Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 07:32

Epiphanie du Seigneur.

 

 

SAINT EVANGILE DE JESUS CHRIST SELON SAINT MATTHIEU 2, 1-12. 

 

Adoration-des-Mages-par-Herbert-Bryans-Leicestershire-Angle.jpg 

 

"Chrétien! Ne l' oublie pas:

Jésus est le Cadeau des cadeaux!

Garde-Le précieusement jusqu' à la fin!".

 

 8272686727_e36f2bcffa.jpg

 

Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet,

curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart. 

 

Jésus, Fils Eternel du Père des Cieux, né à Bethléem de Marie de Nazareth, est

le Cadeau des cadeaux! Tel est, mes bien chers frères, le sens de l' Epiphanie que

nous célébrons dans toute la chrétienté!

Il est le Cadeau des cadeaux dont on ne doit pas se défaire, pour rien au monde, à

aucun prix! Il est le Cadeau des cadeaux qui doit durer et perdurer et qui reste "inusable"

tout au long de notre existence! Je vous dis cela, mes frères, à une époque où l' on a tôt

fait de remiser les cadeaux reçus : pour preuve, 52% des français n' hésitent plus, au lendemain

des fêtes, à revendre les cadeaux reçus : cette "revente -aussitôt donné aussitôt "largué"- est

entrée désormais dans les moeurs; avant toute autre considération, ce fait de revendre "illico presto"

un cadeau reçu témoigne d' un manque de délicatesse, d' un manque de coeur : quelle injure est

faite à celui qui croyait vous faire plaisir et vous offrir un peu de "bonheur"!

Face au Beau Mystère de l' Epiphanie de notre Seigneur Jésus Christ, posons-nous donc la question :

que faisons-nous du grand et incomparable "Cadeau" reçu à Noël? De cet Enfant, de ce Dieu fait

Homme qui vient à nous, qui S' offre à nous, pas seulement le temps d' une fête liturgique, pas

seulement l' espace d' une période bien définie mais tout le temps?

Chrétien! Ne l' oublie pas : Jésus est le Cadeau des cadeaux!

Garde-Le précieusement jusqu' à la fin! 

Oui, pour nous, chrétiens-catholiques, le Christ-Jésus n' est pas n' importe qui, le Christ n' est pas

un homme comme les autres : aucune naissance n' a été et ne sera jamais célébrée et chantée comme

la Sienne; aucun Nom -Jésus!- n' a été et ne sera jamais prononcé autant de fois que le Sien, par les

plus grands comme par les plus petits d' entre les hommes! L' archevêque de Malines-Bruxelles,

monseigneur André-Joseph Léonard, le rappelait joliment dans son homélie de Noël 2012 :

"Avez-vous jamais pensé à ceci : il n' y a que deux humains, parmi tous les personnages de l' histoire

à qui, chaque jour, depuis près de vingt siècles, des centaines de millions d' hommes et de femmes

envoient des mots d' Amour? Des "Jésus, je T' aime" ou des "Je vous salue, Marie". 

Certes, il y avait à l' époque de Jésus, des personnages bien plus célèbres que Lui : Alexandre le

grand, Jules César ou Cléopâtre. Mais où vivent encore ces personnages dans la mémoire des hommes?

Uniquement dans des livres d' histoire ou des manuels de thème grec ou de version latine. On

pourrait en dire autant d' autres célébrités plus proches de nous dans l' histoire. Mais quel homme se

réveille en disant à Cléopâtre ou à l' impératrice Marie-Thérèse : "Ma bien-aimée, tu es le trésor de ma

vie"? Et quelle femme, au réveil, soupire amoureusement : "Ô Napoléon, ou ô Wellington, que

serais-je sans toi?". Même les grands fondateurs de religion, Boudha, Confucius ou Mahomet, sont

certes hautement vénérés, mais qui leur envoie des baisers d' Amour, comme nous pouvons le faire

pour Jésus, notre Frère et notre Dieu?".

Il y a 2000 ans, mes frères, les Mages venus d' Orient ne s' y sont pas trompés : ils ont reconnu, avec

une joie immense, une joie indicible, en ce Petit Bébé pour lequel ils se sont mis en route et devant

lequel ils se sont profondément inclinés et prosternés pour L' adorer, ils ont reconnu en cet Enfant

le Dieu d' avant les siècles qui est entré dans le temps des hommes! Ils ont compris que "le Ciel"

était "descendu" sur notre terre!

Regardons-les donc -Gaspard, Melchior, Balthazar!-, heureux de s' approcher et d' offrir timidement

leur cadeaux : l' encens de la divinité (Jésus est Dieu), l' or de la royauté (Jésus est Roi), la myrrhe

de la mortalité (Jésus est Homme) : les trois Mages ne disent rien mais leurs coeurs reconnaissent et

proclament que cet Enfant est Vrai Dieu, Vrai Homme et Vrai Roi!

Ce sont eux qui, de fait, reçoivent le plus beau des cadeaux : celui de s' approcher et de contempler

le sourire d' un Nouveau-Né, celui de toucher délicatement la Chair immaculée de ce tout Petit qui

est la seconde Personne de la Très Sainte Trinité : qu' ils étaient beaux, mes frères, majestueux

et grands, ces trois hommes, agenouillés devant la mangeoire du Petit Jésus, le coeur brûlant

d' Amour, les yeux gonflés d' émotion au point d' arroser la paille de la crèche de leurs larmes!

L' Histoire semble incroyable mais elle est vraie!

