Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 16:00
Baptême du Seigneur. Année C.
 
Saint Evangile de Jésus Christ selon
Saint  Luc 3, 15-22.  
Baptême. 
    Laissons Dieu nous "chanter"
Sa Berceuse d' Amour :
vive le Baptême pour tous!".
 
Bautizo-de-Jesus-3.jpg 
 
Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet,
curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.
 
Le chanteur Henri Salvador décédé à l' âge de 90 ans - le 13 février 2008-, a chanté pour
la première fois, en 1950, une jolie berceuse que certainement les plus anciens connaissent :
"Une chanson douce
que me chantait ma maman
en suçant mon pouce
j' écoutais en m' endormant...
Une chanson douce
je veux la chanter aussi
jusqu' à la fin de ma vie...".
Mes bien chers frères, ici, dans cette église, laissons en ce jour la Mère-Eglise venir nous
"chanter" la Douce Berceuse de l' Amour de Dieu, cet Amour de Dieu dont nous avons reçu
 la marque indélébile et dans lequel nous avons tous été plongés au jour béni de notre Baptême!
Notre Seigneur Jésus Christ, Vrai Dieu et Vrai Homme -dont nous célébrons le Baptême- a, Lui aussi,
entendu la "Berceuse" de l' Amour de Dieu : en tout premier lieu autour d' un homme et d' une femme,
autour d' un père et d' une mère -Joseph, le charpentier de Nazareth et son Epouse Marie, jeune, 
  belle, vaillante, courageuse, -Marie, aussi transparente et pure qu' une eau de source!-,
oui, tous les deux -Marie et Joseph- ont appris à leur "Petit Jésus" Son "métier d' homme"; ils ont
façonné Sa stature d' homme accompli et c' est ainsi que nous Le retrouvons, en ce jour, au bord du
Jourdain : regardons-Le, donc, mes frères, le plus Beau des enfants des hommes, Jésus, Se "faufiler"
dans la longue file des pécheurs qui viennent recevoir, par les mains de Jean-Baptiste, le Baptême de
Pénitence -Baptême dont Jésus n' avait nullement besoin puisqu' Il est le Saint de Dieu, le Béni qui vient
au Nom du Père!-; Il S' avance donc, Il enlève la tunique sans couture que Lui a tissée amoureusement
Notre Dame, Il S' immerge dans l' eau sous la poussée puissante du Baptiste qui n' en croit pas ses yeux! 
Et voici que le Ciel se "déchire" et la Voix de Dieu -telle une Douce berceuse- proclame :
"Jésus! Mon Fils! Mon Unique! Jésus, Chair de Ma Chair, Vie de Ma vie!
En Lui J' ai mis tout Mon Amour!".
Qui donc pouvait imaginer cela, en regardant le Nazaréen dans les eaux du Jourdain?
Qui donc aurait pu imaginer, un seul instant, qu' un Jour de l' Histoire du monde, le Créateur des galaxies,
des étoiles et des Anges deviendrait une créature humaine comme vous et moi?
Qui donc aurait pu penser que la Source de toute vie irait Se "plonger" là-bas, dans le Jourdain?
Qui donc aurait pu penser que Dieu irait Se revêtir d' un corps et d' une âme humaine -comme nous en
sommes revêtus!-, et par le fait même s' assujettirait à la limite et à la condition mortelle que nous
connaissons bien?
Oui, frères et soeurs, quel parcours! Quel chemin que celui de notre Dieu :
du Ciel à la terre,
 de la Gloire au dénuement,
de la louange des Anges au travail de la charpente,
 de la Lumière du Paradis à la ténèbre du Golgotha! 
Rien n' obligeait le Seigneur à tout cela, rien si ce n' est l' Amour : Amour infini qu' Il a pour nous, pour
tout homme venant en ce monde, Amour que jamais, sur cette terre, nous ne pourrons mesurer
totalement, jusqu' à l' Heure de notre mort où nous en serons éblouis merveilleusement!
Oui, Dieu est attaché à nous, Il tient à nous comme "à la prunelle de Ses yeux"! C' est pour cela qu' Il
est venu -par Son Fils Jésus-, nous faire entendre "la Douce Berceuse de Son Amour" que l' Eglise-Mère
répercute, tout au long des siècles, à ceux qui reçoivent le Saint Baptême : "Ce n' est que si nous
confions notre vie au Seigneur comme à un Ami dont nous nous fions totalement, que tout change,
que notre vie acquiert un sens nouveau et un nouveau visage : celui de fils d' un Père qui nous aime et
ne nous abandonne jamais". (Pape Benoit XVI. Audience générale du mercredi 2 janvier 2013).
Tout part de là et tout y revient : nous sommes "adoptés" par un Père qui nous regarde avec la même
Tendresse, le même Amour que Jésus a éprouvé sur la terre, en particulier au jour de Sa "plongée"
dans le Jourdain : "C' est Toi Mon Fils bien-aimé; en Toi J' ai mis tout Mon Amour" (Saint Luc 3, 22).
Nous aussi, pour le Père Céleste, nous sommes, non seulement Ses créatures, mais plus encore
Ses enfants, les frères de Son Fils Unique qu' Il rassemble dans la grande et véritable Fraternité,
qu' Il rassemble dans la Famille-Eglise! 
Frères et soeurs, l' occasion est propice pour qu' en ce jour nous rendions grâce pour le Baptême
que nous avons reçu et qui nous permet de nous redire que Jésus est et reste la Boussole fiable
pour un monde déboussolé sous bien des aspects! 
