Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 16:18

"L' Eucharistie n' est pas une école de facilité; parce que mémorial de la Passion du Seigneur, elle est au contraire école d' un Amour exigeant. Dégageons quelques-unes de ces exigences :

Elle place d' abord sur notre route vers le Père, des points de repère lumineux; elle nous met en présence de Celui qui est à la fois le Chemin, le Guide et la Lumière; 

Présence réelle, discrète et dynamique. C' est important de le souligner dans un monde d' anonymat, de solitude, d' indifférence, et dans notre siècle de déchets et de robots.

L' Eucharistie est Présence réelle, dynamique; discrète du Christ; elle n' est donc pas un signe purement symbolique sans poids de réalité; elle ne signifie pas qu' un groupe se trouve bien ensemble : je frissonne, donc je communie; elle n' est pas non plus la Présence du Christ tel qu' Il était durant Sa Vie terrestre avant Pâques, de sorte que communier deviendrait l' acte anthropophagique d' un vampire. Non, l' Eucharistie est pour notre Foi, la Présence sacramentelle du Christ mort et Ressuscité, et arrivé dans la Gloire du Ciel... Seul l' Amour de Dieu a été capable d' inventer ce mode de Présence au monde et à chacun de nous : la Présence sacramentelle.

Comment nous, communiants au Christ Eucharistique incarnons-nous dans nos vies une telle Présence, un tel Amour? Ou sommes-nous indifférents à la vie des gens, à leurs peines et leurs joies? Oui l' Eucharistie est pour nous une exigence de Présence réelle et à Dieu et à notre prochain...

Célébrer le Seigneur publiquement en la Fête-Dieu, c' est proclamer, en même temps que notre Foi envers Lui, notre désir de faire de notre existence un Don à Lui et aux autres. On ne peut communier au Corps du Christ et se désintéresser des autres, ignorer les pauvres et manquer à la justice, attiudes opposées à l' individualisme et à la prédominance du Moi. Communier au Corps du Christ, comporte en même temps un Don de soi; c' est cela qu' on appelle l' aspect sacrificiel de notre vie en union avec le Sacrifice du Christ sur la Croix.

Comment, nous, communiants au Corps du Christ, participons-nous à Sa Rédemption et à Son Oeuvre de Salut envers les pécheurs et envers ceux qui ne Le connaissent pas, par le Don de nous-mêmes?". 

   

Monseigneur Pierre Molères,

évêque émérite de Bayonne.

 

Mgr Pierre Molères, évêque de Bayonne à Notre Dame d' Ainhoa.

Mgr Pierre Molères à Notre Dame d' Ainhoa.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la Paroisse Saint Joseph des Falaises
  • Contact

Recherche

Liens