Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 17:35

Dimanche de la Résurrection.

 

"Roi Victorieux,

prends-nous tous en pitié!".

 

Séquence de Pâques.

 

 

divm

 

Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet,

curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.

 

Il y a 2000 ans, les hommes avaient pris beaucoup de précautions afin que le tombeau de Jésus -le Crucifié du Golgotha-, soit bien fermé et rendu inaccessible; ils avaient pris soin d' y poster quelques gardes afin d' éviter tout débordement et que bientôt, ce mort soit définitivement oublié : "Oui, très vite -pensaient-ils-, on ne reparlerait plus de cette "histoire". Pourtant, rien ne s' est passé comme prévu : "la pierre a été enlevée du tombeau", le Corps de Celui qui fut atrocement martyrisé n' y repose plus : seuls restent un linceul et "le linge qui avait recouvert la tête".

Comment la terre aurait-elle pu enfermer Celui qui, librement, a voulu y venir pour y partager notre condition humaine et mortelle?

Comment la terre aurait-elle pu retenir prisonnier Celui qui, précisément, est venu délivrer les hommes du non-sens, de l' absurde et du filet de la mort?

Oui, mes frères, pour la première fois dans l' Histoire de l' humanité un Prodige a eu lieu, là-bas, à Jérusalem, dans un jardin, dans une tombe prêtée par Joseph d' Arimathie! Pour la première fois dans l' Histoire de l' humanité une brèche venait de s' ouvrir dans le mur épais de la mort : désormais, rien ne sera plus comme avant! Rien ne sera plus comme avant ni pour vous ni pour moi! Il ne sera plus possible d' imaginer le déroulement de la vie comme on le faisait depuis les origines du monde : la mort ne serait plus le terme, la mort ne sonnerait plus la fin de cette vie, la tombe ne marquerait plus le "terminus" du voyage terrestre! Avec ce tombeau qui s' est ouvert à Jérusalem, il n' y a plus de fatalité; avec ce tombeau qui s' est ouvert à Jérusalem, l' Avenir avec un "A" majuscule est ouvert et la joie est à son comble! Ecoutez bien, mes frères, toutes les cloches de la Chrétienté carillonnent, du Nord au Sud, de l' Orient à l' Occident, elles carillonnent à toute volée pour nous répercuter cette Annonce inouïe, cette Bonne Nouvelle unique entre toutes : un mort est revenu à la Vie! Et quel mort! Et quelle Vie! La Vie Eternelle! On croit rêver mais c' est la pure réalité : la Foi nous l' assure -avec son cortège de témoins, Marie-Madeleine, Simon-Pierre, Jean, l' Apôtre Paul...-, la Foi nous invite tous, ici et maintenant, à pénétrer ce Mystère d' Amour et d' Espérance car, disons-le sans détour- nous qui sommes peut-être encore hésitants, méfiants, incertains, perplexes, dubitatifs ou tièdes face à ce Mystère!-, si le Premier Ressuscité c' est le Christ Jésus, le Christ de Pâques, les prochains ressuscités c' est nous tous, mes frères, et alors, il y a de quoi se réjouir, de quoi faire la Fête et mettre en branle les cloches de nos églises et de nos cathédrales, de Bidart à Bayonne, et de Bayonne à Saint Pierre de Rome : "La pierre qu' ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d' angle" (Psaume 117) : Jésus est la Joie du monde! Jésus est l' Espérance de notre âme! Jésus est la Vie de notre vie! Il faut vraiment que cette Bonne Nouvelle de Pâques emplisse durablement notre coeur et l' inonde de cette Joie que personne ne pourra nous enlever : "Le Christ, mon Espérance, est Ressuscité" nous fait chanter la séquence liturgique; il faut vraiment que, plus que jamais, nous nous accrochions à Jésus et à Son Evangile! Nous vivons dans un monde très soucieux d' écologie : ainsi, on se préoccupe désormais d' établir dans nos lieux de vie -nos maisons-, un diagnostic de "déperdition de la chaleur" : en ramenant cela à la Fête de Pâque, posons-nous cette question : nous, chrétiens-catholiques, ne risquons-nous pas une déperdition de "la chaleur de notre Foi en Jésus"? Souvent, les uns et les autres, nous nous laissons envahir, submerger et emporter par le mouvement de la vie; on s' imagine que seule, cette terre compte; on ne marche pas suffisamment aux côtés de Jésus, on prend l' habitude de Le suivre à distance ou épisodiquement : grand est le risque de délaisser Celui qui est la Source vive de notre vie pour nous tourner vers des citernes lézardées qui ne retiennent pas l' eau (Jérémie II, 13); on fait du Christianisme une religion de "bonnes idées" -aussi généreuses soient-elles-, on fait du Christianisme un catalogue de "valeurs", en oubliant que le Christianisme c' est d' abord et avant tout Quelqu' Un, c' est une Personne Vivante, c' est une Vie avec Jésus, c' est une Marche avec Jésus, c' est un Être avec Jésus, c' est un "Tu à Toi" avec Jésus; le Pape François le rappelait très simplement -le jeudi 14 mars 2013- : "Nous pouvons marcher comme nous voulons, nous pouvons édifier de nombreuses choses, mais si nous ne confessons pas Jésus Christ, cela ne va pas. Nous deviendrons une ONG humanitaire, mais non l' Eglise, Epouse du Seigneur" (Homélie du jeudi 14 mars 2013. Messe avec les Cardinaux à la Chapelle Sixtine).

