Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 07:36

"Il est évident que, si l' homme de la rue est si souvent complètement étranger à ce qui se passe dans nos églises, c' est parce qu' il ne s' y passe aucun événement susceptible de le toucher untant soi peu. Il ne s' y sent aucunement atteint et concerné au plus intime de lui-même.

Il y a une religion apparente qui ne suppose aucunengagement profond. Cela est extrêmement grave, et nous pouvons nous demander jusqu' à quel point ce n' est pas à propos de l' Eucharistie qu' on est arrivé à une confusion aussi radicale sur l' essence même de Jésus...

S' est-on suffisamment interrogé sur la valeur de nos communions? sur la valeur de celle des petits enfants? Que donnent-elles? Que changent-elles?

Dans les communions sans engagement où l' on doit être sanctifié parce qu' on a ouvert la bouche ou tendu la main pour recevoir l' Hostie : il y a là quelque chose d' extrêmement dangereux parce qu' on ne voit plus de tout l' exigence qui est à la base d' une véritable conversion, et qui suppose une nouvelle naissance; on ne voit plus l' exigence de la communion qui implique cette transformation radicale où l' on passe du moi possessif au moi oblatif". 

 

Abbé Maurice Zundel.

La Rochette, 1963.

In "Un autre regard sur l' Eucharistie".

Sarment 2001 page 71 et 72.

 

Maurice Zundel : 10 août 1975.

Abbé Maurice Zundel (+ 10 août 1975).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la Paroisse Saint Joseph des Falaises
  • Contact

Recherche

Liens