Dieu ne nous regarde pas comme des anonymes, des gens sans valeur, des cas ou des numéros :
chacun peut dire :
"Pour Dieu, je ne suis pas quelqu' un de minable mais d' estimable!
Pour Dieu, je ne suis pas quelqu' un de détestable mais d' aimable!
Depuis le jour de mon Baptême, avec Lui, j' apprends l' art d' être une Personne, l' art de vivre en
Fils; ma vie a trouvé son sens plénier et définitif : oui, vivre est une bonne chose!".
Voilà, mes frères, ce que nous offre le Baptême : une grande Joie, une formidable Espérance et
la certitude d' un Amour solide, durable, définitif! 
Il suffit pour s' en convaincre de regarder l' Eglise à laquelle nous appartenons : depuis 2000 ans,
des hommes et des femmes, des enfants et des jeunes se sont mis en route -et continuent de le faire!-,
sur le chemin de la Foi, témoignant que le Royaume est déjà là, au milieu des hommes (Saint Luc 17, 21),
et ce, malgré les apparences, les défaillances, les râtés de l' histoire qui semblent prouver le contraire!
"La Sainte Eglise -disait le Bienheureux Pape Jean XXIII (+ 3 juin 1963)-, n' est pas comme un palais
qui se construit en un an. C' est une ville très vaste qui doit contenir l' univers entier... La fondation est
commencée depuis vingt siècles mais elle se poursuit, et elle s' étend à toute la terre jusqu' à ce
que le Nom du Christ soit adoré partout... il faut que chacun s' applique à fonder cette Eglise Sainte!".
(Journal de l' âme. Editions du Cerf 1964 page 398). 
C' est ce grand courant d' Amour "inauguré" par le Christ qui a fait surgir les chapelles et les églises de 
nos villes et de nos villages, les majestueuses cathédrales de France, d' Europe et du monde; c' est ce
grand courant d' Amour qui a embrasé le coeur des plus grands fondateurs des ordres monastiques et
religieux qui, tout en travaillant la terre et en défrichant les lieux les plus hostiles ont aussi "bêché" le
coeur des hommes afin d' y ensemencer la "graine" de l' Evangile (Saint Matthieu 13, 31-32) : il suffit
de penser ici à Saint Benoit (+ 547), Saint Dominique (+ 1221), Saint François d' Assise (+ 1226),
Saint Ignace de Loyola (+ 1556), Sainte Thérèse d' Avila (+ 1582), Saint Michel Garicoïts (+ 1863),
 Sainte Jeanne Jugan (+ 1879), la   Bienheureuse Mère Teresa de Calcutta (+ 1997);
il suffit de penser également aux fondateurs d' hôpitaux, d' orphelinats, d' écoles, de dispensaires,
au travail des missionnaires qui, partant de France ont sillonné le monde -et continuent de le faire!-,
en véritables pélerins de l' Evangile; il suffit, enfin, de penser à tous ces théologiens, penseurs,
contemplatifs, religieux et religieuses, époux chrétiens, célibataires -tous Baptisés!-, qui, par leur
manière de vivre, d' agir, d' être, attestent que le Christ est véritablement la Pierre Angulaire "de cette
forme que le monde, notre monde humain, peut prendre grâce à l' Amour".
 (Pape Jean-Paul II. Homélie du 30 mai 1980 sur le parvis de Notre Dame de Paris-France).
Vive le Baptême pour tous!
Car nous dit avec raison Pascal : "L' homme passe infiniment l' homme.
On ne connaît réellement l' homme qu' en Jésus Christ...
Hors de Jésus Christ, nous ne savons ce que c' est ni que notre vie, ni que notre mort,
ni que Dieu, ni que nous-mêmes". (Pensées n° 548).
Vive le Baptême pour tous!
     Car notre Baptême nous permet de faire, continuellement, une immense découverte :
"Dieu et l' homme constituent une seule et même vie, Dieu et l' homme sont inséparables...
Nous voulons demander au Seigneur de nous conduire jusqu' à nous-mêmes, de nous apprendre
à découvrir toutes les dimensions de notre existence pour que nous fassions de notre vie un chef-d' oeuvre
de Lumière et d' Amour... pour qu' elle soit digne de Lui être offerte comme une réponse d' Amour à
l' Amour infini qu' Il est".
 (Abbé Maurice Zundel. Ta Parole comme une source. Anne Sigier 2001 page 89).
Allez, mes frères! Laissons la donc résonner -pour continuer d' en vivre-,
 "la Douce Berceuse" de notre Baptême :
"Une chanson douce
 je veux la chanter aussi,
 jusqu' à la fin de ma vie,
jusqu' à la fin de ma vie!".
Amen.
 Baptême de Paco, le 6 octobre 2012 à Bidart.
Baptême de Sandro, à Bidart : 7 Octobre 2012. 
 
Chaque Baptisé peut dire :
"Pour Dieu,
je ne suis pas quelqu' un de minable
mais d' estimable!
Pour Dieu,
je ne suis pas quelqu' un de détestable,
mais d' aimable!
Avec Dieu,
j' apprends l' art d' être une Personne,
j' apprends l' art de vivre en Fils!
Oui, la vie est une bonne chose!".
 
Abbé Jean-Bernard Hayet.
 
 
Baptême. 
"Nous ne devrions jamais
penser à notre Baptême
sans un profond sentiment
de joie intérieure!".
 
 
Bienheureux Columba Marmion.
 
 
 
En cliquant ci-dessous vous lirez aussi :
 
 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la Paroisse Saint Joseph des Falaises
  • Contact

Recherche

Liens