notre

bien le plus précieux". (Pape Paul VI. Audience générale du 27 janvier 1971).

Tous les chrétiens, du Pape au petit enfant du catéchisme, du curé de paroisse à l' humble sacristine,

de la religieuse à la catéchiste, des époux aux célibataires, -tous les chrétiens!- sont invités à

barrer la route au nihilisme ambiant, ce nihilisme qui ronge l' Espérance dans le coeur de

l' homme, le poussant à penser que "la vie humaine, au fond, ce n' est pas grand-chose' et

"qu' autour de nous règne le néant : le néant avant la naissance, le néant après la mort!".

Si nous supprimons Dieu de notre horizon, si nous supprimons le Christ, de fait on donne

raison à cette antique inscription : "Du rien au rien, combien rapidement nous retombons".

(In nihil ab nihilo quam cito recidimus).

L' Eglise de Jésus, dans sa traversée des siècles sait que "seul l' Artisan du coeur humain est

en mesure de répondre convenablement aux attentes qu' il nourrit... Jésus est venu pour

donner une réponse définitive au désir profond de vie et d' infini que le Père Céleste, en

nous créant, a inscrit dans notre être".

(Pape Jean-Paul II. Message du 15 août 1992 pour la VIII ème J.M.J de Denver).

"L' homme n' est explicable que s' il existe un Amour qui dépasse tout isolement, même

celui de la mort... il ne trouve son sens profond, que s' il y a Dieu".

(Pape Benoit XVI. Audience générale du Mercredi 2 novembre 2011).

L' Eglise de Jésus, dans sa traversée des siècles et parce qu' elle est experte en humanité sait bien

que "l' absence de Dieu conduit à la déchéance de l' homme et de l' humanisme".

(Pape Benoit XVI. Discours du Jeudi 27 octobre 2011 à Assise, lors de la journée de rélexion, de

dialogue et de prière pour la paix et la justice dans le monde).

"L' Eglise... désire faire comprendre que Dieu n' est pas inexistant ou inutile comme on cherche

à le faire croire, mais qu' Il est l' Ami de l' homme".

(Pape Benoit XVI. Discours du Vendredi 18 novembre 2011 à l' aéroportde Cotonou.

Voyage apostolique au Bénin).

"Notre Père" : quelques mots suffisent dans le monde entier et dans toutes les langues,

quelques mots suffisent pour reconnaître la Voix de Jésus; cette Voix qui enseigne aux

disciples comment ils devraient prier. Quelques mots suffisent pour déclencher le

miracle de l' unité : ce moment où toutes les voix s' unissent pour prier le Seigneur d' un

même coeur.

"Notre Père" : des mots si souvent entendus et répétés, peut-être les seuls mots

qui restent gravés au fond de nos mémoires lorsque tout l' héritage spirituel, biblique

ou théologique transmis par les générations précédentes s' est effacé.

Avons-nous conscience que ces mots portent au coeur de notre vie la Prière de Jésus?

Oui, toutes les fois que nous répétons le "Notre Père", nous parlons la langue de Jésus,

celle qu' Il nous a donnée pour parler au Seigneur!

Le Baptême, c' est la signature d' un Père : nous ne parlons pas d' un père biologique,

d' un géniteur, d' un procréateur, nous parlons d' un Père d' adoption... de Celui que

nous pouvons nommer "Père" parce qu' avant même que nous sachions Le reconnaître,

Il nous a reconnu, adopté, aimé comme l' un de Ses enfants!

"Tu es, Seigneur, notre Père, notre Rédempteur : tel est Ton Nom depuis toujours...

Tu es notre Père" : avec Jésus le Christ, nous apprenons parfaitement et totalement que le

Dieu auquel nous croyons, que le Dieu que nous adorons et prions, que le Dieu que nous

devons servir n' est pas une divinité en général ou un être supérieur ou une puissance

inatteignable : c' est une Personne, c' est un Vivant, c' est un "Tu" à qui il est possible de

s' adresser, avec qui on peut entrer en relation et vivre en communion.

"Veillez! Veillez! Veillez!" : vient de nous dire à trois reprises notre Seigneur Jésus Christ.

Le temps de l' Avent c' est pour nous tous le temps favorable, au milieu du brouhaha

quotidien, de faire silence, de prier, de nous émerveiller, de vivre plus profondément

centrés sur le Mystère de Dieu notre Père!

En approchant de "Notre Père" nous comprendrons mieux qui nous sommes vraiment et ce à

quoi, dès cette vie, nous sommes appelés. A nous d' en prendre les moyens!

Nous sommes l' argile!

Il est le Potier!

Nous sommes l' ouvrage de Ses Mains!

Il est notre Père, notre Rédempteur : tel est Son Nom depuis toujours!

IL EST NOTRE PERE! ET QUEL PERE!

DIEU SOIT BENI!

Amen.

 

Saint-Joseph-I 0731%20-%20copie-copie-2 

"Il est notre Père! Et quel Père!

Dieu soit Béni!".

 

  Autre homélie de monsieur l' abbé Hayet : 

Veuillez cliquer ci-dessous pour la lire :

 

Premier Dimanche de l' Avent. Année A. Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet, curé de la Paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la Paroisse Saint Joseph des Falaises
  • Contact

Recherche

Liens