N' en déplaise à ceux qui se gaussent devant la Crèche, n' en déplaise à tous les "ricaneurs" de

notre temps qui veulent tout niveller par le bas et se plaisent -à certaines heures- à salir ce que

nous avons de plus sacré et de plus beau : Dieu est venu! Dieu S' est montré! Dieu est né à

Bethléem! Dieu a été contemplé, adoré, touché par les bergers et les Mages! Qui pouvait imaginer cela? 

Il faut entendre ici, Jean-Jacques Rousseau (+ 2 juillet 1778) :

"Si les Apôtres et les Evangélistes avaient pu imaginer une histoire aussi surhumaine que celle du Christ,

les inventeurs d' une telle histoire seraient encore plus extraordinaires que leur Héros"!

Chrétien! Ne l' oublie pas : Jésus est le Cadeau des cadeaux!

Garde-Le précieusement jusqu' à la fin!

Frères et soeurs, il nous faut tous "vivre" du "Cadeau de Bethléem", -vivre du Christ!-, tous les jours,

jusqu' à la fin, tant que dure notre vie ici-bas, jusqu' au Jour béni où nous Le verrons de nos yeux de chair!

Porta fidei : la Porte de la Foi! Il a fallu qu' ils la "poussent" cette porte, les Mages, pour arriver devant Jésus!

Porta fidei : la Porte de la Foi! Il faut que tous les jours, mes frères, -vous et moi!-, nous "poussions" aussi

cette Porte de la Foi! D' autant plus que beaucoup, autour de nous, semblent l' avoir fermée pour diverses

raisons -définitivement? Espérons que non et prions pour qu' il n' en soit pas ainsi!-; ils ont fermé la Porte

de la Foi, ils ne savent plus trop pourquoi ils sont en ce monde, pourquoi l' on vit, pourquoi l' on travaille,

pourquoi l' on souffre et l' on meurt; ils disent souvent que la vie ne débouche sur rien : il faut en profiter,

il faut en devenir le "maître" et quand ça ne va pas : "Hop! Aux oubliettes!"; on choisit de passer "de vie

à trépas" avec une "bonne euthanasie" à coup d' injection létale : ils appellent cela "mourir dans la dignité"!

Ils ont fermé la Porte à Bethléem, à Nazareth, à Jérusalem : au Mystère du Dieu fait Homme! Ils ont

oublié le Cadeau des cadeaux : Jésus! Son Evangile de Vie! Ils ne croient plus que cet Evangile de Vie,

ligne après ligne, page après page, nous dit et nous redit la Proximité de Dieu, la grandeur de notre vie

-à la fois magnifique et dramatique!-, une vie qui peut se faire plus légère dans la mesure où nous

découvrons de quel Amour nous sommes aimés par Celui qui est né à Bethléem, a travaillé à Nazareth,

a souffert horriblement à Jérusalem; une vie qui peut se faire plus légère dans la mesure où nous

découvrons que ce monde -si beau, si fascinant, si éphémère!- n' est en fait qu' un lieu de passage, un

lieu de "pélerinage" qui nous conduit vers un "Ailleurs", un "Ailleurs" qui nous jettera dans les Bras de

notre Créateur et Sauveur -que les trois Mages ont vu, touché, embrassé, adoré!-, un "Ailleurs" qui

nous conduira aussi vers le Coeur d' une Mère, "Bénie entre toutes les femmes", la Très Sainte

Vierge Marie -dont les Mages ont entrevu le si Beau Visage et le si Doux sourire!-.

Porta fidei : la Porte de la Foi! C' est cette Porte, mes frères, qu' au long de l' année qui débute nous

allons ouvrir et ré-ouvrir largement, sans cesse, quotidiennement!

Porta fidei : le Trésor de la Foi en Jésus : ne devrions-nous pas être prêts à tout sacrifier

 plutôt que de perdre ce Trésor inestimable? (Saint Matthieu 13, 45-46). Saint Jean Chrysostome disait

qu' "il faut préférer la prédication de l' Evangile à tous les biens de la terre... La Vérité évangélique est

cachée dans ce monde comme un trésor... tous les Biens y sont renfermés" (Homélie XLVII). 

Le Saint Curé d' Ars -Jean-Marie Vianney (+ 4 août 1859) disait avec beaucoup de force :

"Imitons les Mages... nous trouvons en eux le modèle le plus achevé d' une Foi vive, généreuse,

persévérante... Allons à Jésus et adorons-Le comme notre Dieu; aimons-Le comme notre Sauveur,

attachons-nous à Lui comme à notre Roi... offrons-Lui ce que nous avons et tout ce que nous sommes;

non seulement Dieu nous conservera de dépôt précieux de la Foi, mais Il rendra notre Foi encore plus

vive et par ce moyen nous plairons à Dieu et nous nous assurerons un Bonheur qui ne finira jamais".

Frères et soeurs, c' est chaque jour que l' Aventure de la Foi recommence!

Chrétien de l' Epiphanie, imite donc les Mages venus d' Orient :

     Porta fidei! Pousse la Porte de la Foi et reçoit le Cadeau des cadeaux :

Jésus,

Vrai Dieu!

Jésus,

Vrai Homme!

Jésus,

Unique Seigneur du monde!

Amen. 

 

2216299300_8e2def383d.jpg 

 

Ils ont vu Son étoile,

tout là-haut dans le Ciel,

ils ont vu Son étoile, ils ont dit :

"C' est Noël"!

 

 

Notre Sauveur est né, Alléluia, Alléluia!

Dieu est venu chez nous, Alléluia, Alléluia! 

 

20428390 p 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la Paroisse Saint Joseph des Falaises
  • Contact

Recherche

Liens