Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 07:35

9 mars : Saint Dominique Savio.

 

Dominique Savio : 9 mars. 

 

"Jésus et Marie,

soyez toujours mes amis!

Nous demanderons à la Sainte Vierge

de nous protéger pendant la vie et

surtout à l' heure de la mort!". 

 

Saint Dominique Savio.

 

Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet,

curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.

 

Domique Savio naquit à une vingtaine de kilomètres de Turin (à Riva) le 2 avril 1842 :

il était le deuxième enfant d' une famille qui en comptera dix.

La famille est pauvre et le père de Dominique est obligé d' exercer le métier de forgeron ou

de paysan, suivant les nécessités.

Dès son enfance Dominique est pieux et fervent et il étudie sérieusement à l' école.

Confié à Don Bosco (canonisé en 1954), le prêtre se rend compte que l' enfant possède

de grandes qualités et qu' il est d' une "bonne étoffe". Ce qu' entendant, le jeune enfant

demanda : "A quoi pourra servir cette étoffe?".

"A faire un bel habit pour le Seigneur- répondit Don Bosco.

De fait, le jeune garçon est un bon camarade : toujours joyeux, serviable, pur, fervent pour

l' apostolat, héroîque quand il faut s' interposer entre deux camarades plus âgés et qui

veulent se battre à coups de pierre.

Dominique aime souvent dire cette prière :

"Marie, je Te donne mon coeur, fais qu' il soit toujours à Toi!

Jésus et Marie, soyez toujours mes amis, mais de grâce, faites-moi mourir plutôt que

d' avoir le malheur de commettre un seul péché".

Chaque jour, Dominique rencontre Jésus dans la Sainte Eucharistie et demeure de longs

moments dans l' action de grâces : son grand désir est de deveni prêtre.

Alors qu' un jour, il rencontre un prêtre dans la rue, portant le Saint Viatique par temps de pluie,

il s' agenouille dans la boue. Un de ses compagnons lui fit une remarque :

"Il n' est pas nécessaire de salir ses vêtements, Dieu ne demande pas cela".

Dominique répondit alors simplement :

"Genoux et pantalons appartiennent à Dieu et doivent être employés à Son service et à Sa gloire.

Quand je passe près de Lui, je suis prêt à me jeter dans la boue pour Lui faire honneur.

Je me précipiterais même dans une fournaise afin de participer à ce foyer de Charité qui

Le porte à Se donner à nous avec tant d' Amour!". 

Animé d' un grand Amour pour la Très Sainte Vierge Marie, il proposa à ses camarades de

fonder la Compagnie de l' Immaculée; ces derniers lui demandèrent ce qu' il faudrait faire :

"D' abord -explique-t-il-, nous aimerons la Sainte Vierge de tout notre coeur. 

Nous Lui demanderons aussi de nous protéger pendant la vie et surtout à l' heure de la mort.

Enfin, chaque fois qu' il y aura une de Ses fêtes, on fera tout son possible pour la

rendre belle et on communiera".

Dominique tombe gravement malade.

Don Bosco, consciencieusement, le fait examiner par plusieurs médecins qui admirent sa jovialité,

sa présence d' esprit et le bon sens de ses réponses.

Hélas, son état empire : Dominique reçoit le Sacrement des malades :

"Deo gratias et semper Deo gratias!" dit-il. (Redons grâce à Dieu! Toujours!).

A l' heure ultime, toujours souriant, le visage lumineux, il expire les mains jointes sur la poitrine

après s' être exclamé devant son père :

"Adieu cher papa, adieu! Oh! Que c' est beau ce que je vois!".

C' était le 9 mars 1857 : Dominique avait 15 ans.

Il fut canonisé par le Pape Pie XII le 12 juin 1954 : le Saint-Père souligna que Dominique Savio

"apprit comment la joie de servir Dieu et de Le faire aimer des autres peut devenir un

puissant moyen d' apostolat".

Saint Dominique Savio,

prie pour nous tous,

prêtres et fidèles du Seigneur,

afin que nous vivions un grand Amour pour Jésus et pour Sa Mère,

qui est aussi notre Mère du Ciel!

Nous confions à ta douce Protection les enfants et les jeunes de

nos familles et de notre paroisse,

afin qu' ils découvrent la joie de la Foi en Jésus!

O Marie,

Sainte Mère du Christ,

que Dominique a tant aimée sur cette terre,

protégez-nous "pendant la vie et surtout à l' heure de la mort".

Amen.

 

 

mourirjoyeux15ans.jpg

 

"Adieu cher papa, adieu!

Oh! Comme c' est beau ce que je vois!".

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la Paroisse Saint Joseph des Falaises
  • Contact

Recherche

Liens