Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 11:54

Jeudi de la Quatrième semaine du Carême.

Evangile du jour : Saint Jean 5, 31-47.

 

"Vous scrutez les Ecritures parce que

vous pensez trouver en elles

la Vie Eternelle!".

 

Saint Jean 5, 31-47.

 

Parole de Dieu.

 

Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet,

curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.

 

La première lecture tirée du livre de l' Exode (32, 7-14), mes frères, peut, en ce temps

du Carême, nous servir pour faire un bel examen de conscience, en vue de préparer

saintement les fêtes pascales qui approchent.

Comme le Peuple de l' Ancien Testament, nous aussi, nous ne mettons pas beaucoup

de temps à quitter le chemin du Seigneur, "à prendre la poudre d' escampette" et à mettre

entre parenthèses Son Commandement d' Amour!

Comme le Peuple de l' Ancien Testament, nous aussi, nous avons la "tête dure", nous nous

enflammons très vite contre les autres comme le constatait judicieusement saint François

de Sales : "Nous nous plaignons aisément du prochain, et nous ne voulons qu' aucun se

plaigne de nous... nous avons un coeur doux,  gracieux et courtois à notre égard, et un coeur

dur, sévère, rigoureux envers le prochain. Nous avons deux poids : l' un pour peser nos commodités

avec le plus davantage que nous pouvons, l' autre pour peser celles du prochain avec le plus

de désavantage qu' il se peut".

(Introduction à la vie dévote. III ème partie, chapitre 36).

Tous, nous avons besoin de demander au Seigneur la force d' un nouvel Amour vis-à-vis de Lui,

des autres et de nous-mêmes! Toute l' Histoire Sainte, toute l' Histoire de l' Alliance scellée en

Jésus Christ nous le redit : Dieu S' acharne et S' obstine à nous voir heureux! Dieu S' acharne et

S' obstine à nous pardonner, à nous faire grâce! Dieu S' acharne et S' obstine à vouloir nous

libérer du vieil homme qui nous "colle" à la peau avec son cortège de pesanteurs, de raideurs,

de lenteurs à nous convertir et à faire le bon choix en fuyant la tiédeur (Apocalypse 3, 15-16).

On comprend, dès lors, pourquoi dans le Saint Evangile, Jésus nous exhorte à scruter attentivement,

amoureusement Sa Parole de Vie et de Vérité : celui qui scrute les Saintes Ecritures d' un coeur

fidèle et sincère peut arriver, peu à peu -il y faut du temps et de la persévérance!-, à approcher

un peu mieux et à connaître le Mystère de l' Amour de Dieu pour les hommes d' hier, d' aujourd' hui

et de demain. Jésus n' est pas venu nous accuser devant Son Père; Jésus n' est pas venu pour

nous perdre ou nous "enfoncer" : Il est venu nous ouvrir les yeux, le coeur, l' âme à la Vérité toute

entière, à l' Amour sans limite de Son Père!

"Celui qui veut toujours être avec Dieu -disait saint Isidore de Séville (+ 636)- doit prier fréquemment

et lire fréquemment. Car lorsque nous prions, c' est nous qui parlons à Dieu; et lorsque nous

lisons, c' est Dieu qui parle avec nous. Tout progrès vient de la lecture et de la méditation.

Ce que nous ignorions, nous l' apprenons par la lecture; ce que nous avons appris, nous le

conservons par la méditation. La lecture des Saintes Ecritures procure un double don : d' une

part, elle forme l' intelligence; d' autre part, elle détache l' homme des vanités du monde et

le conduit à aimer Dieu... Personne ne peut connaître le sens de l' Ecriture Sainte sans en avoir

acquis la familiarité par une lecture fréquente, selon ce qui est écrit : "Aime la sagesse et

elle t' élèvera; elle te glorifiera si tu l' embrasses". Plus on fréquente assidûment la Parole Divine,

plus on en comprend les richesses, de même que la terre, plus on la cultive, plus elle

porte de riches récoltes". (Saint Isidore de Séville. Sentences).

"Nous ne pouvons pas penser vivre immédiatement une vie chrétienne à cent pour cent, sans doutes

et sans péchés. Nous devons reconnaître que nous sommes en chemin, que nous devons et que

nous pouvons apprendre... Parvenir à la conversion est un acte de vie qui se réalise dans la

patience d' une vie... C' est précisément cela que nous devons reconnaître : nous ne pouvons pas

faire de nous-mêmes des chrétiens parfaits d' un jour à l' autre... Il ne faut pas immédiatement

céder, mais avec courage, il faut recommencer. Le Seigneur me guide, le Seigneur est généreux et

avec Son Pardon, je vais de l' avant, en devenant moi aussi, généreux avec les autres".

(Pape Benoit XVI. Discours du jeudi 22 février 2007 aux prêtres du diocèse de Rome.

In "Osservatore romano" n° 10 du 6 mars 2007 page 4).

Tous, nous pouvons donc en toute confiance nous tourner vers le Seigneur et Lui dire :

Souviens-Toi de nous, Seigneur!

Toi qui nous connaîs de fond en comble,

Tu aurais pu, à cause de nos fautes, nous balayer de la surface de la terre ou

nous tenir loin de Toi, mais non!

 Tu es descendu parmi nous et au milieu de nous!

Tu as été blessé à mort pour nous guérir!

Donne-nous, Seigneur, un coeur nouveau!

Libère-nous de toutes nos raideurs, de toutes nos aigreurs et duretés!

Toi qui, le Premier, nous a aimés,

Toi qui continues de nous aimer, le Premier,

fais jaillir en nous l' Amour!

Oh oui, Souviens-Toi de nous, Seigneur,

Dieu riche en Miséricorde!

Amen.

Pape Benoit XVI.

"Nous ne pouvons pas faire

de nous-mêmes des chrétiens parfaits

d' un jour à l' autre...avec courage,

il faut recommencer!".

 

Pape Benoit XVI

.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean-Brice 10/03/2016 21:53

Vraiment très édifiant ! Je pense que je relire cette homélie de temps en temps pour m'imprégner réellement et durablement de ce texte si riche en enseignement. Merci de nous le mettre à disposition !

Présentation

  • : Le blog de la Paroisse Saint Joseph des Falaises
  • Contact

Recherche

Liens