Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 10:35
TROISIEME DIMANCHE DE CARÊME. ANNEE C.
 
EVANGILE DE JESUS CHRIST SELON SAINT LUC 13, 1-9. 
 
"Si vous ne vous convertissez pas!...". 
 
    sans-titre
 
Cliquez ci-dessous pour lire :
 
 Homélie 2013 :
 
 
 Homélie 2010 :
 
Méditation du Père François Marot :
 
"Si vous ne vous convertissez pas, vous aussi vous périrez tous!". Le moins qu' on puisse dire, c' est que le propos n' épargne guère la sensibilité... On entend d' ici les commentaires : "Quel manque de coeur! Sur le plan pastoral, un tel propos disqualifie à tout jamais son auteur!". D' autres commentateurs, plus subtils, de surenchérir : "Le Christ n' a pas pu proférer une telle invective, digne d' un fanatique. On a là l' exemple frappant d' un texte produit par une communauté vivant sous l' emprise de la peur, et qui dit maladroitement l' urgence de la conversion". Tout en effet a été imaginé au cours des siècles pour édulcorer les Paroles du Sauveur. On a même imaginé cet inouï subterfuge de présenter les Paroles dérangeantes de l' Evangile, non comme vraiment prononcées par Jésus Lui-même, mais comme imaginées pour les besoins d' une cause par une "communauté croyante". Il fallait le faire! Si les Paroles du Christ de l' histoire -qui est le même que le Christ de la Foi- sont comme de la dynamite, il y aura toujours malheureusement des professionnels du désamorçage. Heureusement, l' Eglise nous invite depuis toujours à accueillir chacune des Paroles attribuées à Jésus par les Evangélistes comme absolument authentiques. Vatican II nous le rappelle en étendant cette authenticité à toute l' Ecriture : "L' Ecriture enseigne fermement, fidèlement et sans erreur, la Vérité que Dieu, en vue de notre Salut, a voulu consigner dans les Saintes Lettres" (Dei Verbum).
C' est donc bien Jésus qui nous dit, d' une façon non pas brutale mais abrupte et sans détours, que notre conversion est la grande urgence de notre vie".
 
 
Père François Marot.
 
sans-titre-copie-2.png 
 
Prière de Nersès Snorhali :
 
    "Ne me maudis pas comme le figuier
(Saint Matthieu 21, 19)
bien que je sois pareil à l' arbre stérile,
De peur que le feuillage de la Foi
ne soit desséché avec le fruit de mes oeuvres.
Mais fixe-moi dans le Bien
comme le sarment sur la Sainte Vigne
dont prend soin Ton Père céleste (Saint Jean 15, 2)
et que fait fructifier l' Esprit par la croissance. 
Et l' arbre que je suis,
stérile en fruits savoureux,
mais féconds en fruits amers,
ne l' arrache pas de Ton vignoble
mais change-le, en creusant dans le fumier".
 
 
Nersès Snorhali (+ 1173)
"Jésus, Fils unique du Père" Ch. 677-679.
Source chrétienne N° 203 page 171. 
 
 
A lire aussi : sur le site du "Vatican" :
 
    Angelus du Pape Benoit XVI du 7 mars 2010.
 
Angelus du Pape Benoit XVI du 11 mars 2007.
 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la Paroisse Saint Joseph des Falaises
  • Contact

Recherche

Liens