21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 07:38

Mercredi de la Quatrième semaine du Carême.

Evangile du jour : Saint Jean 5, 17-30.

 

"Nous sommes "chéris" de Dieu!

Son Amour n' aura pas de fin!".

 

tlt9pcxn.jpg

 

Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet,

curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.

 

"Sortez de votre prison!

Venez à la lumière!

Eclatez en cris de joie... Moi, je ne t' oublierai pas".

Merveilleuses Paroles, mes frères, que le Saint-Esprit suscite dans la bouche

du pophète Isaïe (49 8-15), Paroles qui disent vrai!

Chaque fois que nous prions nous sortons de nous-mêmes, nous sortons des

"prisons diverses et variées" dans lesquelles nous nous enfermons et qui s' appellent

orgueil, jalousie, égoïsme, autosuffisance, rancoeurs... Chaque fois que nous prions, nous

allons des ténèbres à la lumière, nous allons à Celui qui est Lumière et nous pouvons, pour

reprendre Isaïe "éclater en cris de joie"; nous sommes sûrs que le Seigneur ne nous oublie

pas, ne nous abandonne pas et plus encore qu' Il nous aime comme une maman chérit le

fruit de ses entrailles :

"Est-ce qu' une femme peut oublier son petit enfant?

Même si elle pouvait l' oublier, Moi, Je ne t' oublierai pas. Parole du Seigneur Tout-Puissant".

Ce temps du Carême nous redit que nous sommes "chéris de Dieu", à un point qui dépasse

notre entendement et notre imagination : c' est une Vérité qui perdure à tout jamais, c' est pour

cette Vérité que Dieu est venu au milieu de nous, vivre notre vie et notre mort!

Nous sommes "chéris de Dieu" : Son Amour n' aura pas de fin!

En permanence, tout au long de nos jours, mes frères, le Seigneur Se tient à la porte de notre

coeur : la poignée se trouve de notre côté : il ne tient qu' à nous de L' écouter frapper, d' ouvrir

et de Le laisser entrer et S' installer durablement; il ne tient qu' à nous de Le laisser nous dire

et nous redire, constamment, Son Amour durable, profond, éternel; il ne tient qu' à nous de

laisser le Seigneur nous "juger" -"Il a donné au Fils tout pouvoir pour juger" nous dit l' Evangile

de ce jour-; Jésus a le Pouvoir de nous libérer de toutes nos prisons afin que nous revenions

à la Lumière : ce Pouvoir, Il continue de l' exercer, tout particulièrement, dans l' admirable

Sacrement de la Pénitence et de la Réconciliation qu' Il a Lui-même institué pour notre

libération! "L' Evangile nous aide à comprendre qui est vraiment Dieu : Il est le Père Miséricordieux

qui, en Jésus, nous aime au-delà de toute mesure. Les erreurs que nous commettons, même

si elles sont grandes, n' entament pas le fidélité de Son Amour. Dans le Sacrement de la Confession,

nous pouvons toujours à nouveau repartir avec la vie : Il nous accueille et nous rend

la dignité d' être ses fils".

(Pape Benoit XVI. Homélie du 18 mars 2007.

Visite à l' institut pénitentiaire pour mineurs de "Casal del marmo" de Rome). 

Parce que nous croyons que l' Amour de Dieu nous est offert,

parce que nous sommes "les chéris de Dieu", nous osons Lui dire en ce jour :

Viens, Seigneur,

entre dans ma vie!

Viens, Seigneur,

demeure avec moi afin que

je demeure avec Toi!

Viens, Seigneur,

libère-moi de la nuit de mes prisons ou du tombeau,

attire-moi à Toi,

conduis-moi, à chaque instant, vers la Douce Lumière que Tu es,

hier, aujourd' hui et demain et

jusque dans l' Eternelle Vie!

Amen.

Saint Curé d' Ars

 

"Les erreurs que nous commettons,

mêmes si elles sont grandes,

n' entament pas la fidélité de Son Amour.

Dans le Sacrement de la Confession,

nous pouvons toujours à nouveau repartir

avec la vie : Il nous accueille, nous rend

la dignité d' être ses fils".

 

Pape Benoit XVI.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la Paroisse Saint Joseph des Falaises
  • Contact

Recherche

Liens

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog