Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 10:42
17 janvier : Notre Dame de Pontmain.
 
"Priez mes enfants!
Mon Fils Se laisse toucher!".
 
Notre Dame de Pontmain. 
 
Notre Dame de Pontmain : 17 janvier 1871.
 
Homélie de monsieur l' abbé Jean-Bernard Hayet,
curé de la paroisse saint Joseph des Falaises-Bidart.
 
Nous célébrons en ce jour la fête de Notre Dame de Pontmain : c' est toujours une joie,
mes frères, de chanter, de prier Notre Mère du Ciel qui, à maintes reprises est venue dans
notre belle France pour nous dire à la fois Sa proximité toute maternelle et aimante et combien
il nous faut maintenir, en toute occasion, notre "cap" sur Jésus! Le Destin de la Très Sainte Vierge
Marie se confond avec celui de Jésus, Son Fils Bien-Aimé dont Elle est "inséparable".
Que s' est-il donc passé à Pontmain?
En 1871, la situation de la France était désespérée en raison de la guerre franco-allemande et de
la retraite des armées françaises. L' armé prussienne est aux portes de Laval, à cinquante kilomètres
de Pontmain. Pontmain est un village ravagé par les misères de la guerre et des épidémies : de plus
on est sans nouvelles de certains jeunes partis au front. Inquiets et tourmentés les paroissiens disaient :
"On a beau prier, le Bon Dieu ne nous écoute pas". Le dimanche 15 janvier 1871, après les vêpres, le
curé de la paroisse entonna, comme de coutume, le cantique : "Mère de l' Espérance, dont le Nom
est si doux, protégez notre France, priez, priez pour nous!"; le prêtre s' était retrouvé seul à chanter.
Se retournant, et après avoir exhorté les paroissiens, tous se mirent à chanter, en pleurant.
Le 17 janvier, de six heures à neuf heures du soir, 4 enfants -Eugène, Joseph, François et Jeanne-Marie-
 voient dans le ciel étoilé une Belle Dame   vêtue de bleue qui leur sourit, puis leur présente un crucifix
sanglant tandis que sous ses pieds s' inscrit en lettres d' or ce message :
"Mais priez Mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps,
Mon Fils Se laisse toucher!".
Prévenu,  Michel Guérin,le curé du village accourt et les paroissiens récitent le chapelet et chantent des
cantiques tandis que les enfants décrivent la vision dont ils sont les heureux bénéficiaires.
Le 28 janvier, l' armistice est signé et les jeunes gens de Pontmain qui avaient été mobilisés reviennent
tous indemnes. Dès le 2 février 1872, l' évêque de Laval jugera que "l' Immaculée Vierge Marie, Mère de
Dieu, est véritablement apparue... dans le hameau de Pontmain".
Aujourd' hui encore, le Message de Pontmain garde toute son actualité et sa force : il nous répercute
la même invitation à prier sans nous lasser et sans nous décourager; il nous redit que le Fils du Père
Eternel, Celui que la Vierge Immaculée a porté en Son sein, Se laisse toucher par nos appels et nos
supplications.
A Pontmain comme dans tant d' autres endroits où Marie est "descendue" du Ciel pour rejoindre Ses
enfants de la terre, Notre Dame ne vient pas nous faire des révélations extraordinaires ou nous
apprendre du "nouveau" : non! Depuis la Venue de Jésus, tout a été dit et révélé et Marie ne vient pas
ajouter quoi que ce soit à la Parole définitive de Son Fils : Elle vient seulement nous redire comme
en "écho" l' Evangile et nous rappeler, avec insistance, la Bonne Nouvelle du Salut afin que nos pas
ne s' égarent pas dans de mauvaises et périlleuses directions; en fait Marie ne veut que notre plus
grand Bien et notre plus grand Bonheur comme autrefois au cours des noces de Cana où Elle
intercéda auprès de Son Fils afin que ne s' éteigne pas la Joie! (Saint Jean 2, 1-11).
"Priez Mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps,
Mon Fils Se laisse toucher!". 
Que chacun, ici, s' interroge :
"Est-ce que je suis convaincu que la prière est un Don du Seigneur?
Que la négligence est un risque mortel et signifie la paralysie de mon âme?
Est-ce que je donne du temps à Dieu, même quand il me semble que je n' arrive à rien?
Oublier ou reporter de jour en jour la prière est un mal irréparable, une sorte de condamnation
que nous portons contre notre vie de chrétiens".
(Cardinal Carlo Maria Martini).
"Priez Mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps,
Mon Fils Se laisse toucher!". 
Avec raison, le Pape Benoit XVI rappelait que :
"Submergés par tant de paroles, nous sommes peu habitués à écouter, surtout à nous mettre à a
disposition intérieure et extérieure du silence pour être attentifs à ce que Dieu veut nous dire... La
prière... réveille en nous le sens de la Présence du Seigneur dans notre vie et dans l' histoire... une
Présence qui nous soutient, nous guide et nous donne une grande Espérance même au milieu de
l' obscurité de certaines affaires humaines... Chaque prière, même celle dans la solitude la plus
radicale, n' est jamais unisolement... jamais stérile, mais elle est la sève vitale pour alimenter une
existence chrétienne toujours plus engagée et cohérente".
(Pape Benoit XVI. Audience générale du mercredi 5 septembre 2012).
Frères et soeurs, quel Bonheur de pouvoir, ici et maintenant, nous adresser à la Femme "Bénie
entre toutes les femmes" que les jeunes enfants de Pontmain ont accueillie à bras ouverts :
Très Douce Vierge Marie,
Tu as dans Ton apparition à Pontmain,
rappelé l' importance de la prière, 
fortifié en nos coeurs l' Espérance et apporté la Paix.
Daigne accueillir favorablement aujourd' hui la prière ardente
que nous T' adressons pour que s' établisse dans nos coeurs, nos familles,
notre Nation et toutes les Nations, la Paix, fruit de la justice, de la vérité, de la charité.
Augmente en nos âmes le désir de vivre pleinement notre Foi,sans aucune compromission,
dans toutes les circonstances de notre vie.
Aide-nous à toujours comprendre les autres et
à les aimer profondément en Dieu.
Amen.     
Notre Dame de Pontmain : 17 janvier 1871.
 
Souvenez-vous Marie
qu' un de nos souverains
remit notre Patrie
en Vos augustes mains!
 
Mère de l' Espérance,
dont le Nom est si doux,
protégez notre France,
priez, priez pour nous!
 
La France tout entière
a redit ses serments
Vous êtes notre Mère
nous sommes Vos enfants!
 
La crainte et la tristesse
ont gagné tous les coeurs
rendez-nous l' allégresse,
 la Paix et le Bonheur!
 
 
Au chemin de la gloire,
conduisez nos soldats,
donnez-leur la Victoire
au jour des saints combats!
 
 
Gardez la Foi chrétienne
dans l' âme des enfants
pour que Jésus devienne
le Roi du peuple Franc. 
 
Copie_de_Colonne_N-D_de_P_devant_basilique-b21d2-12683.jpg
Cliquez ci-dessous pour lire :
 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la Paroisse Saint Joseph des Falaises
  • Contact

Recherche

Liens