Tous les Baptisés -anciens et nouveaux- ont le plus grand intérêt à brûler d' Amour pour Jésus!

Tous les Baptisés -anciens et nouveaux- ont le plus grand intérêt à rechercher, chaque jour, l' Amour de Jésus!

Tous les Baptisés -anciens et nouveaux- ont le plus grand intérêt à laisser, continuellement Jésus ensoleiller leur vie! Car s' Il ne devient pas la Pierre de notre vie, notre vie est incomplète!

"Voici le Jour de Pâques -répétons-le nous encore et encore, avec un profond respect et une grande joie. Comme les enfants disent :"Voici le printemps" ou "Voici la mer", pour essayer d' en saisir l' idée... disons : "Voici le Jour parmi les jours, le Jour royal, le Jour du Seigneur... le Jour qui nous rend plus grands que nous ne pouvons le comprendre" (Bienheureux John Henry Newman. Sermon "The difficulty of realizing sacred privileges", PPS, T. VI n° 8).

Pâques vient nous redire à tous, aujourd' hui, avec beaucoup de force :

 "Qu' il est beau de croire en plus Grand que nous!

Qu' il est beau de savoir que tout ce que nous voyons n' est pas tout ce qu' il y a à voir!

Qu' il est beau de comprendre que nous avons été créés par Dieu, que notre destin est Eternel et que Dieu n' a pas voulu que la beauté de l' homme ne s' éteigne dans une tombe sous la décomposition d' un corps!" (Homélie du Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine, le dimanche 24 mars 2013 à Saint Vincent de Paul-Les Réformés-Marseille).

Allez, mes frères, laissons-nous emporter par le joyeux carillon de nos cloches qui accompagnent notre Alleluia pascal : tant que durera ce monde, tant que durera notre vie sur cette terre, elles continueront chaque jour de dire joyeusement à chacun :

Regarde Jésus!

 Lui, la Pierre rejetée par les bâtisseurs,

fais-en la pierre d' angle de ta vie!

Accueille Jésus!

Aime Jésus!

Appuie-toi continuellement sur Jésus!

Ne cesse pas de faire route avec Jésus en Lui disant :

"Roi Victorieux, prends-nous tous en pitié!".

Amen. 

Jésus de Nazareth. 

 

"Le Christ, mon Espérance,

est Ressuscité!".

 

Séquence de Pâques.

 

 

"Nous pouvons marcher comme nous voulons, nous pouvons édifier de nombreuses choses mais si nous ne confessons pas Jésus Christ,

cela ne va pas.

 Nous deviendrons une ONG humanitaire, mais non l' Eglise,

Epouse du Seigneur".

 

 

Pape François.

Homélie du jeudi 14 mars 2013. 

 

 

A L L E L U I A ! 

 

Christ Ressuscité :

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la Paroisse Saint Joseph des Falaises
  • Contact

Recherche

Liens