Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 07:10

SAINT EVANGILE DE JESUS CHRIST SELON SAINT LUC 5, 17-26.

 

  2742456916.jpg

 

"Lève-toi, prends ta civière et

retourne chez toi!".

 

Saint Luc 5, 17-26.

 

Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet,

curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.

 

"La Puissance du Seigneur était à l' oeuvre pour Lui faire opérer des guérisons" vient

de nous dire l' Evangéliste saint Luc. Et cela continue encore pour nous!

Dieu continue de nous accorder "Ses Bienfaits" comme le chante le Psaume de ce jour (84),

Il continue de nous sauver! Il a le Pouvoir de faire de grandes choses et Il le fait, par la

médiation de Son Eglise, des ministres ordonnés et des Sacrements qui nous sont

offerts et qui nous accompagnent dans toutes les étapes de notre vie chrétienne.

D' une manière efficace, le Sacrement de la Pénitence et de la Réconciliation, nous fait

"toucher" la Puissance Miséricordieuse de Jésus

Nous le savons bien, à des degrés divers : la division traverse notre propre coeur; nous

sommes tiraillés entre l' Amour du Christ qui nous fait tendre vers le Bien et notre faiblesse

qui nous incline vers le mal; il y a comme une double attraction : à la fois vers le Ciel et vers

les bas fonds du péché.

Tous, nous avons besoin d' être mis en présence de Jésus, le Dieu riche en Miséricorde :

Il est à la fois le Médecin et la Médecine de notre âme : les amis du paralysé -dans l' Evangile

de ce jour- le croyaient eux qui -souligne saint Luc-, cherchaient à faire entrer leur ami "pour le

placer devant Jésus"; ils y croyaient tellement qu' ils n' ont pas hésiter à monter sur le toit,

à écarter les tuiles et à faire descendre la civière de leur ami malade devant Jésus!

Le Fils de l' Homme, Jésus né de Marie, Jésus Fils Unique du Père, "a sur terre le Pouvoir

de pardonner les péchés", le pouvoir de pardonner ce qui nous sali, ce qui nous pollue, ce

qui contamine notre âme, notre coeur, notre esprit!

"Le Pardon des péchés commis après le Baptême est accordé par un Sacrement propre

appelé Sacrement de la conversion, de la confession, de la Pénitence ou de la Réconciliation.

Qui pèche blesse l' honneur de Dieu et Son Amour, sa propre dignité d' homme appelé à

être fils de Dieu et le bien-être spirituel de l' Eglise dont chaque chrétien doit être une

pierre vivante". (Catéchisme de l' Eglise Catholique n° 1486-1487).

Dans un monde où beaucoup sont disposés à tout raconter de leur personne, de leurs

frasques et de leurs turpitudes -partout, sur les ondes de la radio, sur Internet, dans des livres-,

à l' heure aussi où les cabinets de psy ne désemplissent pas, il n' y a pas à avoir de honte

à ouvrir notre coeur à un prêtre -ministre de Dieu- qui, dans le Sacrement de la Pénitence

et de la Réconciliation, agit avec le "Je" du Christ, agit avec le Pouvoir du Christ : le Christ

qui m' écoute, le Christ qui m' encourage, le Christ qui "cautérise" mes plaies et me dit :

"Lève-toi, prends ta civière et retourne chez toi!".

Dans ce Sacrement -disait le Bienheureux Pape Jean-Paul II-, "le pécheur se retrouve seul

face à Dieu avec sa faute, son repentir et sa confiance. Personne ne peut se repentir à

sa place ou demander pardon en son nom... le fruit le plus précieux du pardon obtenu

dans le Sacrement de Pénitence consiste dans la Réconciliation avec Dieu : celle-ci

se produit dans le secret du coeur du fils prodigue et retrouvé qu' est chaque pénitent...

Tout confessionnal est un lieu privilégié et béni d' où, une fois les divisions effacées,

  naît un homme réconcilié, nouveau et sans tache, un monde réconcilié".

(Pape Jean-Paul II. Exhortation apostolique "Reconciliatio et Paenitentia" du 2 décembre 1984).

Dans son autobiographie, le converti Gilbert Chesterton (+ 14 juin 1936) écrivait :

"Quand les gens me demandent : "Pourquoi êtes-vous uni à l' Eglise de Rome?", la première

réponse est : "Pour me libérer de mes péchés". Parce qu' il n' y a aucun autre système religieux

qui déclare vraiment qu' il libère les gens de leurs péchés... J' ai trouvé simplement une

religion qui ose descendre avec moi dans la profondeur de mon être".

(P. Gulisano. Chersteton e Belloc. Millano 2002 page 103).

Le fondateur de la communauté de Taizé, le frère Roger Schutz (+ 16 août 2005) écrivait :

"Malgré la maladresse qu' elle peut parfois avoir, la confession est le lieu décisif où l' on

retrouve la fraîcheur de l' Evangile, où l' on est régénéré. On y apprend à écarter d' un

souffle ses remords, comme un enfant qui souffle sur le tourbillon d' une feuille d' automne.

Nous y trouvons le Bonheur de Dieu, l' aube d' une joie parfaite".

"A travers les gestes et les paroles sacramentelles, les prêtres rendent visible l' Amour de

Dieu, qui s' est révélé en plénitude dans le Christ... Nous avons tous besoin de puiser à la

 source intarissable de l' Amour Divin, qui se manifeste à nous dans le Mystère de la Croix,

pour trouver la Paix authentique avec Dieu, avec nous-mêmes et avec notre prochain.

Ce n' est que de cette source spirituelle qu' il est possible de tirer l' énergie intérieure

indispensable pour vaincre le mal et le péché dans la lutte sans pause, qui marque

notre pélerinage terrestre vers la Patrie céleste".

(Pape Benoit XVI. Discours du vendredi 16 mars 2007 aux participants au cours sur

le for interne promu par la pénitencerie apostolique).

Le saint Curé d' Ars disait avec passion : 

"Quand on va se confesser, il faut comprendre ce qu' on va faire.

 On peut dire qu' on va déclouer notre Seigneur... Le Bon Dieu au moment de l' absolution

jette nos péchés par derrière Ses épaules, c' est-à-dire Il les oublie, Il les anéantit :

ils ne reparaîtront plus jamais. Il ne sera plus parlé des péchés pardonnés.

Ils ont été éffacés, ils n' existent plus".

(Esprit 31 et Catéchisme Germain Annales 1915, 342). 

Puissions-nous tous, en ce temps de l' Avent, nous mettre face à Jésus et nous

immerger dans Sa Miséricorde!

Viens, Seigneur,

nous visiter dans la Paix!

Viens, Seigneur,

afin qu' en Ta Présence et en recevant très vite le Sacrement du Pardon,

nous goûtions la joie d' être aimés, guéris et sauvés,

la joie de T' appartenir vraiment!

Attire-nous à Toi, Dieu riche en Miséricorde!

Viens, Seigneur,

purifie-nous et fais grandir en nous l' Amour dont

nous T' aimerons Eternellement!

Amen.

 

le-saint-cure-ars-122

"Tout confessionnal est un lieu privilégié

et béni d' où naît un homme réconcilié".

 

Pape Jean-Paul II.

"Reconciliatio et Paenitentia"

du dimanche 2 décembre 1984.

 

"Ce qui se produit dans le Sacrement du

Pardon et de la Réconciliation est tout

d' abord un Mystère d' Amour, oeuvre de

l' Amour Miséricordieux du Seigneur".

 

Pape Benoit XVI.

Discours du vendredi 16 mars 2007.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la Paroisse Saint Joseph des Falaises
  • Contact

Recherche

Liens