Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 16:21

29 mai : Bienheureuse Elie de saint Clément.

 

"Le Bon Dieu est pour moi

une Tendre Mère!".

 

Bienheureuse Elie.

 

Elie de saint clément : 29 mai.

 

Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet,

curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.

 

Béatifiée à Bari, le 18 mars 2006, soeur Elie de saint Clément a souvent été appelée

la petite sainte Thérèse d' Italie.

Elle naquit à Bari (Italie) le 17 janvier 1901. Baptisée quatre jours après sa naissance, elle

fut prénommée Teodora. Le point culminant de son enfance fut sa première communion

qu' elle reçut le 8 mai 1911 : ellevécut ce jour-là comme un jour de Paradis sur terre!

La nuit précédant sa premièrecommunion, elle eut la vision de sainte Thérèse de l' Enfant-Jésus

qui lui disait : "Tu seras religieuse comme moi!".

Vivant encore dans sa famille -avant d' entrer au Carmel le 8 avril 1920- elle montrait déjà unzèle

apostolique surprenant qui se traduisait dans son attention envers les ouvriers de l' atelier

dirigé par son père, qu' elle assistait lorsqu' ils étaient malades, confectionnant des petits présents

pour les nouveaux-nés et donnant des leçons de catéchisme aux plus jeunes.

Devenue carmélite, sous le nom de soeur Elia (Elie), elle fut chargée des fonctions d' institutrice et

d' enseignante de broderie à la machine de 1923 à 1925.

Âgée de 23 ans, elle écrivit son offrande du "voeu le plus parfait" :

"Je compris que pour conduire les âmes à Dieu, il n' était pas nécessaire d' accomplir de grandes 

oeuvres, plus encore, c' était l' immolation de toute ma personne que me demandait le Bon Jésus". 

Abandonnée à l' Amour du Seigneur dont elle adorait la Présence réell dans le Tabernacle, elle

écoutait, contemplait, aimait,se nourissait de poésie et de beauté.

"Le Bon Dieu est pour moi une Tendre Mère" aimait-elle répéter.

Son chemin fut aussi traversé par la douleur et les incompréhensions dues aux méfiances.

La jeune carmélite qui trouvait un grand réconfort dans la Sainte Eucharistie se préparait -selon

ses propres paroles- "à retourner dans les parterres de l' Eternel Jardin où c' est toujours le

printemps, où l' on aime Dieu pour l' Eternité".

Âgée de 26 ans, elle s' endormit dans la pix du Seigneur, le 25 décembre  1927 alors que

résonnait l' Angelus de la fête de Noël. Elle avait prédit : "Je mourrai un jour de fête!".

Bienheureuse Elie de saint Clément,

prie pour nous,

toi qui fus une fidèle servante du Seigneur :

qu' à ta prière, nos coeurs s' enflamment du même A mour

qui a embrasé ton coeur!

Soutiens les religieuses du monde entier qui se sont mises

à suivre Jésus Pauvre, Chaste et Obéissant!

Apprends-nous à écouter, contempler et aimer l' Unique Epoux de nos vies

jusqu' à l' heure où Il nous accueillera dans l' Eternel jardin de Son Royaume.

Amen.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la Paroisse Saint Joseph des Falaises
  • Contact

Recherche

Liens